Liège-Verviers

Noshaq mise sur Novobiom

2 Minute(s) de lecture

S’inspirant des capacités naturelles des écosystèmes à se régénérer et en particulier du rôle fondamental des champignons dans ces processus, la société wallonne Novobiom a développé un service innovant de bioremédiation, une méthode consistant à traiter par voie biologique différentes pollutions environnementales.

Cette solution offre la possibilité d’étendre le potentiel de la bioremédiation traditionnelle à l’abattement de polluants récalcitrants nécessitant actuellement des traitements industriels spécifiques très onéreux.

La société s’est lancée un premier challenge : s’attaquer à la problématique des pollutions des sols. Le potentiel des applications environnementales des mycotechnologies étant encore largement inexploité, la société travaille déjà sur des solutions fongiques appliquées au traitement des déchets, de l’eau et à la séquestration du carbone dans les sols.

Un financement d’amorçage et des partenariats solides

Le tour de financement d’amorçage a été mené par Noshaq et des investisseurs privés belges, français et italiens ; certains de ces investisseurs bénéficiant d’une expérience industrielle solide dans le domaine du traitement de sols pollués. La société bénéficie également du soutien financier de la Région wallonne pour ses activités de R&D, via un programme de subside dédié.

Ce financement, de l’ordre de 1,5 M€, dote Novobiom des moyens nécessaires au démarrage de ses activités et à la mise à l’échelle de sa solution de mycoremédiation de sols pollués. Des partenariats ont également été établis avec des acteurs internationaux de la dépollution des sols et des acteurs wallons du traitement des déchets. La société vient de transférer ses activités de Louvain-la-Neuve à Liège, où elle envisage de mettre en place une unité de production pilote sur base des résultats de la recherche.

Novobiom est porté par un duo de fondateurs complémentaire : Caroline Zaoui (Docteur en microbiologie) et  Jean-Michel Scheuren (Ingénieur de gestion avec un master complémentaire en sciences et gestion de l’environnement).  Un projet que le groupe Noshaq est heureux d’accompagner, comme l’explique Gaëtan Servais, CEO : « Nous sommes ravis de soutenir ce projet qui offre de nouvelles perspectives pour le traitement de sols pollués et ouvre de nouvelles voies dans la réhabilitation de friches industrielles. Ces thématiques revêtent une importance majeure dans notre stratégie d’investissement. »

Image par Michael Gaida de Pixabay

2947 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Seraing : une jeune société spécialisée dans les compléments alimentaires nutrithérapeutiques

1 Minute(s) de lecture
Jeune bio-ingénieure chimiste de 30 ans, Florence Renson est depuis toujours passionnée de passionnée de nature et des remèdes naturels que celle-ci…
Liège-Verviers

Une transmission réussie, cela se prépare

1 Minute(s) de lecture
Image par Free-Photos de Pixabay  Se préparer à transmettre son entreprise, c’est veiller, plusieurs années à l’avance, à anticiper les conséquences de la cession pour…
Liège-Verviers

HEC Liège s’associe à 15 universités et écoles de gestion pour créer un réseau en Corporate Finance

1 Minute(s) de lecture
16 universités et écoles de gestion de Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg et du Nord de la France (Lille) – dont HEC…