Lg-Verviers

Publié le 01-10-2019 | CP.

Semaine du commerce équitable : le retour de Miel Maya

Voici deux ans était mise en liquidation la coopérative de commerce équitable Maya Fair Trade,bien connue dans la région liégeoise pour son miel Maya, originaire d’Amérique centrale. Depuis lors, celui-ci est vendu dans les magasins du monde sous la marque d’Oxfam. Aujourd’hui l’association Miel Maya Honing, ex-actionnaire de la coopérative, revient sur la scène du commerce équitable et lance le coffret Miels du Monde, à l’occasion de la Semaine du commerce équitable, qui démarre ce mercredi 2 octobre.

Ce coffret a pour originalité d’être composé de deux bocaux de miels du Sud, bio et équitables, et d’un bocal de miel belge. L’association a poussé très loin le souci d’authenticité en évitantde mélanger les miels des apiculteurs belges fournisseurs. Il suffit de retourner le coffret poury lire le nom de l’apiculteur en face de la case cochée à cet effet. Cinq apiculteurs participent à ce coffret et représentent ainsi, à l’exception du Luxembourg, toutes les provinces wallonnes.

Les miels «Cafetal» et «Wildflower» proviennent de coopératives situées au Chiapas, au suddu Mexique, et du Gran Chaco, tout au nord de l’Argentine. Ces miels sont emblématiques de la contribution des apiculteurs à la protection de l’environnement. Au Chiapas, les apiculteurs ont placé leurs ruches dans des parcelles de caféier ombragé, un écosystème qui offre une grande biodiversité et sert de refuge pour de nombreux oiseaux. Au Chaco, les moyens de subsistance sont limités : grâce à l’apiculture, les paysans de cette région peuvent renoncer à la production de charbon de bois, qui menace la forêt de cette région.

La commercialisation de ce coffret permet à l’association Miel Maya Honing de renouer avecla pratique du commerce équitable, mais aussi de générer des ressources complémentaires pour financer ses projets de développement, essentiellement subsidiés par les pouvoirs publics. ONG agréée par la coopération fédérale, Miel Maya Honing appuie aujourd’hui des programmes d’apiculture en Bolivie, au Cameroun, au Rwanda et au Kivu (RDC). Cette diversification desactivités de l’ONG est une réponse, modeste mais efficace, aux menaces que la dégradation de l’environnement fait peser sur l’apiculture dans l’hémisphère sud comme dans l’hémisphère nord.

En appuyant des coopératives d’apiculteurs, le commerce équitable contribue à la préservationdes abeilles au niveau mondial et ne constitue pas une concurrence pour les apiculteurs belges : ceux-ci fournissent de 20 à 30% du miel consommé en Belgique. Le principal ennemi desapiculteurs, qu’ils soient belges ou du commerce équitable, ce sont les miels frelatés, vendus àbas prix, originaires bien souvent de Chine.

Photo : Samuel Poos, du Trade for Development Center d’Enabel, Dimitri Lecarte, de Café Chorti, et deux apiculteurs qui participent à ce coffret Miels du Monde, Damien Babilon et Jacky Régnier (Waremme).


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑