Wallonie

Le sapin de Noël, un secteur économique au vert

3 Minute(s) de lecture

La magie de Noël parle à (presque) tous. Mais existerait-elle sans le fameux sapin ? Ce conifère est d’abord un secteur économique important dans le sud de notre pays, en province de Luxembourg et dans le sud de la province de Namur. Avec des emplois, une production s’exportant fort bien et une culture de plus en plus écoresponsable, parfois même biologique.

La tradition de décorer un sapin pour les fêtes remonte à l’époque celtique. Les Celtes ramenaient de la forêt un arbre ou une branche, toujours verts, pour célébrer le solstice d’hiver et le retour prochain des beaux jours. Aujourd’hui, cette tradition millénaire fait encore vivre une cinquantaine d’entreprises et de nombreuses familles en Wallonie. La production de sapins de Noël constitue économiquement le secteur le plus important de l’horticulture ornementale wallonne. Au fil du temps, les pépiniéristes ont développé la culture de diverses variétés d’arbres de Noël. Si, pendant longtemps, l’épicéa a été, par excellence, la variété la plus cultivée et la plus commercialisée, au cours des décennies, d’autres variétés de conifères, notamment ceux ne perdant pas leurs aiguilles, ont colonisé les champs de culture. C’est le cas des sapins Nordmann, notamment, mais aussi d’autres sortes d’épicéas aux teintes bleutées ou argentées, aujourd’hui plus tendance.

35 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 85 % à l’export, et 1 000 emplois 

La culture des sapins de Noël donne du travail toute l’année et constitue une importante utilisatrice de main d’œuvre. Entre la mise en culture des semences en pépinière, la plantation, le repiquage, l’entretien des parcelles, les tailles de printemps et la coupe, cette activité occupe tout un secteur et de nombreux salariés. Selon l’Union Ardennaise des Pépiniéristes (UAP), cette activité génère environ 1 000 emplois équivalents temps plein, soit 450 emplois directs et 550 emplois indirects. Quant au chiffre d’affaires des producteurs de sapins de Noël, il est estimé à 35 millions d’euros.

La production annuelle de sapins de Noël avoisine les 2 millions d’arbres. Ceux-ci font l’objet d’un commerce de gros et sont exportés à près de 85 %, ce qui fait de la Belgique le deuxième pays européen exportateur de sapins de Noël après le Danemark. Si cette production occupe une surface d’environ 3 100 hectares, elle ne suffit toutefois pas à répondre aux besoins des marchés à l’export. Ce qui oblige les producteurs wallons à acheter des sapins, principalement au Danemark, pour compléter leur offre.

Des sapins écoresponsables

Conscients de l’importance des sols et des produits en Wallonie, les producteurs de sapins de Noël s’orientent de plus en plus vers des cultures respectueuses de l’environnement. Ainsi, les producteurs affiliés à l’UAP ont-ils souhaité s’engager vers un mode de culture plus écoresponsable. Pour tenter de réduire davantage leur impact sur l’environnement, ils ont lancé la charte Véritable et écoresponsable. Evolutive, elle vise à limiter et diminuer progressivement l’utilisation d’herbicides et de pulvérisations, à privilégier les coupes plutôt que le prélèvement de mottes, à vérifier les vitesses des vents avant traitement et à utiliser des moutons ou des chevaux de traits pour nettoyer les terrains. Les sapins qui y répondent sont vendus sous l’appellation ‘Véritable et écoresponsable’. Certains producteurs vont plus loin encore. Ils sont passés directement à la culture biologique et pratiquent la vente directe de sapins de Noël sur leurs parcelles. Et 

Nombreux sont les Belges qui restent fidèles à la tradition du sapin de Noël. En 2020, une étude de consommation a conclu que 71 % d’entre nous installent un sapin, naturel ou pas, pour les fêtes. Parmi ceux-ci, 21 % optent pour un arbre naturel, essentiellement le Nordmann acheté principalement en jardinerie, chez un pépiniériste ou en grandes surfaces. Quelle tendance en matière de déco cette année ? En 2021, le rose et l’or l’emportent, tandis que le rouge et le blanc restent les couleurs traditionnelles. Plus que jamais, le sapin est le symbole de la vie qui continue.

copyright Apaq-W

151 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Les organisateurs de voyages vont bientôt disposer d’un prêt pour le remboursement des bons à valoir Corona

1 Minute(s) de lecture
Les voyageurs n’ayant pas encore été remboursés de leur bon à valoir Corona peuvent être rassurés : les organisateurs de voyages vont bientôt…
Wallonie

L'Horeca et le catering au bord de la noyade

2 Minute(s) de lecture
40% de chiffre d’affaires en moins par rapport à la même période avant Corona. La 4ème vague Corona et les mesures supplémentaires…
Wallonie

Coronavirus : droit à l’absence rémunérée pour les utilisateurs de l’outil d’auto-évaluation (‘Self Assessment Testing’)

3 Minute(s) de lecture
Afin de réduire la pression sur les centres de dépistage et les médecins généralistes, les autorités ont mis sur pied une nouvelle…