Lg-Verviers

Publié le 20-11-2019 | CP.

La chronique gastronomique de Guy Delville

En collaboration avec Guy Delville, chroniqueur gastronomique bien connu, CCImag’ vous propose désormais  les dernières actualités de spécialistes des produits de bouche et de restaurateurs en vue de la région. 

GAULT&MILLAU LIÈGE

Le Guide gastronomique Gault&Millau Belgiquedevient, au fil des années, l’ouvrage le plus lu et le mieux reconnu par les gourmets et les restaurateurs. La pertinence des commentaires, la justesse des cotes, le sens de la découverte et le désir de mieux faire sont les éléments déterminants d’un succès indéniable et de l’impérieux désir de fournir une information équilibrée (à tout point de vue) et rigoureuse.

Les restaurants de Wallonie, et principalement ceux de la province de Liège, sont reconnus à leur juste valeur (avec, de temps en temps, quelques petits bémols).  Dans notre province, notons que le Prix Plaisir a été attribué au Pavillon du vieux château à Modave, celui de la Découverte au restaurant Antoine à Eupen : j’avoue ne pas les connaître, mais je ne manquerai de m’y rendre et de vous faire part de mes commentaires. Vous trouverez ci-dessous deux listes liégeoises. Ceux qui progressent et les nouveaux venus (classés par ordre alphabétique).

Progressions :

  • Coin des saveurs à Heusy
  • Comte de Mercy à Hermalle sous Argenteau
  • Coq aux champs à Soheit-Tinlot (qui obtient 17,5 sur 20 : bravo !)
  • Coudes sur la table à Embourg
  • Isola à Omal
  • Petit Axhe à Waremme
  • Roseraie à Modave
  • Storia di Miceli à Saint-Georges

Nouveaux venus :

  • Antoine à Eupen
  • Chêne Madame à Neupré
  • Cour de la Reine à Spa
  • Delys à Verlaine
  • Echappée belle à Lanaye
  • Fines gueules à Herve
  • Jardin à Burg-Reuland
  • Nowa à Berloz
  • Sauvage à Angleur
  • Table des amis à Tilff
  • Terra Terrae à Liège

DELYS

Début octobre, Remi Doucet et Florence Noëlsont entrés dans leur nouvelle maison de bouche ayant quitté Saint-Georges où le Delys faisait, depuis neuf ans, les beaux jours de la Hesbaye gastronomique, unanimement reconnu comme une des plus belles adresses de la région. Ils ont fait construire un tout nouveau bâtiment audacieusement moderne avec une superbe façade en bois naturel du meilleur effet apportant, dans le voisinage, une touche prestigieuse, étonnante et lumineuse. En fait, cette nouvelle maison complète le lieu occupé (jusqu’en 2011) par Jean-Michel et Nadia Lacroix et leur « Vieux Tribunal », tant regretté par les gourmets.

Le cadre est un mélange modernisant de sobriété et de charme dans lequel des larges  baies vitrées contrastent élégamment avec des murs gris-noirs tout en audace. La cuisine ouverte est l’œuvre magistrale de Polymat : on reconnaît la patte d’un spécialiste inspiré par la rigueur et l’intelligente disposition dans un espace aussi fonctionnel qu’esthétique.

Etonnamment, Remi ne propose que des menus ; il explique son point de vue : « En ne proposant que des menus, je veux faire vivre une expérience qui va au-delà d’un plat. C’est la succession, l’enchaînement et la progression tout au long du repas qui devrait plaire. Parce que lorsque on va au restaurant, parfois on enchaîne deux plats qui ne se marient pas toujours bien ou ne ménagent pas le palais. Ici, au-delà de cuisiner des plats, je souhaite proposer une expérience complète d’un repas. C’est pour cette raison qu’il n’y a que des menus ». Le lunch déroule ses trois services (29 €) au gré du marché et de l’inspiration du chef. Un « menu découverte » est proposé, en six services, à 60 €, le « menu Delys » (80 €) vous permet de découvrir toutes les facettes du talent du chef parmi ses huit étapes gourmandes. Une superbe suite de plats mettant en évidence chevreuil, marcassin, Saint-Jacques, moules, volaille, de quoi vous éclater de bonheur ! D’autant que la charmante Florence, entourée d’une jeune et dynamique équipe, vous conseillera, avec sourire et compétence et vous guidera dans vos choix de vins. Remi c’est la générosité personnifiée, respectueux des produits qu’il a sélectionnés : une cuisine directe avec des saveurs aussi délicates qu’inattendues et une personnalité débordante de charmes et d’idées. Il possède ce goût inné du métier qui aime faire plaisir et voir ses clients heureux.

Le Delys : Rue d’Yernawe,3 – 4537 Verlaine (Bodegnée) – 04.275.64.10 / www.delys-restaurant.be – Ouvert le soir du mardi au samedi / jeudi et vendredi à midi

ECHOS D’AUTOMNE

A Neupré, route du Condroz, 218, vient de s’ouvrir un nouvel établissement : le Rouge Grenat qui propose une « cuisine française inspirée d’ici et d’ailleurs ». Il s’agit de la seconde maison du bien connu « Chawetay » à Nandrin.

Le restaurant l’Ecole buissonnière situé à Theux (Jehanster), dont j’avais apprécié l’accueil et la cuisine, va fermer ses portes pour rebondir là tout près très bientôt : je vous tiens au courant.

Copyright : fotosr52

Plus d’infos sur www.saveurs-regions.be 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑