Liège-Verviers

Site du Horloz, futur paradis vert

2 Minute(s) de lecture

Gosson, Kessales, Horloz : des noms d’anciens charbonnages qui évoquent beaucoup de souvenirs à ceux qui ont grandi dans les fumées de la vallée mosane, en amont de Liège.

Le site du Horloz, à la limite de Tilleur et de Sclessin, au-delà du chemin de fer, est en phase terminale… d’assainissement et de réhabiliation. La Spaque met la dernière main aux travaux financés par le gouvernement wallon et les fonds européens FEDER pour un montant de 3.600.000 €. Après l’excavation et l’évacuation des terres polluées, puis la création d’une voirie dans le prolongement de la rue Verte-Voie, une nouvelle « zone d’activités économiques mixtes » devrait voir le jour avant la fin de cette année. Elle jouxtera un autre site réhabilité, celui de Chimeuse, du nom d’une ancienne usine d’engrais et de produits chimiques active entre 1928 et 1961. C’est là que le TEC a prévu d’implanter son nouveau dépôt d’autobus pour remplacer les vieilles installations de Jemeppe.

Lézards et crapauds se sentent bien dans les sites charbonniers 
Qui dit charbonnage dit aussi terril. 

Celui du Horloz a été reprofilé et transformé en espace vert en collaboration avec le DNF, le département nature et forêt de la Région wallonne. 

Comme beaucoup d’autres terrils des anciens bassins charbonniers wallons, le Horloz est très apprécié par de nombreuses petites bestioles sympathiques, aujourd’hui protégées.

Le lézard des murailles, le plus connu, est de celles-là. Répandu dans toute l’Europe, il ne craint pas la présence de l’homme. Au contraire ! Il coule des jours heureux sur les terrils et dans les carrières, exactement comme son confrère, le crapaud calamite, appelé aussi crapaud des joncs.

Mais si le lézard aime se prélasser au soleil, le crapaud, lui, préfère prendre un bon bain…

La plus longue pompe à béton
Pas de problème pour la Spaque ! Six marres artificielles en béton armé hydrofuge ont été aménagées pour ces braves batraciens sur le plateau supérieur du terril. Ils pourront s’y ébattre en toute tranquillité. Pour franchir le dénivelé de 24 mètres, il a quand-même fallu utiliser  une pompe à béton, sans doute la plus longue de Belgique ! Mais rien n’est trop beau pour protéger la biodiversité…

D’autres aménagements ont aussi été réalisés ailleurs sur le terril et le long de la ligne de chemin de fer : des baliveaux de chêne ont été plantés pour accueillir dignement la lucane cerf-volant – une sorte de coléoptère. Quant aux criquets à ailes bleues, grands amateurs, eux aussi, des talus arborés des terrils wallons, eux non plus n’ont pas été oubliés.

Attention aux autobus !
Voilà qui démontre qu’il est possible de créer de nouveaux espaces économiques, tout en respectant la nature, même si le calme et la tranquillité ne seront pas totalement garantis aux occupants des lieux…

En effet, étant donné la proximité immédiate des sites de Chimeuse et du Horloz, le TEC envisage d’utiliser l’ensemble des terrains, soit près de 15 ha, pour son nouveau dépôt. A proximité du futur terminus (provisoire?) du tram, il y a là une certaine logique.

Avec le nombre d’autobus qui circuleront chaque jour dans le coin, les lézards et les crapauds devront bien regarder à gauche et à droite avant de traverser…  

40 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Rachats d'entreprise par des fonds de capital-risque privé : un impact négatif sur la satisfaction des employés

3 Minute(s) de lecture
La Saïd Business School de l’Université d’Oxford et HEC Liège – École de gestion de l’Université de Liège viennent de publier une recherche…
Liège-Verviers

John Cockerill : un camion de déchets… propre

2 Minute(s) de lecture
Les échéances se succèdent, le compte à rebours a commencé. Fermeture (probable ?) des centrales nucléaires en 2025, réduction drastique de la…
Liège-Verviers

Une association française parraine des maisons sinistrées

2 Minute(s) de lecture
Dans le cadre de son dispositif de post urgence dans la province de Liège, l’association française, Partagence, lance une opération « Parrainage…