Liège-Verviers

Le groupe Gehlen transformera la basilique de Cointe en complexe d’escalade

2 Minute(s) de lecture

La Fondation « Basilique de la Paix » a tranché parmi les 3 candidats à la reprise de la basilique de Cointe : elle vendra son domaine de Cointe à la société malmédienne Gehlen Management, en association avec la société The Wall. Ce site emblématique endormi depuis de nombreuses années devrait accueillir un concept totalement novateur dénommé « Basilique Expérience », avec l’escalade comme fil conducteur ! Le bâtiment présentant de grands volumes vides, le groupe Gehlen a souhaité tirer parti de ces 40 mètres d’hauteur sous plafond, en proposant une expérience sportive unique. L’association avec la société The Wall a tout son sens : The Wall dispose en effet d’une salle d’escalade de plus de 600 m² de grimpe, située sur le site Intermills à Malmedy.

“Basilique expérience” proposera la plus haute salle d’escalade d’Europe (Illu Gehlen).

Le groupe fondé par Roger Gehlen n’a cessé de se développer pour compter 5 pôles : construction et travaux, projets immobiliers, loisirs et divertissements, design et architecture intérieure, horeca. La réhabilitation de la basilique de Cointe devrait en quelque sorte refléter ces différentes compétences. « Basilique Expérience » abritera la plus haute salle d’escalade d’Europe et l’unique espace de highline intérieur permanent de Belgique. L’expérience pourra également se prolonger à l’extérieur par un parcours d’accrobranches, tout en préservant la valeur paysagère du parc boisé. Outre l’expérience sportive, une nouvelle extension hébergera d’autres éléments attractifs : un restaurant panoramique surmonté d’une coupole vitrée pour offrir une vue d’exception sur la Cité Ardente, un cinéma de quartier, un espace polyvalent et des logements atypiques (portaledges et des bulles suspendues à la coupole).

Aussi mémoriel et cultuel

Par ailleurs,  la Fondation « Basilique de la paix » recevra en bail emphytéotique le chœur et la crypte de l’église qui restera paroisse catholique. Le chœur de l’édifice sera conçu comme une « basilique de la paix », c’est-à-dire un centre mémoriel dédié à la paix, en souvenir de la première Guerre mondiale et de ses victimes, et en lien avec le Monument Interallié. Il conservera le mobilier art déco existant, en particulier l’autel de marbre, les vitraux avec le Prince de la paix et la statue du Sacré Cœur, qui est à l’origine de la construction de l’édifice en 1925.

La gestion de la mobilité fait également partie intrinsèque du projet situé à proximité de la gare des Guillemins. La mobilité douce innovante sera privilégiée à travers la mise à disposition d’engins électriques en vogue (vélo, trottinette, skate ou encore mono-roue !), prolongeant l’expérience ludique.

Le projet prévoit un restaurant panoramique sous une coupole avec vue imprenable (photo Gehlen).

Le projet, développé en collaboration avec le bureau d’architectes « Créative Architecture sprl », est donc éloigné des programmes traditionnels proposant exclusivement logements ou bureaux. Il respecte les bâtiments existants et leur histoire. Le groupe Gehlen espère que la nature limitée des interventions fonctionnelles et architecturales permettra de trouver assez aisément le soutien de l’ensemble des parties impliquées dans les autorisations et d’obtenir un consensus aussi large que possible des riverains, de la Ville et de la Région wallonne.
L’attractivité touristique et le potentiel de création d’emplois figurent également parmi les atouts du projet.



61 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Dim3, spécialisée en médecine connectée, décroche de nouveaux moyens

3 Minute(s) de lecture
Dim3 développe, produit et commercialise des plateformes cliniques expertes d’aide à la décision médicale dans la gestion de la nutrition des patients…
Liège-Verviers

HEC Liège a son nouveau campus

2 Minute(s) de lecture
A new campus for a bigger impact. C’est le leitmotiv qui prévalait ce jeudi dans le quartier Saint-Gilles à Liège lors de…
Liège-Verviers

Amos participe à la conception du télescope géant ELT, le plus grand actuellement en construction

2 Minute(s) de lecture
Voilà une nouvelle référence d’envergure pour la société liégeoise Amos : la spécialiste des télescopes d’astronomie professionnels dans le monde entier est en…