Namur

Publié le 11-06-2020 | CP.

Les blocs de chanvre d’IsoHemp obtiennent le label «Solar Impulse Efficient Solution»

Premier acteur national dans la production de blocs isolants à base de béton de chanvre, IsoHemp (Fernelmont) propose un produit innovant et de par sa préfabrication industrielle et ses caractéristiques propres.

Active dans 5 pays à travers un large réseau de distribution, l’entreprise namuroise dispose, depuis 2012, d’une usine de production qui lui permet de fabriquer plus d’un million de blocs de chanvre par an et de disposer constamment de 4.000 palettes de stock.

L’engouement des candidats à la rénovation ou à la construction comme celui des professionnels a permis à la société de doubler son chiffre d’affaire chaque année. Une croissance telle que l’entreprise vient  de lever près de 7 millions d’euros pour procéder à la construction d’une nouvelle usine encore plus performante. Elle sera d’ailleurs l’une des plus innovantes du secteur de la construction écoconçue.

Car le nouvel outil de production, qui s’étendra désormais sur un site de deux hectares qui devrait voir le jour en 2021, s’inscrit résolument dans l’industrie 4.0 : capteurs, ERP, robots et cobots vont permettre à IsoHemp de multiplier par cinq ses capacités de production. Actuellement, l’entreprise produit 1 million de blocs par an. L’année prochaine, elle en produira 5 millions!

Une digitalisation de l’outil qui permettra aussi d’améliorer encore un peu plus la logique d’écoconception qui sous-tend la production d’IsoHemp : approvisionnée en produits naturels (chanvre, chaux et eau) par des fournisseurs locaux, elle ne produit aucun déchet, récupère ses eaux de production et recycle tous ses déchets de fabrication.

En phase avec l’urgence climatique

« Notre rêve à nous tous,  candidats à la construction et à la rénovation de nos lieux de vie, c’est de pouvoir disposer d’un bâtiment énergétiquement efficace, sain et confortable », explique-t-on chez IsoHemp.

Pas toujours simple à réaliser si en plus on introduit la notion du respect de l’environnement et de la santé des occupants. Construire un bâtiment qui répond à ces exigences, pour les acteurs du secteur (experts, ingénieurs, architectes), c’est entrer dans un vrai labyrinthe d’expertises et de système qui s’entremêlent : des gaines aux équipements de chauffage, en passant par la climatisation ou la ventilation mécanique. Le tout en couches successives de divers matériaux isolants, membranes etc.

Pourtant on sait construire des bâtiments sains, économes en énergie et agréables à vivre. Et ce depuis toujours…

« Des racines à ses fleurs, le chanvre excelle dans tout ce qu’il fait! A l’heure où notre planète s’épuise, nous y croyons plus que jamais! Quant à la chaux,  sa réputation n’est plus à faire : elle est perméable à la vapeur d’eau, tout à la fois souple et résistante, Ignifuge. Rendre le béton de chanvre accessible au plus grand nombre c’est le défi que nous nous sommes fixés il y a 8 ans en nous lançant dans la fabrication de blocs de chanvre », poursuit-on chez IsoHemp.

Solar Impulse y croit… plus que jamais

La Fondation Solar Impulse, créée par l’aéronaute et aviateur passionné Bertrand Piccard, est dédiée à l’accélération de la mise en œuvre de solutions propres et rentables.

La Fondation aide aussi les décideurs des entreprises et des gouvernements à atteindre leurs objectifs environnementaux et à adopter des politiques énergétiques plus ambitieuses, nécessaires pour commercialiser ces solutions.

Depuis le 26 avril 2019, la Wallonie s’est d’ailleurs associée à la Fondation pour accélérer la sélection des 1000 solutions et promouvoir les technologies propres et rentables wallonnes au monde et aider la région à atteindre ses objectifs environnementaux.

Repenser le monde après la crise sanitaire

Les grands changements semblent impossibles au début et inévitables à la fin” : c’est la promesse de Bob Hunter, l’un des fondateurs de Greenpeace.

Durant la crise liée au coronavirus, les dirigeant·es, politiques, industriels, financiers mais aussi les citoyens se sont interrogés sur leur responsabilité historique de ne pas répéter les erreurs du passé. Il n’y a plus d’autre choix réaliste.

La performance du bâtiment est l’un des nombreux enjeux clés pour ressortir plus fort de cette crise. «Aujourd’hui, poursuit-on chez IsoHemp, tout le monde s’accorde sur la performance du bâtiment. Mais finalement ne serait-il pas mieux de réfléchir à un bâtiment ‘naturellement performant’.  Les enjeux du secteur de la rénovation énergétique des bâtiments sont énormes et les solutions biosourcées progressent et grapillent des parts de marché de jours en jours.  Les solutions pour isoler tout en respectant l’environnement existent et nous sommes fiers d’être reconnus comme tels ».

La preuve avec cette labellisation. 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑