Namur

Fées Maison : une gamme inox pour des lunchs et snacks zéro déchet

3 Minute(s) de lecture

Emilie Damit a lancé sa production d’articles inox pour lunch et snack zéro déchet en 2019. Des articles qu’elle a souhaité pratiques, durables et sans composants chimiques. Des produits qu’elle voulait aussi proposer à un prix abordable pour correspondre à son idéologie écolonomique.

Fées Maisons, c’est l’histoire d’une maman qui aime faire elle-même des produits seins. Pour manger, pour prendre soin d’elle et de sa famille et pour entretenir sa maison, Emi teste et sélectionne des ingrédients, prépare et partage ses expériences quotidiennes de maman de 3 petites fées. Son blog et sa page Facebook voient le jour en automne 2016 et rencontrent vite leur petit succès. « Dès le départ, j’ai eu pas mal de personnes qui me demandaient où je trouvais tel ou tel produit. Donc, dès janvier 2017, j’ai créé un e-shop qui proposait mes matières premières préférées, des cosmétiques solides, des produits éthiques, locaux, vegan et zéro-déchet. Je faisais aussi les marchés pour vendre ces produits que j’utilisais au quotidien ».

Une gamme inox éco-responsable

En août 2018, lorsque la petite dernière se prépare à rentrer en maternelle, la blogueuse namuroise se met en chasse de boites à tartines correspondant à ses critères de durabilité, de qualité, de solidité et de facilité d’utilisation pour des petites mains parfois encore maladroites. « Je n’étais pas satisfaite de ce que je trouvais, il y avait toujours au moins un aspect qui ne me convenait pas, soit la qualité n’y était pas, soit il y avait des clips difficiles à manipuler, soit c’était hors de prix. Je me suis dit que je ne devais pas être la seule à vivre cette frustration et j’ai décidé de faire fabriquer les boîtes dont je rêvais pour mes filles ».

Emilie étudie le marché, les différentes qualités d’inox, sélectionne une petite production, malheureusement en Chine, car elle ne trouve aucun atelier en Europe pour fabriquer des articles en inox 304 (la meilleure qualité d’inox alimentaire), sans plastique, sans couleur et qui utilise le laser fibre pour la gravure pour éviter l’utilisation de solvants. Elle teste différents modèles de boites et de gourdes et fait valider ses articles aux normes CE. « Début 2019, j’ai lancé la campagne de crowdfunding. Les articles inox étaient disponibles pour le début du printemps et les retours ont été rapidement positifs. Grâce notamment au réseau des Mompreneurs de Belgique dont je fais partie, en un an j’avais une trentaine de revendeurs qui représentaient environ 75% de mon chiffre d’affaire ».

Ecologiquement et humainement, c’est très frustrant de devoir faire produire en Asie.

La crise sanitaire a évidemment légèrement ralenti la croissance, mais l’entrepreneure continue à développer sa gamme, travaille avec une commerciale indépendante et vient d’atteindre les 50 points de vente. Ses produits sont par exemple disponibles au coin des marques belges dans l’outlet Caméléon à Woluwé-Saint-Lambert. Une formidable vitrine pour la namuroise qui ne désespère pas de trouver des entreprises wallonnes pour pouvoir produire local. « Ecologiquement et humainement, c’est très frustrant de devoir faire produire en Asie. On fait désormais venir nos commandes en train pour limiter l’impact carbone, mais ce serait tellement plus satisfaisant que nos produits soient fabriqués ici ».

La maman des fées ne manque pas de projets : elle a modernisé son logo, elle vient d’annoncer l’arrivée des bouchons infuseurs de thé pour ses gourdes et envisage l’acquisition d’un laser fibre pour pouvoir personnaliser elle-même ses articles de manière plus flexible. « J’ai déjà fourni des entreprises et administrations séduites par l’idée de faire un cadeau durable à leurs clients ou à leur personnel. La personnalisation rapide et en petite série me permettrait de répondre à de nombreuses demandes » se réjouit Emilie Damit.

Fées Maison : www.feesmaison.beemi@feesmaison.be

39 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

Analis obtient l'approbation du gouvernement fédéral pour la technologie de désinfection de l'air Novaerus NanoStrike

1 Minute(s) de lecture
Analis, une entreprise de 90 ans située à Namur et distributeur exclusif des appareils de désinfection de l’air Novaerus, a reçu l’autorisation…
Namur

Une nouvelle spin-off de l’UNamur au chevet des eaux souterraines

5 Minute(s) de lecture
Comment caractériser les eaux souterraines ? Comment savoir à quelle vitesse elles s’écoulent, par quel tracé précis elles passent, comment identifier leurs potentielles sources…
Namur

Transmission : une oreille attentive, en première ligne

2 Minute(s) de lecture
Depuis un an, en partenariat avec la SOWACCESS, la CCI aide les entreprises namuroises à préparer au mieux leur processus de transmission….