Liège-Verviers

8,6 hectares d’éco-pâturage avec des moutons et des vaches à Liège Trilogiport

2 Minute(s) de lecture

Plus de 40 hectares de la zone portuaire de Liège Trilogiport sont réservés au développement de la biodiversité grâce à une large zone d’intégration environnementale.

Sur certaines parties de cette zone verte, le Service public de Wallonie a récemment dédié une parcelle de 8,6 hectares à une gestion par éco-pâturage à l’aide d’une quarantaine moutons et de quelques vaches Highlands. Les nouveaux locataires sont arrivés ce samedi 23 octobre 2021 sur site en vue d’assurer un désherbage 100% naturel, y compris sur certains terrains particulièrement abrupts !  

L’éco-pâturage est un mode d’entretien écologique des espaces naturels par le pâturage d’animaux herbivores. Il est ainsi prévu d’y faire pâturer non seulement des moutons, mais également deux vaches et un taureau présents sur site depuis trois semaines déjà. 

L’éco-pâturage sera réalisé sur une partie de la zone d’intégration environnementale et sur une partie du merlon situé le long de la voirie de liaison entre Haccourt et le rond-point d’entrée de Liège Trilogiport. 

Réalisé à partir de cette fin octobre, cet éco-pâturage tardif est également une solution adéquate pour limiter la prolifération les renouées du Japon. 

Le Service public de Wallonie Agriculture, Ressources naturelles et Environnement – Département de la Nature et des Forêts – Direction de Liège (DNF) encadre une convention de pâturage avec un « consortium d’éleveurs » sélectionné après la réalisation d’un appel à candidats et qui est représenté par l’asbl Luscinia Nature. Outre le pâturage, la convention entre le DNF et Luscinia Nature vise à gérer au mieux les habitats des espèce sensibles cantonnées aux zones de compensation pour la biodiversité mises en place dans la zone d’intégration environnementale en parallèle au développement de la zone portuaire et logistique de Liège Trilogiport.

Selon le Cantonnement de Liège du DNF du SPW, « L’éco-pâturage a été identifié comme l’option la plus efficace pour l’entretien de certaines zones et pour le maintien de la biodiversité. L’objectif de cet éco-pâturage, tout comme les autres interventions prévues par Luscinia Nature et le DNF dans le cadre de la convention, est de maintenir et restaurer les habitats favorables à plusieurs espèces rares de milieux ouverts et de zones humides : crapaud calamite, petit gravelot, gorgebleue à miroir, vanneau huppé… ». 

Les zones du Ravel & zones de promenades restent accessibles au grand public pour des balades. 

Image par Shadi Mohammad Chowdhury de Pixabay

363 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Liège-Namur)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-VerviersNamur

L’Université de Liège tend la main aux entreprises

2 Minute(s) de lecture
Pionnière en matière de transfert de technologies dès 1989 avec le lancement de l’Interface Entreprises-Université, l’Université de Liège (ULiège) se donne un…
Liège-Verviers

Quelles tendances en matière d’architecture et d’urbanisme à Liège ?

1 Minute(s) de lecture
L’appel à candidature de la 24e édition du Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme de la Ville de Liège s’est clôturée le…
Liège-Verviers

Myocène franchit un pas déterminant dans son développement en faveur des sportifs

1 Minute(s) de lecture
La jeune entreprise liégeoise Myocène, qui a mis au point le premier dispositif au monde de mesures objectives de la fatigue musculaire,…