Liège-Verviers

Pose de la première pierre du nouveau bâtiment d’HEC Liège

5 Minute(s) de lecture

HEC Liège  disposera bientôt d’un campus élargi, s’étendant sur 1,6 ha, en plein cœur de la Cité ardente. , Les travaux ont débuté le mois dernier et, ce 22 septembre, avait lieu la cérémonie officielle de pose de la première pierre du bâtiment, en présence des ministres Willy Borsus, Valérie Glatigny, Frédéric Daerden, du Recteur de l’Université de Liège, Pierre Wolper, et des autorités académiques, du Doyen de HEC Liège, Wilfried Niessen, de la Directrice de l’ARI (administration des Ressources Immobilières de l’Université de Liège) et des architectes-maîtres du projet (bureau bruxellois A229).

Ce nouveau campus, qui deviendra réalité fin 2021, s’articulera autour de 4 éléments :

  • le bâtiment HEC actuel et le bâtiment patrimonial du 17e siècle ;
  •  un tout nouveau bâtiment, durable et à la pointe des technologies numériques, dont la construction a débuté en cet été 2020 ;
  • le rachat et la rénovation des bâtiments voisins, de l’Ecole Sainte-Julienne située rue Saint Gilles, juste à côté du site actuel de HEC (la rénovation a débuté cet été) ;
  • des espaces verts internes.

Ce nouveau bâtiment permettra de centraliser l’ensemble des activités et de rassembler tous les collaborateurs au sein d’un même campus avec des espaces de travail et d’apprentissage conçus dans une perspective de NWOW (New Ways of Working) et de NWOL (New Ways of Learning). « Ce campus, c’est une nouvelle étape importante dans l’histoire de HEC Liège-Ecole de Gestion de l’Université de Liège depuis la première apparition des sciences de gestion au sein de l’Université de Liège en 1896, la création de HEC Liège par des entreprises en 1898, l’implantation de l’Ecole sur le site actuel en 1994 et la fusion entre l’Ecole d’Administration des Affaires (EAA) et HEC en 2005 », souligne Wilfried NIESSEN,Directeur Général et Doyen de HEC  Liège.

UN LIEN FORT AVEC LA VILLE
Sur 5 étages en terrasses, les architectes vont décliner transparence et perméabilité entre la rue et l’intérieur du site, notamment avec le bâtiment patrimonial existant du XVIIe siècle et les espaces verts internes. Des salles de classes largement vitrées en façade Nord (côté rue) permettront d’apercevoir de l’extérieur les étudiants travaillant en groupes.
Architecte-maître du projet, l’Atelier 229,  est connu pour ses réalisations dans le monde de l’enseignement (Learning & Innovation Center pour les universités ULB+VUB, Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMons, …) et pour des projets internationaux telle la construction de l’Ambassade de Belgique & Compound Diplomatique à Islamabad au Pakistan.

A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE
Dans le contexte actuel où l’enseignement à distance est largement sollicité, le projet est particulièrement en phase avec la nouvelle réalité.  « Un très large espace de convivialité en façade Sud permettra autant de circuler que de mettre à la disposition des étudiants et des professeurs des espaces de travail au fil de leur parcours. Cet espace se veut un lieu vivant et généreux, fait de rencontres et d’échanges qui constituent le fil rouge du projet » expliquent les architectes de l’Atelier 229.

Des exemples ?
  • Des espaces de brainstorming : espaces ouverts de discussion et de travail commun, à l’opposé des espaces collaboratifs plus calme pour éviter le bruit
  • Des zones d’activités spécifiques ou multifonctionnelles
  • Des « bubbles » : alcôves silencieuses et studieuses, permettant de trouver le calme et la tranquillité à un moment précis
  • De grandes salles de classe divisibles en plusieurs espaces et, inversément, de petites salles pouvant être regroupées en un seul espace
  • Des coffee corners à chaque étage
  • Un espace lounge ouvert sur une grande terrasse en bois offrant une vue panoramique sur la ville
  • Une salle de bien-être avec des fauteuils auto massant, des espaces de méditation et de yoga.
UNE EXPERIENCE PILOTE
HEC Liège a été ccompagnée dans sa démarche par le LENTIC (Laboratoire d’Etudes sur les Nouvelles formes de Travail, l’Innovation et le Changement) pour une expérience pilote ; le centre de recherche et d’intervention de l’Université de Liège, centré sur les processus d’innovation organisationnelle, a été chargé de repenser l’organisation du travail et d’accompagner les utilisateurs du futur bâtiment dans la gestion du changement

DANS UNE PERSPECTIVE DE DEVELOPPEMENT DURABLE
« Notre objectif est de réduire l’impact du bâtiment sur son environnement tout en améliorant la qualité de vie des étudiants et des membres de HEC Liège » souligne France Marcotte, Secrétaire générale. La durabilité est conçue dans une approche globale basée sur la méthode Breeam® (British Research Establishment Environmental Assessment Method ou méthode d’évaluation de la performance environnementale des bâtiments la plus utilisée à l’échelle internationale) de manière à intégrer tous les aspects de construction durable et à optimiser les performances énergétiques et environnementales. Elle englobe ainsi l’implantation, la maîtrise de la mobilité, l’accessibilité pour tous, l’utilisation économe de l’énergie et de l’eau, l’utilisation responsable des matériaux, une flexibilité maximale ainsi que l’anticipation d’une maintenance minimale.

Des exemples ?
  • L’orientation du bâtiment permettra de gérer le contrôle solaire de manière simple et efficace
  • L’utilisation de matériaux bruts et sains sera généralisée
  • Sont prévues : un chauffage par rayonnement, des sondes de qualité d’air pour limiter les consommations d’électricité, la récupération des eaux de pluie
  • L’Ecole disposera d’un parking vélos de plus de 50 places.

LE RACHAT ET LA RENOVATION DES BATIMENTS VOISINS
En plus des locaux actuels et du futur nouveau bâtiment, HEC Liège a fait l’acquisition du terrain et des immeubles mitoyens au bâtiment actuel ; l’ensemble appartenait à l’asbl Institut Saint Joseph de Beauregard. L’espace dédié au futur campus s’agrandit ainsi significativement. Cette opportunité unique signifie par ailleurs l’acquisition des bâtiments de Sainte Julienne, lequel sera entièrement rénové.

LEVEL UP : UNE CAMPAGNE DE LEVEE DE FONDS 
15 millions d’euros sont nécessaires pour voir aboutir ce projet de grande envergure. Une partie de ce financement est assurée par l’Université de Liège et des fonds publics. Actuellement, 12 millions de financement sont assurés. Néanmoins, l’excellence visée par HEC Liège suppose l’équipement du campus avec du matériel de pointe, en phase avec les attentes des entreprises d’aujourd’hui et de demain et les besoins des étudiants.

Pour les 3 millions restants, l’Ecole a lancé une grande campagne de levée de fonds. L’opération Level Up, qui traduit la vision d’avenir et les ambitions de HEC Liège, a été dévoilée et lancée lors du Gala annuel de l’Ecole l’an passé.

Pendant les trois prochaines années, chacun à sa manière pourra ainsi apporter sa pierre à l’édifice en participant à cette campagne. Depuis le financement d’une simple chaise jusqu’à celui d’un amphithéâtre… Une série de contreparties permettent aux entreprises de laisser leur empreinte auprès des futures générations d’étudiants de HEC Liège. Les dons privés sont également sollicités (plus de 60 donateurs ont déjà leur plaque sur le ‘Wall of Fame’ créé par HEC Liège et plus d’une centaine de chaises ont déjà été vendues à des entreprises dans le grand amphithéâtre).

Infos complètes :  www.hec-levelup.be

© Uliege Michel Houet

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

L’entreprise Schreiber surfe sur les J.O. à …Tahiti

1 Minute(s) de lecture
La société Schreiber a décroché un contrat avec les organisateurs de Paris 2024 pour installer des chapiteaux en Polynésie à… Tahiti ! Cette…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Une activité sportive pour une planète plus propre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…
Liège-Verviers

La chocolaterie Galler se «belgicise» davantage

3 Minute(s) de lecture
Galler, la chocolaterie basée à Vaux-sous-Chèvremont, vient d’annoncer une augmentation de capital significative de 12,6 millions d’euros. « Bien que la nationalité d’une…