Lg-Verviers

Publié le 17-07-2020 | CP.

Un accent liégeois plus prononcé pour la chocolaterie Galler

Ça bouge à la Chocolaterie Galler ! De nouveaux investisseurs belges et liégeois (entrepreneurs, membres du comité de direction et institutionnels) ont décidé de soutenir les nombreux projets de la nouvelle direction liégeoise. Objectif de cette levée de fonds : améliorer la qualité des produits, transformer la Chocolaterie Galler en une entreprise prospère, éthique, respectueuse de l’humain et de la planète.

La Chocolaterie Galler, soutenue par son actionnaire privé majoritaire, a décidé de retrouver un ancrage belge. Elle ouvre non seulement ses portes à Noshaq mais aussi à de nouveaux investisseurs privés et à Invest for Jobs, le fonds d’investissement belge à gestion paritaire. Grâce à cette importante levée de fonds, Galler souhaite mettre en œuvre sa nouvelle stratégie au départ de ses installations liégeoises.

Par ailleurs, la situation financière du Groupe est renforcée par une conversion en capital d’un montant de 11 millions € (dette envers l’actionnaire majoritaire). Cette opération permet à la société de diminuer considérablement le poids de l’endettement du Groupe et d’envisager sa croissance en Belgique et à l’international plus sereinement.

Ils investissent : qui sont-ils ?

Outre les institutionnels, on retrouve parmi les investisseurs de la chocolaterie Galler :

  • SALVATORE IANNELLO : CEO et administrateur délégué depuis décembre 2018 de la Chocolaterie Galler
  • RENAUD JAMAR : il a démarré sa carrière chez Xerox et a créé en 2000 Victor Buck Services avec Nicolas Buck. Il a ensuite investi dans diverses start-ups et projets immobiliers
  • DIDIER LECLERCQ : multi-entrepreneur et passionné d’entrepreneuriat depuis plus de 30 ans, Didier Leclercq a créé et développé une start-up à dimension régionale dans le secteur de l’IT avant de se spécialiser dans le secteur de l’e-santé
  • LUC PIRE, Liège : un serial-entrepreneur bien connu dans la région liégeoise. Il a créé et développé le Chèque- lire, un groupe éditorial, relancé la Foire du livre de Bruxelles et d’autres entreprises culturelles. Il est co-fondateur et administrateur du Venturelab (l’incubateur étudiant liégeois), business angel de startups, administrateur d’Amnesty International et co-fondateur de l’école de devoirs « La Place ». Il préside depuis janvier 2019 le comité d’éthique de la Chocolaterie Galler.
Réinventer l’entreprise
Le liégeois Salvatore Iannello est arrivé à la tête de la Chocolaterie Galler en décembre 2018, après un long voyage de plusieurs années à la voile. Durant ce voyage au long cours, il a pensé, rêvé et écrit un nouveau modèle d’entreprise. Il a ensuite retrouvé la chocolaterie Galler, une entreprise qu’il connait par cœur puisqu’il en a été actionnaire et le directeur général jusqu’en 2011. Son retour dans l’entreprise fin 2018 est marqué par quatre engagements de la part de l’actionnaire majoritaire :

1. Conserver et renforcer la qualité historique des produits de la chocolaterie Galler
2. Injecter dix millions d’euros fin 2018 pour remettre l’entreprise sur pied
3. Ouvrir le capital à des investisseurs belges pour développer l’entreprise dès que la rentabilité est retrouvée
4. Élaborer un nouveau modèle d’entreprise, porteur de sens et d’humanité, pensé durant son voyage au long cours

Ces engagements ont tous été tenus. La Chocolaterie Galler, fournisseur de la Cour de Bel- gique, est à nouveau pérenne. Elle a renoué avec la rentabilité et dispose des moyens pour financer ses ambitions.

L’entreprise s’apprête à dévoiler son nouveau projet d’entreprise et sa nouvelle identité de marque. La venue de ces nouveaux investisseurs en est le premier pas visible, concret et symbolique.

Son ambition aujourd’hui, est de devenir une société d’avenir avec une raison d’être por- teuse de sens basée sur la stratégie des 3P : People (les gens), Planet (la planète), Profita- bility (la prospérité).

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑