Wallonie

Publié le 28-04-2020 | Céline Léonard

Zoom rectifie le tir

Conséquence logique du confinement, le marché de la visioconférence est en plein boom. Du traditionnel Skype au récent Messenger Rooms en passant par Teams, chacun de ces outils de collaboration en ligne a vu son nombre d’utilisateurs grimper en flèche au cours des dernières semaines.

Mais au sein de ce secteur en plein essor, l’application faisant course en tête est assurément Zoom. Comptant 10 millions d’utilisateurs quotidiens en ce début d’année, l’outil collaboratif en recense désormais 300 millions !

Les raisons du succès
« Zoom faisait déjà partie des plateformes en vogue avant le confinement »,explique Olivier Marcour, spécialiste en Solutions audiovisuelles chez Etilux.  « Un succès grandement imputable à sa facilité d’utilisation et à son caractère ergonomique. Si les fonctionnalités de base sont disponibles gratuitement, différentes formules d’abonnement donnent accès à des applications très sympas telles qu’organiser un webinaire pouvant accueillir jusqu’à 10.000 participants ou streamer une conférence en live sur YouTube. »

Olivier Marcour, spécialiste en Solutions audiovisuelles chez Etilux.

La rançon de la gloire
Si enregistrer une croissance d’audience de 300% a de quoi réjouir, appréhender une telle progression n’est pour autant pas chose aisée. Le succès fulgurant de Zoom s’est ainsi vu accompagner de diverses polémiques pointant, notamment, des manquements en matière de sécurité et de confidentialité. Au rang de ceux-ci, le « Zoom Bombing », une faille permettant à des internautes de s’introduire dans des réunions pour y diffuser des contenus haineux ou pornographiques. Autres problèmes montrés du doigt : le chiffrement jugé trop léger de conversations et la transmission automatique de certaines données à Facebook.

Des améliorations multiples
Secouée par ces polémiques, mais toujours aussi populaire, Zoom a depuis lors multiplié les mesures pour davantage protéger ses utilisateurs. « Alors que par le passé un lien suffisait pour se connecter à une visioconférence, un mot de passe est désormais nécessaire », souligne Olivier Marcour. « Une salle d’attente a parallèlement été créée permettant au modérateur de valider l’accès des participants à la réunion. Une fois la visio lancée, le modérateur peut également en verrouiller l’accès et bloquer le partage de documents. »

Autre correctif apporté : l’adoption de nouvelles normes de chiffrement permettant de garantir la confidentialité des informations échangées sur Zoom.

L’importance de se faire accompagner
« Concernant la transmission de données personnelles à Facebook, le problème s’est essentiellement posé avec des utilisateurs ayant créé leur compte Zoom…au départ de leur compte Facebook », note Olivier Marcour. « Une partie du problème résulte donc du comportement même de l’utilisateur qui n’a pas nécessairement conscience des données qu’il communique en créant son compte. Zoom a depuis lors réagi en réglant par défaut ses paramètres de confidentialité sur les critères les plus stricts.  Cette problématique démontre toutefois qu’il est utile pour une entreprise de se faire accompagner par un professionnel lors de l’installation de tels outils. Au cours des derniers mois, nous avons ainsi conseillé plusieurs sociétés dans la configuration de leur compte Zoom. Un échange au cours duquel nous avons pu leur montrer toutes les options qui existaient pour sécuriser leurs données et définir en interne une politique globale d’utilisation. »

Fruit des diverses améliorations apportées au cours des dernières, Zoom a dévoilé ce 27 avril sa version 5.0

  

copyright : Samuel


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑