Brabant wallon

Projet d’extension du parc d’affaires “Les portes de l’Europe”…

3 Minute(s) de lecture

Le redéploiement du site de l’ancien circuit automobile de Nivelles en Parc d‘affaires de haut niveau se poursuit. Conformément aux dispositions du Code du Développement Territorial (CoDT), in BW introduira prochainement auprès du Gouvernement wallon une demande de révision partielle du plan de secteur de Nivelles. Cette demande aura pour objet l’inscription d’une Zone d’Activité Economique Mixte de 31,89 hectares en extension du parc existant.

Flashback

Le projet d’extension du Parc d’affaires « Les Portes de l’Europe » – dans lequel est installée la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon (photo) –  est repris depuis 2008 dans le programme de modifications planologiques (Plan prioritaire bis) du Gouvernement wallon ayant pour objet la création de nouvelles zones d’activité économique. Le choix de ce site a été consolidé dans les décisions des 27 mai 2009 et du 12 mai 2011 par lesquelles le Gouvernement wallon a adopté la liste des projets de Plans Communaux d’Aménagement Révisionnels en application du CWATUP. En 2018, le Gouvernement wallon a, par ailleurs, accordé un subside (SOWAFINAL 3) à in BW pour mettre en œuvre cette extension.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Pour réaliser le dossier de base, présenté lors de la réunion d’informations des jeudi 11 et vendredi 12 février, in BW a collaboré avec le bureau d’études XMU, spécialisé en urbanisme, en aménagement du territoire et dans l’analyse des incidences de projets sur l’environnement. Le périmètre de la zone d’extension a été arrêté, en collaboration avec la Ville de Nivelles, de manière notamment à assurer la continuité d’une partie des activités agricoles existantes. Le Conseil communal de Nivelles a approuvé favorablement le projet en août 2020 et la Commission Consultative communale d’Aménagement du territoire et de Mobilité (CCATM) de Nivelles a également émis un avis favorable sur le dossier en septembre 2020. L’avis des 5 autres Communes concernées (Braine-l’Alleud, Genappe, Ittre, Tubize et Seneffe) a été sollicité en date du 3 novembre 2020.

La prochaine étape consistera en la transmission au Gouvernement wallon du dossier de base accompagné des remarques et/ou suggestions émises lors de la RIP.

Une dizaine d’autres étapes administratives sont encore prévues avant l’adoption définitive d’un arrêté de révision du plan de secteur par le Gouvernement wallon d’ici approximativement 3 ans. Viendra ensuite la procédure de reconnaissance économique de la zone suivie de la phase des travaux d’infrastructures. D’après nos estimations, 7 à 10 ans devraient s’écouler avant la mise à disposition des premiers terrains pour les entreprises.

Quels sont les objectifs ?

Les objectifs poursuivis par in BW dans le cadre de cette extension sont :

  • –  d’assurer la continuité du développement du Parc des « Portes de l’Europe » en anticipant sa saturation (le parc connaît un succès important) ;
  • –  de pallier le manque de zones qualitatives dédicacées à l’activité économique dans l’ouest du Brabant wallon (dans un rapport de la Conférence Permanente de Développement Territorial de 2017, l’ouest du Brabant wallon est associé à une situation d’urgence et listé parmi les situations les plus préoccupantes, les besoins à l’horizon 2027 étant évalués à 93 hectares avec une saturation estimée dès 2021-2022).

La zone d’extension sera destinée aux activités d’artisanat, de service aux entreprises, de distribution, de recherche ou de petite industrie. Les activités suivantes seront exclues : commerces de détail (magasins), grande distribution (supermarchés), logistique.

Elle sera aménagée en tant que « Parc durable », au sens du décret du 2 février 2017 relatif au développement des PAE, avec notamment en matière d’équipements :

  • éclairage public led et « intelligent » ;
    • bornes de recharge pour voitures électriques et CNG ;
    • parkings partagés à destination des entreprises, en libre accès ;
    • zones d’agrément accessibles au public ; ·…
    • Des mesures favorisant entre autres les synergies entre entreprises pour l’autoconsommation en énergie « verte », la promotion de l’économie circulaire et de la mobilité « douce » seront étudiées et affinées lors des étapes ultérieures de la mise en œuvre du parc d’activité.Les principaux atouts du périmètre sont :
      • une excellente accessibilité multimodale ;
      • une position stratégique sur les axes autoroutiers ;
      • un impact visuel minimal grâce au relief et à la végétation ;
      • le voisinage du Parc existant disposant de tous les atouts pour attirer de nouvelles entreprises : cadre de travail d’exception dans un environnement laissant une large place à la nature, proximité immédiate de la Capitale de l’Europe et ses aéroports,…

www.inbw.be

3045 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

1ère étape franchie dans la modernisation du laminoir de NLMK Clabecq

1 Minute(s) de lecture
 NLMK Clabecq, producteur belge de plaques d’aciers spéciaux et fins, vit en ce moment la modernisation de son laminoir suite à un…
Brabant wallon

La société Kléber Rossillon et le BW associés pour la célébration du 206è anniversaire de la bataille de Waterloo

5 Minute(s) de lecture
Deux ans après la dernière reconstitution de la bataille de Waterloo et en cette année de bicentenaire de la mort de Napoléon,…
Brabant wallon

Concours Stimul’I : les gagnants sont connus !

3 Minute(s) de lecture
Stimuler l’esprit d’entreprendre & d’innover des jeunes   La finale de la 4e édition du concours Stimul’I s’est déroulée en virtuel ce vendredi…