Wallonie

Publié le 22-01-2020 | CP.

Une enquête sur l’environnement des affaires dans le monde

D’ici mars 2020, Ipsos interrogera 1 760 dirigeants et cadres principaux d’entreprises du BeNeLux afin de permettre une comparaison avec les autres pays européens. L’objectif de cette enquête est d’en apprendre davantage sur l’environnement des affaires (adoption de la technologie et de l’innovation, concurrence, qualification de la main-d’œuvre, accès aux services financiers, impact des réglementations gouvernementales…).

Les données récentes issues des enquêtes sur les entreprises « Enterprise Surveys » du Groupe de la Banque mondiale mettent, par exemple, en évidence de fortes variations en ce qui concerne la présence de salariés temporaires dans les entreprises des différents États membres de l’UE. La proportion de travailleurs temporaires (par rapport à la population active totale) est de 9 % en Italie – soit trois fois plus qu’à Chypre et en Croatie, et plus du double de la moyenne en Europe et en Asie centrale.

L’objectif des Enterprise Surveys est de recueillir les réactions des entreprises du secteur privé dans les secteurs de l’industrie et des services afin d’évaluer les possibilités et les contraintes quant à la croissance du secteur privé, telles que la création d’emplois, la parité juridique entre les sexes pour les entrepreneurs et les travailleurs, le travail informel et la performance des exportations. Dans les États membres de l’Union européenne, les Enterprise Surveys ont été cofinancées par la Commission européenne.

Les données des Enterprise Surveys réalisées jusqu’à présent montrent de fortes variations également en ce qui concerne d’autres aspects de l’environnement des affaires dans les pays d’Europe et d’Asie centrale. Par exemple, environ 18 % des entreprises de la région comptent une femme parmi leurs cadres dirigeants, les chiffres allant de 8 % à Chypre à 27 % en Croatie. Les entreprises d’Europe et d’Asie centrale sont également confrontées à des contraintes différentes en ce qui concerne l’environnement des affaires. Si à Malte, les entreprises indiquent que le manque de formation de la main-d’œuvre constitue le principal obstacle à leurs activités, les répondants à Chypre identifient les pratiques des concurrents dans le secteur informel comme étant le principal obstacle à leurs activités. Pour les entreprises en Croatie, en Grèce et en Italie, ce sont les taux d’imposition qui constituent le plus grand obstacle.

D’ici fin 2020, des données comparables seront disponibles sur environ 20 000 entreprises dans les États membres de l’UE.

Les résultats des enquêtes clôturées seront disponibles sur : www.enterprisesurveys.org

Plus d’infos : www.linkedin.com/posts/ipsos-belgium_how-does-the-business-environment-in-belgium-activity-6623612733529047042-Wyye/

copyright peshkova


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑