Liège-Verviers

Essentiels​, une initiative solidaire pour offrir un e-commerce à tous les commerces jugés “non-essentiels”

2 Minute(s) de lecture

Novembre 2020. Suite à la décision du gouvernement belge de fermer les commerces dits “non-essentiels”, des professionnels issus des métiers du web ont décidé de s’associer temporairement au travers du projet Essentiels afin d’aider gratuitement les commerçants pénalisés par les mesures anti-covid.

En pratique ?

  1. Le commerçant répond à quelques questions via un formulaire sur www.essentiels.shop, et en quelques jours, le collectif met en place un site simple et efficace.
  2. A l’aide d’un manuel d’utilisation, le commerçant complète son site avec les informations qui lui sont propres : description, photo de présentation, produits et prix.
  3. Essentiels passe un dernier “coup de pinceau” pour conférer une image professionnelle au site.
  4. Ça y est, le site est en ligne!

Les clients peuvent consulter le catalogue du commerce, ajouter les produits désirés à leur panier et envoyer la commande au commerçant, qui n’aura plus qu’à la préparer.

Les paiements sont gérés directement par le commerçant au moment de la collecte. Libre à lui d’organiser cette collecte comme il l’entend, soit en organisant des livraisons soit en en click and collect au sein de son point de vente, dans le respect des mesures sanitaires.

Pour qui ?
Pour tous les commerçants, entreprises, indépendants belges qui sont impacté par les mesures anti-covid (que le commerce soit jugé “essentiel” ou “non-essentiel”), qui ne disposent pas encore d’e-commerce et qui souhaitent une solution pour continuer à vendre leurs produits.

Essentiels e st actuellement en mesure de déployer une vingtaine d’e-commerces par jour.

Quand ?
Dès maintenant ! Tout est prêt pour aider  les commerçants à répondre aux attentes de leurs clients tout au long du confinement.

Est-ce gratuit ?
Oui, totalement. Pas de frais cachés, pas de frais d’hébergement. Il s’agit d’une action citoyenne et solidaire, à but non lucratif.

Et après ?
Après le confinement, le commerçant sera libre de supprimer son site, d’en faire réaliser un nouveau (via Kabas ou tout autre prestataire de son choix) ou de le maintenir et le personnaliser.

Qui se cache derrière cette initiative ?
Cette proposition émane d’une association momentanée de professionnels, actifs dans le domaine du web depuis une dizaine d’années et ayant travaillé pour des agences digitales renommées dans le monde entier.

On y retrouve le collectif créatif DAC (dac-collectif.be), Fabrice Lejeune et Carole Haine, ainsi que l’agence whitecube (whitecube.be) qui a développé kabas.io, la plateforme e-commerce utilisée.

Fabrice Lejeune, développeur web : “On ne manque pas de travail et on ne manque pas de clients non plus. Mais nous partageons des valeurs communes et nous sommes tous animés par une profonde envie de soutenir les commerçants lésés par les mesures sanitaires.Et pourquoi, quand on en a la possibilité, ne pas contribuer à notre modeste échelle au développement et au maintien du commerce local, de proximité et à échelle humaine et ainsi éviter de renflouer les caisses d’Amazon et consorts ? Les commerçants peuvent choisir de faire appel à nos confrères pour un site sur mesure, 100% adapté à leur offre (et payant) pour garantir le développement de leur commerce à long terme – nous sommes d’ailleurs les premiers convaincus des avantages que cela comporte à terme. Mais ce que nous souhaitons aujourd’hui par-dessus tout, c’est faire face  à l’urgence en offrant une autre option : celle d’une solution gratuite, efficace et très rapide. Cela nous semble essentiel, au vu des circonstances.”

Toutes les infos sont disponibles sur www.essentiels.shop

 

3146 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Rachats d'entreprise par des fonds de capital-risque privé : un impact négatif sur la satisfaction des employés

3 Minute(s) de lecture
La Saïd Business School de l’Université d’Oxford et HEC Liège – École de gestion de l’Université de Liège viennent de publier une recherche…
Liège-Verviers

John Cockerill : un camion de déchets… propre

2 Minute(s) de lecture
Les échéances se succèdent, le compte à rebours a commencé. Fermeture (probable ?) des centrales nucléaires en 2025, réduction drastique de la…
Liège-Verviers

Une association française parraine des maisons sinistrées

2 Minute(s) de lecture
Dans le cadre de son dispositif de post urgence dans la province de Liège, l’association française, Partagence, lance une opération « Parrainage…