Liège-Verviers

Radiomics : une levée de fonds de 6 millions d’euros

2 Minute(s) de lecture

Radiomics, société de recherche contractuelle d’analyses d’images médicales à partir de l’intelligence artificielle basée à Liège, vient de réaliser une levée de fonds de 6 millions d’euros dans le but de financer son développement à l’international et de réaliser une étude prospective pour de nouvelles solutions personnalisées dans le traitement du cancer du poumon.

Photo : Wim Vos, CEO de Radiomics

Ce deuxième tour de financement s’est clôturé auprès de ses principaux investisseurs, Epimede et Noshaq, et avec des subventions accordées par la Région wallonne. Une aide importante pour le développement de la société liégeoise avec l’implantation de nouveaux bureaux à l’étranger. Son effectif actuel devrait être doublé dans les deux prochaines années et ses activités en recherche et développement renforcées. Des logiciels en dispositifs médicaux permettront de faciliter le diagnostic et le traitement de maladies. Le fonds Epimede capital, qui accompagne les PME technologiques wallonnes non cotées et à potentiel de croissance en investissant dans leur capital, participe à l’aventure. « La mise au point de solutions basées sur des données d’imagerie médicale et d’intelligence artificielle aideront à personnaliser les chemins thérapeutiques contre les tumeurs cancéreuses, estime Marc Foidart, Investment Manager chez Epimede. Cela fait sens dans notre mission de soutenir de telles entreprises. » 

Intelligence artificielle et traitement du cancer du poumon 

A cet égard, un rôle fondamental va être joué par l’étude prospective « SALMON » (« meaSure lung cAncer bioLogy and treatMent repOnse via imagiNg »). Financée par Radiomics, cette étude  interventionnelle, multicentrique et multinationale et validant des biomarqueurs, impliquera 30 établissements de santé dans l’Union européenne. L’objectif est de démontrer la valeur apportée par les modèles d’intelligence artificielle chez 1 000 patients atteints de cancer du poumon non-à petites cellules. Les résultats finaux de l’étude sont attendus pour 2025. Cette étude, la plus large et la plus ambitieuse à ce jour dans le domaine, constituera une preuve du concept révolutionnaire de l’utilisation de biomarqueurs dérivés de l’imagerie médicale pour l’étude du cancer du poumon à l’aide de l’intelligence artificielle. « Le cancer du poumon est la principale cause de mortalité liée au cancer,explique Mariaelena Occhipinti, directrice médicale de Radiomics. Il a été choisi comme cible initiale pour étudier et montrer comment la radiomique peut rendre l’évaluation de la réponse plus rapide et fournir des biomarqueurs prédictifs précis et non-invasifs.»

L’essai comprendra deux branches principales. L’une visera à créer un atlas radiomique de la biologie cancéreuse en portant une attention spéciale aux voies oncogéniques, en répertoriant les altérations et les signatures génomiques, ainsi que les biomarqueurs protéiques de réponse à des thérapies ciblées, à l’immunothérapie, à l’hormonothérapie et à la chimiothérapie. L’autre essai aura pour but de valider une solution automatisée fiable et reproductible pour évaluer la réponse des patients à la chimiothérapie et à l’immunothérapie. La solution permettra de fournir un diagnostic équivalent à celui fourni manuellement par un groupe d’experts en radiologie, ce qui aura pour conséquences d’augmenter l’efficacité des cliniciens. « Le but de cet essai est d’utiliser des solutions d’intelligence artificielle pour acquérir un niveau d’information plus fin, plus subtil et plus précis sur la biologie du cancer pulmonaire, souligne le professeur Jan van Meerbeeckpneumologue, professeur d’oncologie thoracique aux universités d’Anvers et de Gand et responsable principal de l’essai Salmon. C’est une étape supplémentaire vers une médecine de précision où la radiomique complètera et améliorera le travail des cliniciens. »

Radiomics, www.radiomics.bio

151 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Des vêtements liégeois surcyclés créés à base de matériaux vintages, mais pas que...

2 Minute(s) de lecture
En lançant sa maison de couture Beetle’s Needles en mai 2020, en pleine pandémie, Cynthia Napolillo réalise « d’une pierre trois coups ». Avec…
Liège-Verviers

L’homme d’affaire liégeois Bernard Delhez est le nouveau Champion de France en GT Touring Sprint

1 Minute(s) de lecture
L’Ultimate Cup Series est un championnat de sprint et d’endurance de course automobile créé en 2019 qui se déroule principalement en France. Le…
Liège-Verviers

Liège : lancement du 1er média belge de podcasts

4 Minute(s) de lecture
Ce 30 novembre, « La voix dans ta tête » a inauguré le premier média belge francophone dédié uniquement à la création…