Brabant wallon

EASI leader en Belgique dans le domaine de l’actionnariat salarié

2 Minute(s) de lecture

 La société informatique EASI accueille 51 nouveaux actionnaires. Aujourd’hui, EASI compte 305 employés, dont 105 sont actionnaires. Cela signifie que 34 %, soit un salarié sur trois, est un partenaire de l’entreprise. 

 Leader en Belgique 

Ce chiffre reste impressionnant, certainement comparé aux deux seules sociétés belges cotées en bourse dont on dispose de chiffres officiels sur l’actionnariat salarié. Par exemple, chez Colruyt, 15 % des salariés détiennent des actions, chez AB Inbev, seulement 1,4 %. Par rapport à nos pays voisins, très peu d’entreprises belges proposent à leurs salariés d’acheter des actions de leur société. Au total, notre pays ne compte que quelque 42 380 salariés actionnaires. À titre de comparaison, il y a près de 3 millions de salariés actionnaires en France et environ 2 millions de salariés actionnaires en Grande-Bretagne. 

 Geert Janssens, économiste en chef chez Etion et autorité en matière d’actionnariat salarié, analyse aussi la réussite d’EASI. “Le modèle d’actionnariat salarié tel qu’il est pratiqué chez EASI contient tous les éléments nécessaires à la réussite de l’actionnariat participatif. Bien entendu, il y a la propriété partagée via l’actionnariat, complétée toutefois par une prime collective annuelle pour tous les employés. Ensuite, on retrouve des valeurs partagées et une culture commune qui permettent aux employés de lier leurs objectifs personnels à ceux de l’entreprise. Citons enfin le facteur d’efficacité : chez EASI, les employés savent comment atteindre les objectifs. Comme l’intérêt du groupe prime toujours sur l’intérêt individuel, ils réussissent aussi généralement très bien à les réaliser efficacement.” 

 Le fondateur devient actionnaire minoritaire 

Au total, le fondateur de la société, Salvatore Curaba, vendra 20 % de ses parts. Il en conservera toujours 41 %, mais deviendra un actionnaire minoritaire. “Le partage est une valeur si profondément ancrée dans l’ADN d’EASI qu’il est une cause directe de notre succès”, déclare le CEO Jean-François Herremans. “Salvatore Curaba, qui a cofondé EASI, a commencé à vendre ses parts en 2011. C’est cet élément qui nous a fait prendre notre envol. Il a appris à chacun à faire confiance aux autres et à partager le pouvoir. Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater les avantages de cette décision. L’actionnariat n’assure pas seulement la stabilité et la continuité de notre entreprise. Cela nous motive tous à grandir. L’entreprise est plus performante et le modèle nous permet de partager les bénéfices avec nos employés. Il est donc logique que l’entreprise n’appartienne pas à une seule personne clé et que notre succès ne dépende pas que de certaines personnes.” 

Un modèle à l’épreuve du temps 

Le modèle d’actionnariat participatif permet à EASI de se développer de manière durable et rentable. Chaque actionnaire représente une nouvelle locomotive pour notre croissance, mais c’est aussi un employé qui a la chance de réaliser ses rêves. Avec un taux de rotation de 3 % et un taux d’absentéisme de seulement 1 %, nous estimons que notre modèle offre une stabilité tant à nos employés qu’à nos clients. 

Le modèle d’actionnariat salarié a le vent en poupe. “Nous constatons un réel intérêt pour notre modèle, déclare Jean-François. “Ce modèle d’actionnariat salarié peut également contribuer à éviter que les entreprises du secteur informatique ne soient systématiquement vendues à de grands acteurs internationaux.”EASI estime que ce modèle est celui de l’avenir et qu’il peut également aider d’autres entreprises à la recherche d’une croissance durable. Les jeunes aujourd’hui ne sont plus seulement à la recherche d’un emploi. Ils veulent faire partie d’une aventure. Le fait de devenir “copropriétaire” d’une entreprise prospère et en pleine croissance leur donne cette perspective et permet à EASI de s’armer dans la “guerre des talents”. 

Membre CCIBW

EASI – Avenue Robert Schuman 12 à 1401 Nivelles – 067/28.10.00 –http://www.easi.net

2992 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

Nouvelle édition du "Brabant wallon en chiffres"...

2 Minute(s) de lecture
La FESBW dresse tous les deux ans, en collaboration étroite avec in BW et la Province du Brabant wallon, un panorama économique…
Brabant wallon

Trophées Incidences 2021 : 15 finalistes ont été sélectionnés...

2 Minute(s) de lecture
Découvrez les 15 finalistes sélectionnés par un jury d’experts et votez pour le prix du public. Les Trophées Incidences, concours initié et…
Brabant wallon

Clean Up, du nettoyage à l’offre globale…

3 Minute(s) de lecture
Clean Up a été fondée en 1988, par Philip Urbain et Antonietta Picciottoli. « Le tandem alliait des forces complémentaires : M. Urbain avait déjà…