Liège-Verviers

BluePoint Liège relance ses afterworks au bénéfice de l’asbl Coraide

2 Minute(s) de lecture

On dira ce que l’on voudra, mais depuis le 13 mars dernier, une grande partie des Liégeois(es) – comme sans doute un peu partout dans le royaume – se sentaient un peu punis, privés de ce qui est devenu une tradition : les Afterworks.

Six ou sept mois ont passé, l’occasion certes de se refaire une santé, mais il y avait un vrai manque.

C’est donc avec un bonheur non dissimulé que BluePoint Liège a renoué, ce mercredi 9 septembre, avec ses afterworks, mais dans une version forcément revisitée.  La convivialité, si chère à la Cité Ardente, ne doit pas faire oublier les nécessaires restrictions actuelles (prise de température à l’entrée, port du masque, service à table et désinfectant à volonté) . Des gestes barrières qui n’ont pas empêché le plaisir de se retrouver sous un ciel qui lui-même était à la fête. Mais reconnaissons-le, il fallait oser… C’était un vrai pari, et il a été tenu. Et il y a fort à parier qu’outre le côté raisonnablement festif et la perspective de plaisirs gourmands, c’est la vocation caritative de l’événement qui a motivé les participants! Les bénéfices de cette soirée seront en effet versés à l’asbl Coraide qui soutient tous les acteurs de l’événementiel, qu’ils soient artistes ou organisateurs, et dont BluePoint Liège est le parrain.  « Nous avons tous été très impactés par le Covid. Il est grand temps de relancer le culturel et l’événementiel dans des conditions raisonnables, acceptables, pour notre plus grand plaisir, mais aussi pour que les artistes puissent continuer à s’exprimer. En tant que parrain de l’asbl,il me paraissait évident de supporter activement ce secteur », indique Benoit De Smedt, site-manager du BluePoint Liège.

Ce qui a réjoui Denis Rutten, fondateur de Coraide : « Un événement comme celui-ci représente un superbe tremplin pour la crédibilité et la visibilité de notre asbl qui n’a que trois mois et d’existence. C’est une opportunité exceptionnelle qui a pu se réaliser grâce à Benoit (De Smedt, NDLR), au BluePoint et aux artistes présents. Les artistes, tous les acteurs de l’événementiel, et les métiers de bouche ont payé le prix fort de cette crise du Covid. C’est une véritable catastrophe pour beaucoup d’entre eux. Et comme je l’ai dit : si nous pouvons déjà en sauver l’un ou l’autre, voire les deux, ce sera bien ».

Et de fait, côtés artistes, BluePoint Liège a pu compter sur la présence de Carole Matagne, Patrick Alen et Paul Kaba des Gauff, Didier Boclinville, Bruno Taloche, Roberto Hola, Vincent Arena mais aussi de Philippe Saive.

Même bonheur partagé du côté des entrepreneurs : « Il est primordial de relancer la convivialité de cette vie liégeoise qui est tellement belle et agréable ! Je suis tellement triste de voir cette espèce d’hibernation insupportable… Et je suis le premier à m’inscrire quand un organisateur a le courage de relancer ce type d’afterwork, même dans des conditions difficiles. C’est aussi une nécessité pour la vie des entreprises qui est elle aussi en sommeil. Parce qu’il n’y a rien de pire que de travailler sans vie sociale. Il faut travailler, certes, mais il faut aussi vivre et communiquer. C’est un pivot de la vie » indique Benoît Claeys, CEO de Brainstorming.

https://www.bluepoint.be/fr/

https://www.coraide.be

 

 

Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

John Cockerill accueille le peloton de The Sun Trip, le tour d’Europe à vélo solaire

1 Minute(s) de lecture
John Cockerill a accueilli ce vendredi 11 juin 2021 en son siège de Seraing le peloton de The Sun Trip, le tour d’Europe…
Liège-Verviers

Une première en Wallonie : un incubateur pour entrepreneuses et entrepreneurs issus de l’immigration

3 Minute(s) de lecture
Ce 10 juin, l’asbl liégeoise Interra a lancé la première structure de sensibilisation et d’accompagnement entrepreneurial à destination du public primo-arrivant en Wallonie. Son objectif ?…
Liège-Verviers

Dr. Clyde’ Distillery : premier producteur de rhum wallon

2 Minute(s) de lecture
La première production de rhum wallon a vu le jour en 2016 à Seraing. Pierre-Yves Smits et Olivier Fossoul y ont fondé…