Liège-Verviers

Une recherche en entrepreneuriat familial : des enseignements concrets pour les entrepreneurs

3 Minute(s) de lecture

En Belgique, près de 80 % des entreprises sont des entreprises familiales. Bien que largement majoritaire dans notre paysage économique donc, ce type de sociétés a étonnamment été et reste encore moins étudié que d’autres par le monde académique. 

Décidé à pallier ce manquement, HEC-Liège a créé, en 2019, une Chaire consacrée aux entreprises familiales[1]. Etalés sur trois ans, les travaux de recherche liégeois ambitionnent d’interroger le modèle de l’entreprise familiale et les limites de celui-ci. 

La charte familiale en question

Pour mener à bien ce projet, HEC-Liège a engagé une chercheuse-doctorante : Raphaëlle Mattart. « J’ai la chance, mais aussi la responsabilité, d’être la première chercheuse à mener des recherches dans ce domaine au sein de la Chaire en Entreprises familiales », débute-t-elle. « L’intérêt de HEC pour les entreprises familiales n’étant pas neuf, je ne démarre toutefois pas de rien. Je travaille, notamment, sous la supervision du professeur Nathalie Crutzen et du docteur Fabrice Pirnay qui ont déjà mené diverses études sur le sujet en collaboration avec l’Institut de l’Entreprise Familiale (IEF). » 

Depuis février 2020, Raphaëlle a obtenu une bourse PRISME, lui permettant de se concentrer exclusivement sur son doctorat. Elle explique cela en poursuivant : « La gouvernance des entreprises familiales offre une multitude de champs de réflexion. Après avoir travaillé 2 ans au sein de la Chaire et forte d’une expérience de recherche appliquée enrichissante, j’ai décidé de me concentrer exclusivement sur mon doctorat et ai obtenu une bourse PRISME. Ma thématique principale porte sur la gouvernance familiale et plus particulièrement l’analyse des chartes familiales. J’étudie les différents rôles remplis par la charte familiale. Après avoir analysé la littérature scientifique s’y rapportant, je suis aujourd’hui entrée dans la phase empirique de mon doctorat. Un exercice de terrain qui a pour but de confronter ce qui est dit dans la littérature scientifique à la réalité des entrepreneurs familiaux »

Un sujet sensible

Les entreprises familiales se caractérisent par une volonté de discrétion. Une spécificité qui n’est pas sans contraintes pour collecter des données. « La charte familiale est en outre un sujet relativement sensible. Plusieurs familles ont accepté de participer à mes recherches en   partageant avec moi le contenu de ce document destiné à traverser les générations ainsi qu’en m’expliquant les raisons qui les ont convaincues de se doter de cet outil de gouvernance familiale. Si d’autres entreprises souhaitent leur emboiter le pas, leur témoignage sera évidemment le bienvenu. »

Les bonnes pratiques identifiées dans le cadre de ces travaux se voudront concrètes et tangibles. « Ma volonté est que les enseignements retirés dans le cadre de ce doctorat soient utiles aux acteurs gravitant autour de l’entrepreneuriat familial. Je pense qu’une recherche qui fait sens pour les entreprises familiales est bien plus enrichissante, tant pour les scientifiques que pour les entrepreneurs. », conclut Raphaëlle Mattart.  

Une doctorante déjà primée
Raphaëlle a obtenu, en 2018, un master en Sciences politiques à finalité européenne (ULiège).  La même année, alors que s’ouvre la Chaire en Entreprise Familiales, HEC lui propose un poste de doctorante au sein de ce nouveau projet. « L’école était à la recherche d’un profil autre que financier », précise-t-elle.
Raphaëlle Mattart a remporté, en 2019, le Prix du Corps Consulaire de la Province de Liège pour son mémoire de fin d’études consacré à la perception de la culture (oscillant entre aspects symbolique et économique) au sein de l’Union Européenne.
Dans le cadre de son doctorat, elle a aussi été primée et a gagné, en juin 2020, un prix international IFERA[2] en recherche en entrepreneuriat familial, où sa proposition de recherche sur l’analyse des chartes a été jugée comme utile, nécessaire, et innovante (Best PhD Proposal – IFERA 2020).


[1] http://hec.ulg.ac.be/fr/faculty-recherche/chaires/chaire-banque-luxembourg-en-entreprises-familiales

[2] https://ifera.org/

358 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Liège-Namur)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

John Cockerill : un camion de déchets… propre

2 Minute(s) de lecture
Les échéances se succèdent, le compte à rebours a commencé. Fermeture (probable ?) des centrales nucléaires en 2025, réduction drastique de la…
Liège-Verviers

Une association française parraine des maisons sinistrées

2 Minute(s) de lecture
Dans le cadre de son dispositif de post urgence dans la province de Liège, l’association française, Partagence, lance une opération « Parrainage…
Liège-Verviers

Infratech fête ses 20 ans

1 Minute(s) de lecture
Etablie à Thimister-Clermont, l’entreprise Infratech est spécialisée dans les solutions d’infrastructures réseaux d´eau, de gaz, d’électricité et des télécommunications. Voici quelques jours,…