Lg-Verviers

Publié le 04-09-2020 | CP.

Quelques kilos d’électronique #madein DELTATEC ont été mis en orbite hier

Deux calculateurs développés par DELTATEC font partie du microsatellite ESAIL, propulsé hier vers les étoiles par le lanceur européen VEGA depuis La Guyane Française.

Ce mircosatellite assure le suivi des navires dans le monde entier, pour le compte de la société canadienne exactEarth.

Dans ce projet ambitieux, DELTATEC a pris en charge la conception et la fabrication de l’ordinateur de vol du satellite et la gestion logicielle de son instrument radar.

Après un dernier retard suite à la pandémie Covid et quelques reports dus aux conditions météorologiques, le satellite ESAIL a enfin été lancé hier depuis Kourou en Guyane Française.

Ce microsatellite, développé en coopération avec l’ESA, assure le suivi des navires AIS en temps réel. Ses données seront exploitées par la société exactEarth.

D’une  masse de 110 kg, il dispose d’une configuration améliorée de plusieurs antennes-récepteurs pour la détection globale des messages AIS (Automatic Identification System) émis par les bateaux et pour la capture de spectre à haute résolution, ce qui permettra la démonstration de services futurs avancés tels que la réception de messages VDES (VHF Data Exchange System).

Concrètement, DELTATEC a développé deux unités qualifiées pour son client LuxSpace, maître d’œuvre du satellite : l’ordinateur de bord et l’unité de traitement des données de la charge utile.

Le satellite ESAIL monté sur le nouvel adaptateur de lancement d’Arianespace pour le service de mission de petits satellites ESAIL a été livré sur une orbite héliosynchrone à une altitude de 510 km.

En un seul lancement, ce sont 53 satellites qui ont été mis en orbite hier.

Cette mission est très importante pour l’avenir du lanceur européen VEGA.

Revivez ce lancement en visionnant cette vidéo: vidéo

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑