Lg-Verviers

Publié le 12-03-2020 | CP.

Coronmeuse : le projet Rives Ardentes prend forme

En juin 2017, le consortium NEOLEGIA (CIT BLATON, JAN DE NUL, NACARAT et WILLEMEN GROEP) a été désigné pour développer un éco-quartier sur le site de Coronmeuse.

Le contrat avec la Ville de Liège, propriétaire du terrain, a été signé le 18 septembre 2018. Les premiers permis ont été introduit le 6 décembre 2019 et l’avis de complétude du dossier a été délivré le 20 décembre 2019. Une nouvelle histoire peut donc démarrer sur le site.

Rives ardentes, un exemple d’un nouveau mode de vie urbain

C’est un nouveau mode de vie qui sera proposé à travers un quartier redessiné et accessible à tous. Cette accessibilité se traduira à travers diverses thématiques : les modes d’habitats diversifiés, les espaces verts, un chauffage urbain…

Une des autres particularités du site sera la stricte limitation des voitures sur le site aux véhicules d’urgence, de déménagements et de livraisons à l’entrée du site. L’endroit sera dédié à la mobilité douce (pédestre, à vélo …).

Le parking en sous-sol de 30 000 m2 comportera une part importante de stationnements pour véhicules électriques et partagés. De nombreux stationnements pour vélos sont également prévus en pieds d’immeubles.

La nouvelle desserte du site par le tram permettra d’offrir au projet un raccord optimal aux transports en commun.

Deux passerelles seront également créées pour relier le site au quartier Saint- Léonard.

Des modes d’habitats diversifiés, des immeubles réversibles, un quartier mixte

Afin de permettre à tous d’intégrer ce nouveau mode de vie, différentes configurations de logements seront mises en oeuvre.

Les premiers permis délivrés concernent 200 logements (sur 1325 en tout) de différentes typologies :

– 37 appartements 1 chambre

– 76 appartements 2 chambres

– 39 appartements 3 chambres

– 7 appartements 4 chambres

– 41 maisons de 3 et 4 chambres

La mixité familiale, sociale et d’habitat y sera proposée (appartements, maisons individuelles, habitat groupé, logements kangourous, loft-atelier, …)

La mixité concernera également les fonctions puisque 60.000 des 200.000 m2 du projet seront dédiés à des fonctions autres que le logement. Parmi ces fonctions, il y aura environ 6.000 m2 de commerce dont une part importante sera dédiée à de la production locale qui sera vendue sur le site.

Les premiers permis intègreront :

– 13 ateliers

– 11 surfaces commerciales

– 1 surface pour HORECA

Parallèlement, les zones publiques actuellement pavées seront verdurisées et plus de 500 arbres seront plantés portant ainsi le nombre d’arbres sur le site à plus de 1.000. Les espaces ouverts (parc, jardins, voies d’eaux) représenteront 83% de la superficie totale du site à terme.

Le parc Astrid sera étendu et aménagé. La piste d’Athlétisme sera prolongée et rénovée. De nombreux potagers urbains seront présents et seront entourés de différentes espèces de plantes vivaces demandant peu d’entretien. Des murets empilables favorisant la biodiversité seront implantés.

Enfin, un réseau de chaleur sera mis en place sur le site. La chaleur, provenant de l’incinération des déchets de l’usine « Uvelia » à Herstal, alimentera l’ensemble des fonctions du projet, permettant ainsi de valoriser l’énergie renouvelable, les ressources locales à un prix compétitif en grande partie décorellé de la «taxation énergie ».

L’investissement global s’élève à 330 millions d’euros (avec un apport du Fonds FEDER de 30 millions d’euros).

La commercialisation ainsi que les travaux de réalisation de l’ensemble des espaces et équipements publics démarreront dès la délivrance des permis prévue au deuxième semestre 2020.

Les travaux de construction des premiers logements démarreront début 2021. Les premiers logements seront livrés fin 2022

Les travaux des espaces et équipements publics seront achevés fin 2023.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑