Wallonie picarde

Publié le 05-11-2019 | Camille Desauvage

CERAT : quand l’alternance séduit l’entreprise

Le CERAT accompagne les personnes qui éprouvent des difficultés à suivre une formation ou à décrocher un emploi. Le centre oriente et forme en alternance aux métiers des bâtiments et au nettoyage professionnel. A la recherche permanente d’entreprises partenaires, il peut se vanter d’un taux d’insertion de 75%. Accueillir un stagiaire en alternance au sein de sa société, c’est bénéficier d’un stage sans charge financière ni autre démarche administrative qu’une simple convention de stage.

Le CERAT est un centre de formation et d’insertion socioprofessionnelle adaptée. Il s’adresse également aux personnes sous statut INAMI. Le centre possède deux axes d’action majeurs. le premier, sous forme de bilan personnel et socioprofessionnel. Il permet de détecter les capacités et les atouts des personnes en recherche d’emploi. Le second champ d’action est la formation en alternance dans le secteur du bâtiment. Le CERAT forme des futurs aides-maçons, carreleurs, peintres et techniciens de surface.

Accompagner et impulser

Ludivine Delmotte, Directrice, présente : « Nous allons plus loin que le simple apprentissage. Le CERAT, c’est prioritairement une équipe d’accompagnement. Pour être bien dans son métier, il faut avant tout trouver un équilibre dans sa vie privée. C’est pourquoi, nous sommes attentifs à guider nos stagiaires dans leur globalité. Nous travaillons leur capacité à communiquer, nous les encourageons à passer le permis de conduire, nous les confrontons aux réalités du marché professionnel,…»

La valeur ajoutée du centre, c’est le temps qu’il accorde à la personne. Ici, les étudiants, porteurs d’un handicap mental léger et/ou issus de la filière professionnelle ou spécialisée, ne doivent présenter aucun prérequis. On leur enseigne les rudiments du métier et ils peaufineront leur apprentissage sur le terrain.

Orienter

Que cela soit pour des stagiaires ou des demandeurs d’emploi en sous-traitance du FOREM, le CERAT établit des bilans d’orientation socioprofessionnelle. Pour aider les personnes à trouver la filière dans laquelle elles pourront s’épanouir, le CERAT propose des immersions en entreprises. « Cette découverte concrète du métier est l’atout de notre processus d’orientation. Nous sommes constamment à la recherche d’entreprises qui acceptent d’accueillir, quelques semaines, des stagiaires dans des domaines aussi variés que la vente, la manutention, l’horticulture, l’administratif ou encore la construction. Nous avons besoin de toucher tous les secteurs. Etre confronté au terrain, c’est une véritable motivation. On sait pourquoi on travaille et vers où on va. »

Entreprise et insertion

Parallèlement à ce volet orientation, le CERAT propose de la formation en alternance. Le centre tisse donc des liens privilégiés avec les employeurs régionaux. « Nous travaillons, la plupart du temps, avec des PME qui sont attentives à l’encadrement de nos stagiaires. Notre travail, c’est de créer le bon binôme. Trouver le bon stagiaire pour la bonne entreprise. Les stages d’apprentissages ont une durée d’un mois renouvelable. Il n’y a aucune obligation d’embauche par la suite mais l’intérêt pour l’entreprise, c’est de développer les compétences du stagiaire selon les besoins de son activité. Tout est individualisé et modulable. C’est vraiment du WIN-WIN. Le stagiaire acquiert de nouvelles compétences et l’employeur forme le stagiaire selon ses besoins, sans charge financière. L’unique contrepartie est de définir un tuteur au stagiaire pour l’épauler. » Pour répondre aux attentes du marché de l’emploi, le CERAT mise sur le portefeuille de compétences qui permet plus de flexibilité et de polyvalence. « Nous formons de moins en moins à un métier précis, mais plus à des compétences. Ainsi, nos nettoyeurs professionnels sont formés pour répondre à des demandes de maison de repos ou d’hôpitaux mais aussi des concessionnaires automobiles. »

Subsides et accompagnement

Autre avantage non négligeable pour les entreprises, l’AVIQ (Agence pour une Vie de Qualité) propose des aides financières. Elles sont cumulables avec les aides régionales. Une nouvelle fois, le CERAT joue pleinement son rôle de facilitateur puisque pendant les deux années qui suivent l’embauche du stagiaire, c’est le centre qui se charge des formalités administratives et de leur renouvellement auprès des différents organismes. Subventionné par le Fonds social européen et la Région Wallonne, le CERAT est en constante recherche de subsides pour poursuivre l’amélioration de la qualité de ses services. « Cette année, nous avons pu bénéficier de subsides de CAP 48 pour aménager une salle polyvalente. En 2014, grâce aux différentes aides, notre équipe avait pu être renforcée par un agent de guidance et d’orientation, un coach en formation professionnelle et une assistante administrative. Ce qui nous motive à travailler, c’est l’humain. Ici, chaque contrat signé est un défi relevé : un stagiaire épanoui ! »

Rue Paul Pastur, 24 à 7500 Tournai – Tél : 069/22.56.21 – www.cerat.beinfo@cerat.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑