L'Invité du mois

Christophe Nihon (Promactif Groupe) 
: pionnier dans l’immobilier


5 Minute(s) de lecture

Liégeois passionné, Christophe Nihon est un multi-entrepreneur fonceur. Au-delà de ses activités de courtier d’immobilier d’entreprise, il n’a pas peur de lancer des projets atypiques avec une dimension transversale et sociétale, notamment en matière de Silver Economie et de développement durable.

Des éclats de rires résonnent dans le vieux moulin magnifiquement restauré de Bergilers, à deux pas de Waremme. Pas de doute, nous sommes bien dans le quartier général de Christophe Nihon. « C’est ici que je vis, que je travaille et que je fais la fête ». Ce bosseur épicurien, originaire de Visé, s’est donc posé dans ce village hesbignon, où lui et son épouse s’impliquent dans la vie locale.

copyright patrick moriamé

Christophe Nihon revendique son caractère liégeois au sens large, qui s’avère atypique dans l’univers souvent réservé et feutré du monde immobilier. « C’est vrai que je peux déplaire à une série d’acteurs plus guindés ; ils doivent passer au-delà de ma première gouaille pour découvrir qu’il y a du contenu derrière. »

C’est vrai qu’en 2 décennies, Christophe Nihon s’est forgé une solide réputation et une belle crédibilité, à commencer dans le domaine de l’immobilier d’entreprise. Cet ingénieur civil est arrivé un peu par hasard dans ce secteur, grâce à son mémoire consacré au devenir de la résidence André Dumont, immeuble loué par l’ULiège.

Le premier pied à l’étrier professionnel, c’est King Sturge où Christophe inscrit les débuts de l’immobilier de l’entreprise en région liégeoise et même en Wallonie. C’est l’époque de l’arrivée d’un premier gros investisseur dans l’immobilier logistique (Prologis), du développement du complexe Zénobe Gramme à Belle Ile, etc. Fort de son caractère indépendant et d’un réseau intéressant, Christophe Nihon développe la structure wallonne de DTZ avant de créer sa propre entreprise, Immoquest.

Le Liégeois est souvent considéré comme la référence sur l’immobilier d’entreprise wallon (bureaux et bâtiments (semi-)industriels). Cette activité est toujours très présente dans un groupe plus large, Promactif Groupe, détenu par Christophe et son épouse Monique Kallen, qui l’accompagne à présent dans son travail quotidien. Le couple travaille énormément, avec le plaisir et le défi en guise de moteurs. « Je me sentais un peu à l’étroit dans mes activités de courtier et mes collaborateurs savent désormais prendre le relais. Je développe projets différents, nécessitant une longue réflexion en amont, sur des sites difficiles mais à fort potentiel. Ma force, c’est de travailler sur des projets pour lesquels il faut trouver des solutions. Je suis d’un optimisme total ! »

copyright patrick moriamé

Cet entrepreneur n’a en effet pas froid aux yeux. C’est par exemple lui qui s’est lancé dans la rénovation du site historique de la brasserie Piedbœuf (devenue AB-Inbev) à Jupille. C’est lui qui, après 5 permis refusés à d’autres promoteurs, ose développer le projet Asklepios à côté de l’église Saint-Jacques au centre de Liège. C’est encore lui qui, plaçant la barre plus haut, rachète le site de 50 ha de l’ex-RTT à Lessive pour en faire le premier village services à mixité générationnelle.

Christophe Nihon fonctionne à l’instinct. « J’ai coutume de dire que c’est mon bide qui décide en premier. Je vois le chemin à tracer pour atteindre mon objectif mais j’ignore comment on va y arriver. Quand je sens bien un projet, je ne me pose pas 36 questions : je me lance. A partir de ce moment-là, je bosse, j’analyse, j’étudie, je consulte des experts. Je me donne les moyens et je reste confiant dans mon propre jugement ! Cette façon de travailler n’est pas toujours simple pour mon équipe ou mon banquier, mais c’est ainsi que je fonctionne.»

S’il garde la main sur les décisions importantes, Christophe Nihon n’avance pourtant pas de façon isolée. Il travaille toujours dans un esprit de collaboration et n’a pas peur de décloisonner. C’est même pour lui, une des clés du succès. Ainsi, pour le Jardin des Paraboles à Lessive, il a entrainé avec lui des professeurs d’université, des entreprises, des pouvoirs publics, une mutuelle, etc… Ce projet innovant et transversal l’érige d’ailleurs en référence en matière de Silver Economie en Wallonie. « L’immobilier n’est jamais qu’un maillon par rapport à une série de thèmes sociétaux. C’est un moyen pour arriver à un écosystème plus large. Malheureusement, notre société et beaucoup de décideurs sont coincés dans des silos. Il faut une vision plus large. En 20 ans, la situation a empiré pour les développeurs de projets. Il faut arrêter cette surenchère de législations. A Lessive, je dois gérer 9 codes différents dans le cadre des permis ! »

Mais rien n’arrête l’enthousiasme de l‘ancien scout. « Je vais toujours de l’avant, je ne suis pas un type qui traine dans son canapé, je suis très actif et très réactif. Ma famille et mes amis sont mes piliers. Et mon travail, en plus d’être mon gagne-pain, est ma passion, mon hobby. »

DU TAC AU TAC

copyright patrick moriamé

  • Mes plus grandes qualités
    «Très curieux et touche à tout, je peux gérer plusieurs projets de front. J’assure le rôle de généraliste de l’immobilier, doté d’une vision globale et d’une capacité de bien m’entourer et de discuter avec tous les spécialistes (ingénieurs, urbanistes, géomètres, promoteurs, avocats, …). 
    On me reconnaît des qualités de stratège et le sens de l’anticipation. J’ai une capacité de résilience énorme et je suis orienté solutions. Je suis guidé par mes tripes. Instinctif et intuitif, j’identifie les opportunités, pour mes clients et pour moi-même, même hors sentiers battus.»
  • Mes plus grands défauts
    «Je suis rancunier et je ne supporte pas une once de trahison. Cependant, quand on a ma confiance, on l’a à 100 %.»
  • Coup de génie
    «D’une part, avoir introduit le concept d’adaptabilité dans nos projets pour répondre à des enjeux sociaux majeurs. D’autre part, avoir impliqué ma femme dans mes activités.»
  • Coup de cœur
    «
    J’ai eu un véritable coup de cœur pour l’ancienne station RTT de Lessive (Rochefort). Renommé le Jardin des Paraboles, ce sera un village services à mixité générationnelle. J’aime le projet dans son entièreté : le site extraordinaire, les valeurs profondément humaines, les intervenants inspirants…»
  • Coup de gueule
    «Je reproche à beaucoup de gens d’avoir une vision limitée à leur domaine de compétences. Par exemple, la plupart des décideurs – même si chacun fait probablement son travail le mieux qu’il peut – ne regardent pas l’impact de leurs actes sur le long terme et sur leur environnement.»
  • Une métaphore qui me représente
    «Tantôt ours, tantôt nounours.»



Promactif Groupe :  Rue Louis Maréchal 101b à 4360 Oreye (Bergilers) – 04/265.45.06 –  info@promactif.be – www.promactifgroupe.be

29 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
L'Invité du moisLiège-Verviers

Frédéric Jacquet (Liege Airport) : stop & go or more ?

5 Minute(s) de lecture
Propulsé directeur ad interim de Liege Airport, Frédéric Jacquet s’est passionné pour ce secteur. Ancien journaliste, il a accumulé une riche expérience…
L'Invité du moisLiège-Verviers

Philippe Portier (Groupe Novandi) : l'entrepreneur multimodal

5 Minute(s) de lecture
Incontournable dans la logistique en région liégeoise, Philippe Portier ne cesse de développer son groupe en utilisant le rail, l’eau et la…