Lg-Verviers

Publié le 06-10-2019 | Céline Léonard

Grâce à l’acquisition d’une technologie de pointe, l’imprimerie Snel lance une version personnalisable du nouvel album du Chat

« More than a printer » : tel est le leitmotiv de l’entreprise Snel. Consciente de la nécessité qui s’impose aux imprimeurs de se différencier pour ne pas se laisser distancer, entre autres, par une concurrence étrangère capable d’imprimer moins chère, la firme liégeoise se fait fort d’en permanence innover.

Une volonté qu’elle vient de réaffirmer en faisant l’acquisition d’une rotative digitale jet d’encre haute qualité. « Il s’agit d’une des premières machines de ce type au niveau européen », soulignent Roland Soubra et Stephan De Beni, Administrateurs délégués.

Des pages personnalisées
Représentant un investissement conséquent de 2,5 millions d’euros, ce nouvel outil affiche des avantages multiples. « Grâce à la diminution des frais fixes de démarrage, il offre, tout d’abord, l’accès à des petits tirages (ndlr : à partir de 200 exemplaires par exemple) à un prix raisonnable. Il permet en outre de personnaliser des imprimés avec des données variables (textes, images). Il concourt par ailleurs à la diminution de l’empreinte écologique de nos clients en leur permettant de produire uniquement ce dont ils ont besoin. Ainsi, prenons le cas d’une société imprimant habituellement son catalogue de produits à plusieurs milliers d’exemplaires tout en sachant que les ¾ du contenu n’intéresseront pas tel type de clients. Grâce à cette rotative, elle pourra désormais imprimer en plus petits tirages, mais à un tarif abordable, des catalogues différents dont le contenu sera entièrement adapté à la cible. »

Une collaboration retentissante

Les écoles ont été parmi les premières à bénéficier de cette nouvelle technologie. Lors de la dernière rentrée scolaire, Snel a ainsi imprimé 335.000 journaux de classe en version standard ou en version personnalisée pour chaque établissement, voire chaque classe.

Outre le public scolaire, la nouvelle rotative de Snel a su convaincre un client de renom : Philippe Geluck, le célèbre auteur du Chat. Alors que le 22èmealbum du Chat –  “La rumba du Chat”- s’apprête à sortir en librairie, l’artiste à confié à Snel l’impression de 5.000 exemplaires personnalisables de ce dernier opus. « Nous allons tenter une expérience inédite » débute-t-il. « Concrètement, chaque acheteur aura la possibilité de personnaliser –  via une plateforme internet développée par Snel –  3 pages du livre où le Chat citera nommément son lecteur et commentera même sa photo ! Quand j’étais petit, si on m’avait dit qu’un jour D’Artagnan ou Tintin parlerait de moi dans leurs aventures, je ne l’aurais jamais cru ! »

Bientôt disponible à la vente via le site http://www.lechat.snel.be/ cette version personnalisée est proposée au prix de 26 € (contre 11,95 € pour la version traditionnelle).

 

7,5 millions en 3 ans  
La récente acquisition de l’imprimerie Snel intervient 3 ans seulement après un autre investissement majeur de 5 millions d’euros grâce auquel la firme avait innové dans les technologiques historiques des imprimeries offset grâce à l’impression à séchage LED UV.

Depuis la reprise de la société en 1994 par Roland Soubra et Stephan De Beni, ce sont pas moins de 25 millions d’euros qui ont été investis.

Réalisant un chiffre d’affaires annuel de 12 millions d’euros, Snel emploie 75 collaborateurs.

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑