Brabant wallon

EASI : partenariat avec CliniCoders

2 Minute(s) de lecture

L’entreprise informatique Easi et l’asbl CoderDojo entament un partenariat. Dans le cadre de cette initiative à but non lucratif, Easi va soutenir le projet “CliniCoders” piloté par CoderDojo4All.

En 2021, la structure a récolté quelque 10 000 euros par le biais de diverses actions.  Les recettes des keynotes données par Jean-François Herremans et de Thomas Van Eeckhout (CEO d’Easi) ont notamment été totalement reversées à ce projet.

Mission séduisante

La première fois que le personnel d’Easi a souhaité lever des fonds pour CliniCoders, il y a quelques années, l’organisation à but non lucratif est apparue sur le radar d’Easi. Les volontaires rendent visite aux enfants admis à l’hôpital pour une longue durée et les initient à la technologie de manière ludique.

La vision d’EASI en matière de responsabilité sociale des entreprises est profondément ancrée dans la stratégie de l’entreprise. Jean-François Herremans, CEO, explique : “Luuk, l’un de nos employés, est actif en tant que coach chez CoderDojo depuis des années. Rendre la technologie et les compétences numériques plus accessibles à tous est fondamental la société. Par conséquent, c’est une mission que nous sommes heureux de soutenir chez Easi“.

Coup de pouce pour CliniCoders

La collaboration avec Easi permet à CliniCoders d’étendre ses activités. Dirk Wachtelaer, coordinateur du projet CoderDojo4All, explique. “2021 n’a pas été une année facile pour CoderDojo. À cause des mesures particulièrement strictes dans les hôpitaux, presque aucune activité ne pouvait avoir lieu. Le redémarrage prévu de nos cellules de volontaires à Alost et à Gand a également dû être reporté pour cette raison. Toutefois, grâce au soutien d’Easi, il a été possible d’investir dans des équipements que nous pourrons utiliser sur ces sites dès l’année prochaine.

Des projets ambitieux en Wallonie

Néanmoins, tous les projets n’ont pas été complètement suspendus. La crise sanitaire n’empêche pas les CliniCoders de poursuivre leur expansion en Wallonie dans des villes comme Charleroi, Verviers, Liège (Becode & Quai des enfants vzw), et Marchienne. Par ailleurs, le réseau les Dojos de Tournai et de Fanciennes ont également été étendus. 

L’année 2022 s’annonce donc plus positive, estime Dirk. “Grâce à un cadre clair en matière de soins de santé, nous pouvons nous permettre plus de contacts sociaux. En plus de notre démarche en Flandre, nous espérons également pouvoir soutenir nos nouvelles initiatives en Wallonie avec le soutien d’Easi.

Membre CCIBW

EASI – www.easi.net

3507 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

PR PRINT : une imprimerie dont la meilleure carte de visite reste… des clients fidèles !

2 Minute(s) de lecture
Fondée en 1987 par Pierre Rigaux, actif dans le métier de l’imprimerie depuis plus de 50 ans, PR Print est installée dans…
Brabant wallon

Laurent Dauge succèdera à Baudouin le Hardÿ de Beaulieu, au poste de Directeur général d'in BW

1 Minute(s) de lecture
Le Conseil d’Administration d’in BW a désigné Laurent Dauge pour succéder à Baudouin le Hardÿ de Beaulieu au poste de Directeur général. Après 12…
Brabant wallon

in BW : stimuler l’attractivité du Brabant wallon pour les entreprises… Projets en cours et à venir à Nivelles

3 Minute(s) de lecture
L’un des secteurs d’activités majeurs d’In BW est le développement économique et le service aux entreprises ; l’Intercommunale du Brabant wallon gère ainsi…