Wallonie

Publié le 23-11-2020 | CP.

Digiscore : un nouvel outil pour permettre aux entreprises d’évaluer leur maturité numérique

L’AdN (Agence du Numérique) lance le Digiscore, un outil permettant à toutes les entreprises de mesurer gratuitement en ligne leur DigiScore, c’est-à-dire leur “score” de maturité numérique suivant les 4 axes du modèle qu’elle a développé : l’infrastructure IT, les ressources humaines, la digitalisation des processus et la stratégie commerciale.

Outre ce niveau de maturité, le DigiScore permet aux entreprise de comparer leurs résultats avec celui de leurs concurrents ainsi que d’identifier les priorités d’action et les ressources disponibles pour accélérer leur transformation numérique.

Comment fonctionne le Digiscore ?

Le processus est très simple. Il suffit de communiquer le numéro BCE pour identifier le secteur d’activité et les principales caractéristiques de l’entreprise.

L’entreprise devra alors répondre à un questionnaire en ligne. Celui-ci est basé sur le même modèle que le baromètre global de maturité numérique des entreprises wallonnes réalisé tous les 2 ans par l’Agence du Numérique. Ce processus prendra environ 30 minutes, sans préparation particulière.

Aller plus loin dans le domaine des ressources humaines

L’Agence du numérique (AdN), Agoria, le Forem et l’Union Wallonne des entreprise (UWE) ont par ailleurs collaboré à l’élaboration d’un outil diagnostic permettant d’identifier les besoins en compétence numérique des individus afin de mieux les orienter dans leurs processus de développement de compétences et leur parcours de formation.

Un benchmarking approfondi avait permis de constater que peu d’outils diagnostic intégrant le référentiel européen DigComp existaient. Par ailleurs, ceux identifiés présentent diverses lacunes. La plupart visent les niveaux de maîtrise les plus élevés (du niveau intermédiaire B1-B2 au niveau expert C1-C2) et aucun ne couvrent tous les niveaux (de A1 à C2), alors que l’AdN, Agoria, le Forem et l’UWE souhaitaient viser le niveau débutant (A1-A2). Enfin, ces outils proposent soit de réaliser une auto-évaluation sur base déclarative, soit un test de culture générale relatif au numérique. Hors, connaître la réponse à une question ne signifie pas que l’on sait faire. La décision d’élaborer un outil diagnostic des compétences numériques de base (DigComp – A1/A2) a donc été prise.

Le Digital Skills Scan a été créé pour cela. Il s’agit donc d’un test de positionnement, l’objectif étant d’orienter et non de certifier, voire sanctionner. Il propose une évaluation “par le faire” qui s’appuie tantôt sur des applications Web réelles tantôt sur des environnements simulés. Il constitue un véritable step en avant par rapport à l’existant, même si la panacée n’existe pas.

Image par StartupStockPhotos de Pixabay


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑