Wallonie

1 million de litres de gel désinfectant grâce à une bonne coopération entre le gouvernement et l’industrie

3 Minute(s) de lecture

Avec une capacité de production supplémentaire de plus d’un million de litres d’alcool pour les mains, les entreprises chimiques, pharmaceutiques et alimentaires ont, en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral, résolu la pénurie imminente de gel désinfectant pour les mains. Grâce à l’approbation rapide d’autorisations temporaires et à l’augmentation de la production existante, les établissements de soins et les entreprises peuvent désormais disposer de suffisamment de gel pour les mains et de produits désinfectants pour protéger de manière optimale leurs travailleurs contre le coronavirus.

L’alcool et les gels pour la désinfection approfondie des mains ainsi que les produits désinfectants pour le nettoyage en profondeur des lieux de travail et des chambres d’hôpital jouent tous deux un rôle crucial dans la lutte contre le coronavirus. C’est pourquoi il est extrêmement important que les établissements de soins, les entreprises et les services de sécurité comme la police, disposent d’un stock suffisamment important.

Grâce à une excellente coopération entre le gouvernement et l’industrie, coordonnée par la taskforce fédérale, des entreprises de différents secteurs ont uni leurs forces. Plus de 100 entreprises, parmi lesquelles des brasseries et distilleries, mais aussi des entreprises chimiques et pharmaceutiques, ont obtenu, grâce à une procédure rapide du gouvernement, une autorisation temporaire pour produire des produits désinfectants, tandis que les producteurs de détergents existants ont considérablement augmenté leur production.

1 million de litres de gel pour les mains, 5 millions de litres de produits désinfectants

De cette manière, une capacité de production supplémentaire de plus d’un million de litres d’alcool pour les mains a été réalisée en peu de temps. Pour les produits désinfectants, les producteurs initiaux et les détenteurs d’autorisations temporaires prévoient ensemble un volume de production supplémentaire de 5 millions de litres. L’alcool pour ces produits désinfectants peut être fourni exonéré d’accises grâce à une intervention du gouvernement. De nombreuses entreprises ont entretemps déjà fait don de gels pour les mains et de produits désinfectants aux hôpitaux et établissements de soins.

Grâce à cette initiative, les besoins sont amplement satisfaits. Le SPF Santé publique estime à 67 000 litres par semaine les besoins en alcool pour les mains dans les hôpitaux, les résidences-services, les crèches, les magasins et les services publics tels que la police, les douanes et la protection civile. L’offre supplémentaire de produits désinfectants pour les surfaces est également plus que suffisante pour répondre à la demande actuelle. Cela signifie que les pharmacies, les magasins, les ports et les entreprises qui restent opérationnels peuvent à nouveau être approvisionnés en gels pour les mains et autres produits désinfectants afin de protéger leurs travailleurs.

Philippe De Backer, ministre de l’Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste, en charge de la taskforce fédérale : « La crise du corona est un grand défi que personne ne peut relever seul. Il faut agir rapidement et veiller à bien travailler ensemble. C’est ce que nous avons fait. Avec la coopération de mes collègues Alexander De Croo, Nathalie Muylle et Marie-Christine Marghem, et avec l’expertise de l’industrie, nous avons réussi à résoudre le problème des gels pour les mains. De cette manière, nous pouvons mieux protéger nos prestataires de soins de santé mais aussi tous les autres travailleurs en première ligne contre le coronavirus. Nous pouvons également en tirer des enseignements pour les défis à venir. À chaque problème, sa solution. Il suffit de prendre le problème à bras-le-corps. »

Yves Verschueren, administrateur délégué d’essenscia, la fédération sectorielle des industries chimiques et des sciences de la vie : « La coopération est toujours le seul moyen de sortir d’une crise. Le gouvernement a agi rapidement avec des procédures d’autorisation souples. Les entreprises chimiques et pharmaceutiques ont uni leurs forces avec d’autres secteurs en échangeant matières premières et expertises et en s’entraidant dans le remplissage des flacons adaptés et dans la mise à disposition de matériaux d’emballage. Voici un bel exemple de solidarité et d’esprit d’entreprise au service du personnel soignant et des travailleurs qui préservent notre société.

Bart Buysse, CEO de Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire : « Dans des périodes exceptionnelles, il faut pouvoir prendre des mesures exceptionnelles. Rapidement et en bonne concertation. Le fait que les brasseries, les distilleries et les sociétés de remplissages, entre autres, utilisent désormais leur alcool pour (faire) fabriquer des gels désinfectants pour les mains est un exemple de prise de responsabilité commune et démontre que nos entreprises s’efforcent de répondre de manière très souple à des besoins exceptionnels. De cette façon, nos Food Heroes aident également les nombreux héros des soins de santé et d’autres secteurs essentiels, y compris au sein de l’industrie alimentaire ».

  • Liste des entreprises chimiques, pharmaceutiques et autres entreprises produisant des gels hydroalcooliques pour les mains : cliquez ici
  • Liste des entreprises disposant d’une autorisation temporaire pour produire des gels pour les mains et des produits désinfectants : cliquez ici
  • Liste des distilleries et entreprises de remplissage participantes : cliquez ici
  • Liste des brasseries participantes : cliquez ici

Copyright : Thanakorn

2992 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

La gestion du contentieux de l’entreprise en période (post) covid : pensez à l’arbitrage !

4 Minute(s) de lecture
Depuis le début de la crise sanitaire résultant de l’épidémie de Covid 19, le nombre d’entreprises faisant part de leur insatisfaction quant…
Wallonie

Les droits d'auteur, un mode de rémunération attractif pour les salariés et les chefs d'entreprise créatifs

4 Minute(s) de lecture
Vous vous posez parfois des questions sur le traitement des droits d’auteur ? Le régime est complexe mais fiscalement intéressant. Image par Free-Photos de Pixabay…
Wallonie

Google s’associe au Forem pour lancer une nouvelle formation digitale

2 Minute(s) de lecture
Le Forem et Google Belgique lancent une formation de « Digital coordinator/e-Commerce ». Organisée en mai et juin, les deux entreprises ont pour objectif…