Lg-Verviers

Publié le 01-11-2019 | CP.

La société liégeoise Protection UNIT se dote d’un nouveau drone révolutionnaire

Le marché des drones est en pleine expansion et les possibilités d’action sont multiples. La société de gardiennage liégeoise Protection UNIT investit depuis plusieurs mois dans ces nouvelles technologies qui viennent compléter son offre en matière de sécurité et de sûreté. « Avecl’acquisition du Songbird, le futur est à nos portes. Et ouvre de nouvelles opportunités ».

Tout le monde semble d’accord : la révolution des drones ne fait que commencer. La société Protection UNIT, active essentiellement dans la sécurité privée et le gardiennage, l’a bien compris en investissant depuis plusieurs mois dans le développement de sa filiale Sky UNIT, spécialisée dans la surveillance par drones. « Nous nous positionnons aujourd’hui comme le leader des drones en matièrede sécurité, de surveillance et de prévention. Notre force est d’avoir anticipé l’importance des enjeux liés aux nouvelles technologies dans l’évolution des métiers liés à la sécurité, en ce compris la formation de nos agents à ces nouveaux outils», selon Samuel Di Giovanni, CEO de Protection UNIT.

Aujourd’hui, la société liégeoise annonce l’acquisition du Songbird, un appareil à la pointe des dernières technologies qu’on peut situer entre l‘avion planeur et le drone et qui vient s’ajouter à lagamme de drones déjà opérationnels chez Sky UNIT. « Le Songbird combine l’efficacité, la vitesse et lalongue portée des avions traditionnels avec la capacité verticale décollage et d’atterrissage des drones,sans plus donc avoir besoin d’une piste de décollage et d’atterrissage », précise Stéphane Diez, responsable de Sky UNIT.

Le design aérodynamique avancé et la construction légère entraînent des vitesses jusqu’à 160KM/heure et des temps de vol jusqu’à deux heures. La couverture de la zone est de 25 km2.Le Songbird permet également une charge utile de jusqu’à 2 kg, « Ce qui permet d’opérer avec degrandes batteries, des caméras doubles ou des capteurs hautement spécialisés », détaille StéphaneDiez, très fier de ce nouvel outil qui a aussi l’avantage de supporter des conditions météorologiquesextrêmes.

« Sa facilité de transport, son assemblage sans outil, sa longue durée de vie et ses faibles coûts d’exploitation en font un outil très intéressant pour nos clients. Il offre une toute nouvelle gammed’applications et élargit considérablement nos capacités opérationnelles », enchaîne Samuel Di Giovanni. «Le Songbird est un nouvel outil pour les premiers intervenants et les organismes gouvernementaux opérant pendant les catastrophes naturelles. Des images de haute qualité et

géoréférencées peuvent être transmises en direct de la zone de sinistre, permettant de planifier àl’avance et de travailler plus efficacement pour sauver des vies et empêcher des secouristes de se mettre dans des situations dangereuses ou stressantes ». Pour Le CEO de Protection UNIT, il est possibleaujourd’hui de surveiller en permanence les grands sites industriels ou les lignes électriques en raison du long temps de vol.

Mais Protection UNIT ne veut pas se cantonner uniquement à des missions liées à la sécurité. La société, située à Liège, se veut être une référence globale en matière de drones. « Dans l’agriculture,on peut imaginer la détection des zones de culture atteintes par des maladies ou bactéries. Pour lesecteur de l’énergie, on peut proposer des services de vérification visuelle des structures et l’évaluation d’éventuels dommages. Le secteur des assurances aussi pourrait être intéressé, via notamment pour le constat des dommages. Les travaux, la vie urbaine et la mobilité sont déjà des marchés naturels qui seront de plus en plus porteurs »., conclut Samuel Di Giovanni.

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑