Wallonie

Arnaud Bonnel (Food N’Joy) devient le président de Fevia Wallonie

2 Minute(s) de lecture

Arnaud Bonnel (Food N’Joy) devient le président de Fevia Wallonie, la fédération de l’industrie alimentaire wallonne. Il reprend ainsi le flambeau de Guy Paternoster (Raffinerie Tirlemontoise). En tant que nouveau président, Arnaud Bonnel misera sur le développement durable, la digitalisation et les collaborations avec les nombreuses PME du secteur alimentaire tout en poursuivant les chantiers lancés par Fevia Wallonie ces dernières années.

Poursuivre les engagements

Arnaud Bonnel est CEO de Food N’Joy, une entreprise familiale mouscronnoise qui produit des fonds de tartelettes, de nougatine et des desserts festifs pour les professionnels de l’alimentation. Précédemment, il a travaillé dans l’industrie alimentaire à divers postes (vente, marketing, gestion de catégories, direction générale) et a managé de grandes équipes au sein d’entreprises multinationales.

Guy Paternoster, qui est président de Wagralim, le pôle de compétitivité du secteur, est confiant qu’Arnaud pourra poursuivre la mission de Fevia Wallonie : « Nos défis d’hier sont toujours là : handicap salarial, handicap énergétique, cumul des taxes… sans parler des crises successives, telles que la peste porcine, le Brexit, le coronavirus et, plus récemment, les inondations et l’augmentation des coûts qui ont fortement impacté les entreprises en Wallonie ».

Si pendant la crise sanitaire, le secteur alimentaire a été reconnu comme secteur essentiel, il reste encore du pain sur la planche. « Fevia Wallonie a pris de nombreux engagements pour renforcer l’industrie alimentaire wallonne qui reste aujourd’hui un moteur de l’économie wallonne. N’oublions pas que nous sommes le premier secteur industriel en termes d’emploi, de chiffre d’affaires et d’investissements. En tant que dirigeant d’une PME, Arnaud mesure très bien l’ampleur des défis auxquels doivent faire face nos entreprises et les turbulences qu’a connues le secteur ces dernières années », déclare-t-il.

« 3 ans et 3 progrès à faire »

Pendant ses trois années de mandat, Arnaud Bonnel veut miser en particulier sur le développement durable, la digitalisation et les collaborations et partages d’expérience.
« L’industrie alimentaire wallonne doit évoluer vers plus de durabilité et doit collaborer avec les autres acteurs de la chaîne pour faire évoluer tout le système vers plus de durabilité. Je pense notamment au développement de nouvelles filières alimentaires, créatrices de valeur en Wallonie pour tous les acteurs de la chaîne. Je souhaite encourager les entreprises à s’adapter à la vague verte et durable pour devenir encore plus résilientes. Pour y arriver, il faut prendre conscience de l’importance de la digitalisation et de la transformation numérique. La crise sanitaire n’a fait qu’accélérer ces tendances. Soit on surfe sur la vague, soit on se noie. ».

Enfin, Arnaud Bonnel compte renforcer les collaborations entre les entreprises en misant sur la marque de promotion « Food.be – Small country. Great food. », avec Anne Reul, la secrétaire générale de Fevia Wallonie-Bruxelles, Bart Buysse, le CEO de Fevia et toute leur équipe ainsi qu’avec des partenaires clés, tels que Wagralim, Alimento, le fonds sectoriel de formation du secteur, l’Awex, le Forem…

La passation de la présidence de Fevia Wallonie sera officialisée le 23 septembre prochain lors de Food Connections, l’événement annuel commun de Fevia Wallonie et Wagralim.

3662 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Les PME européennes, peu nombreuses, qui protègent leurs innovations en tirent de nombreux bénéfices...

4 Minute(s) de lecture
Seule une petite entreprise sur 10 dans l’UE détient des droits de propriété intellectuelle, selon une nouvelle enquête de l’EUIPO, Office de…
Wallonie

La collection "Je veux savoir" (l'entreprise et l'emploi) de l'UWE : les dernières éditions consultables en format digital...

2 Minute(s) de lecture
La collection « Je veux savoir ! », créée par l’Union Wallonne des Entreprises, fait peau neuve ! Poursuivant le processus de digitalisation de…
Wallonie

Le Forem développe des "SmartCorners" pour lutter contre la fracture numérique des demandeurs d'emploi

2 Minute(s) de lecture
Aujourd’hui, la digitalisation bouleverse tous les secteurs. Manquer de compétences numériques s’avère être un frein à l’insertion sur le marché de l’emploi….