Sponsorisé

Publié le 06-10-2020 | Dominique Lemaire

L’objectif de Valipac : 80% de déchets d’emballages industriels recyclés

Bois, carton, métal, plastique : voici les quatre matériaux concernés par le recyclage des déchets d’emballages industriels.  Le plastique représente à lui seul 100.000 tonnes par an. Il y a donc une réflexion à avoir, et des actions à mener pour motiver les entreprises à repenser leurs emballages, et le recyclage de ceux-ci. C’est ce que fait Valipac depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui, cet organisme donne un coup d’accélérateur en lançant une vaste campagne de sensibilisation à destination des entreprises.

Les entreprises qui emballent des marchandises ou qui importent des marchandises emballées doivent démontrer que 80% de ces emballages sont recyclés.  C’est ce que l’on appelle la REP : la Responsabilité Elargie des Producteurs. D’où la création de l’asbl Valipac, il y a 23 ans, et dont la mission est de collecter un maximum d’informations pour apporter des solutions visant à atteindre cet objectif.

L’idée est de motiver ces entreprises, via notamment la création d’incitants financiers : « Celles qui trient leurs déchets d’emballages industriels et qui travaillent avec des collecteurs repris dans notre structure ont droit à des primes :  par exemple 10€ par tonne pour le bois, ou 30€ pour le plastique », explique Ingrid Bouchez, responsable de la communication. Et s’il y a bien un matériau qui pose problème, c’est ce plastique. « En Belgique, et en termes d’emballages industriels, il représente 100.000 tonnes ». Et ce qui pose VRAIMENT problème dans ce volume, c’est un plastique en particulier : le film qui entoure les palettes. À lui tout seul, il représente 80.000 tonnes. Un chiffre impressionnant qui est aussi le résultat de… la politique chinoise. « Jusqu’il y a peu, les chinois étaient très intéressés par l’achat de ces déchets. Mais aujourd’hui, le plastique recyclé ne les intéresse plus, et ils sont devenus les plus gros producteurs au monde de plastique « vierge ». Du coup, le prix du marché s’est effondré, et ces films finissent souvent leur vie dans le container de déchets résiduels. »

D’où la nécessité de valoriser le recyclage pour, in fine, créer et développer la capacité de traitement chez nous, en Europe : plus il y aura de demande, plus il y aura de structures.  Il n’y a pas 36 solutions pour y arriver : il faut stimuler les entreprises belges au recyclage. « Le plastique est le matériau le moins bien recyclé : actuellement nous n’en recyclons que 57% Notre but est d’augmenter ce pourcentage, et de permettre ainsi une économie circulaire. »

Patrick Ridremont et Nic Balthazar : coachs de tri en entreprise

Les chiffres et les lettres, c’est bien. Les images c’est mieux ! Pour convaincre les entreprises, Valipac a réalisé un petit film et a demandé à deux personnalités de se transformer en coachs de tri : Patrick Ridremont pour la partie francophone, et Nic Balthazar pour la partie néerlandophone. Face à 4 employés, ils expliquent comment faire pour prendre soin de l’environnement tout en gagnant de l’argent. Une petite vidéo de 96 secondes très bien faite, drôle, sympa et efficace ! « Parce que quelle que soit la taille de l’entreprise, chaque petit geste compte. C’est une réflexion à avoir pour faire partie du changement. Et c’est pourquoi nous avons envoyé cette vidéo à 16.000 entreprises qui ne trient pas (encore) leurs déchets, et à qui nous donnons la possibilité de commander, gratuitement, un kit de démarrage. Dans ce kit, on trouve trois sacs de collecte, un folder explicatif, et un guide de tri sous forme d’une affiche ».

Des avancées technologiques au secours de la planète

Valipac collabore avec des entreprises qui ont bien compris l’enjeu. « Avec nos partenaires, par exemple TOTAL, nous avons réussi à créer un film d’emballage recyclé qui a les mêmes qualités du film « vierge » : solide et très transparent. Il n’y a vraiment aucune raison de ne pas l’utiliser. La firme Wienerberger, elle, emballe ses palettes de briques avec une housse composée de 50% de plastique recyclé. Et ils en sont très contents ».

C’est la preuve que les choses sont en marche, que le réflexe tend à s’installer. Mais il faut l’accentuer. Pour notre bien.

Valipac – Avenue Reine Astrid 59 A bte 11 – 1780 Wemmel +3224568310 – info@valipac.bewww.valipac.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑