Namur

Publié le 31-08-2020 | CP.

Namur: une solution de monitoring à distance des stocks de gel hydroalcoolique dans 2500 écoles

La start-up namuroise Fullup est experte dans l’automatisation de la gestion, de la commande et de l’optimisation de citernes de liquides.

Spécialisée initialement dans les jauges connectées dans les citernes de mazout et d’eau, la petite société a gagné en légitimité en apportant une solution globale plébiscitée par les consommateurs et par les distributeurs d’énergie. Grâce à son tableau de bord de gestion innovant alimenté par quelques 5000 sondes connectées aux citernes à mazout et à eau, les consommateurs et les distributeurs maîtrisent dorénavant les niveaux de remplissage et optimisent de pair la consommation et un circuit de distribution intelligent.

Quand le Ministère de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est trouvé confronté au problème de la gestion des stocks de gel hydroalcoolique pour les 2500 écoles qui allaient rouvrir après le confinement, le Centre d’Expertise du Numérique s’est rapproché de Catherine de Viron, CEO de Fullup.  Avec ses collaborateurs, elle s’est emparée du problème pour proposer -en un temps record de trois semaines- une solution agile qui a été expérimentée dès la réouverture des écoles le 25 mai et adoptée depuis pour l’avenir.

En partant du constat que le stockage de gel hydroalcoolique d’un volume supérieur à 49 litres est prohibé à cause de son risque explosif, le casse-tête était de taille : comment gérer l’approvisionnement des écoles sans risque de rupture ni de surstock, tout en suivant les niveaux de consommation en fonction du nombre d’élèves ? Fullup s’est appuyé sur son expertise en tableau de bord de consommation et a mis au point un formulaire disponible dans tous les établissements. En lieu et place des jaugeages automatiques, c’est une contribution manuelle de niveau de stock faite par les référents scolaires dans un formulaire téléversé directement dans la plateforme de gestion qui a permis au Ministère de suivre les consommations école par école et d’anticiper les commandes.

Confrontée à une problématique proche de son domaine d’expertise habituel pour laquelle une solution automatisée des relevés était impossible à mettre en place, la société Fullup a su adapter un savoir-faire innovant et apporter dans un délai très court entre la requête et l’approbation par le Ministère une méthode pérenne, souple et qui a suscité l’adhésion d’un très important nombre d’écoles.

Forte de son succès, la méthode a fait des petits. Aujourd’hui, c’est le service de l’Aide à la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui s’intéresse à la méthode Fullup pour la gestion des stocks de masques de protection anti-Covid-19 dans les centres d’accueil.

COPYRIGHT Adriano Gadini


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑