Wallonie

5 marchés porteurs pour les exportateurs belges…

4 Minute(s) de lecture

Bien que l’impact économique de la crise sanitaire se soit fait sentir de façon marquée dans le monde entier, certains pays sont sortis en position de force de la crise et présentent des marchés porteurs offrant des opportunités intéressantes aux exportateurs belges. Ces marchés prometteurs sont au premier chef ceux de l’Uruguay, de la Côte d’Ivoire, d’Israël, du Qatar et de Taïwan, autant de pays qui se sont rétablis rapidement de la pandémie grâce à des campagnes de vaccination réussies et un environnement politique et institutionnel favorable au commerce et à l’activité économique. Sur nombre de ces marchés, la relance de l’économie conduit à de bonnes perspectives pour le tourisme, la transition énergétique crée de nouvelles impulsions et la demande d’énergie renouvelable et de voitures électriques est en forte hausse, comme le conclut Atradius dans son étude « Marchés porteurs en 2022 ».

Plus de deux ans après le début de la crise sanitaire, l’économie mondiale connaîtra sans doute une croissance positive dès 2022. Malgré des perspectives favorables à moyen terme, le redressement économique reste toutefois entravé par des incertitudes de différents ordres : perturbations des chaînes d’approvisionnement, prix élevés de l’énergie et des matières premières, inflation en hausse. De même, la suppression progressive des mesures de soutien viendra freiner la relance dans plusieurs pays. Le paysage général pour 2022 n’en reste pas moins positif.

Dans son rapport, Atradius identifie l’Uruguay, la Côte d’Ivoire, Israël, le Qatar et Taïwan comme des marchés porteurs en 2022. « Grâce à leur résilience économique, leur capacité d’innovation et leur classe moyenne en extension, ces pays offrent des opportunités aux exportateurs belges à la recherche de nouveaux marchés », indique Frederik Devooght, Country Manager d’Atradius Belux. « Ces pays semblent sortir en position de force de la pandémie, et sont par ailleurs connus pour leur climat économique favorable aux entreprises et leur potentiel de croissance dans différents secteurs. »

Uruguay et Côte d’Ivoire : de nouveaux débouchés prometteurs

En raison d’une croissance attendue du PIB de +3 %, l’économie de l’Uruguay a renoué avec son niveau d’avant la crise sanitaire. Des mesures publiques telles que la réouverture des frontières, la suppression de la TVA pour les touristes et l’octroi de prêts en vue de stimuler le secteur touristique (qui compte pour 17 % dans le PIB) constituent un socle solide pour la croissance économique en 2022. Atradius s’attend surtout à une hausse importante de la demande de voitures et d’appareils électroniques grand public, ouvrant des perspectives de croissance dans ces secteurs.

Dans le même temps, le pays se positionne sans cesse davantage comme un fournisseur régional d’énergie renouvelable, en particulier dans le domaine de l’éolien. Quant à la Côte d’Ivoire, c’est un des pays qui devrait connaître la plus forte croissance de son PIB (+6,9 %) au monde. Le gouvernement réalise d’importants investissements infrastructurels ; en outre, la Côte d’Ivoire est un important acteur mondial dans le secteur agricole, créant ainsi des opportunités pour les fournisseurs de machines agricoles et d’équipements industriels innovants de transformation agro-alimentaire.

Le pays est également dans le peloton de tête de la région pour la production d’énergie renouvelable ; par ailleurs, les pouvoirs publics se tournent vers une transition vers l’économie numérique, ce qui donne des opportunités aux entreprises du secteur informatique.

Israël et Qatar : climat d’entreprise stable et forte croissance économique

Au Moyen-Orient, Israël se trouve en bonne position, grâce notamment à une campagne de vaccination réussie qui a donné une avance au pays par rapport à ses concurrents et forme la base d’une croissance économique qui s’est élevée à 6,5 % l’année passée et devrait s’établir à 5 % en 2022. Résiliente et capable de faire face aux chocs externes, l’économie israélienne offre de nombreuses opportunités dans le domaine des hautes technologies, surtout dans le secteur aéronautique. Le secteur du transport recèle lui aussi un potentiel considérable, surtout sur le marché des véhicules électriques et l’infrastructure qu’ils supposent, comme la production et l’installation de bornes de recharge

Pour le Qatar aussi, les perspectives économiques sont favorables. En 2022, la hausse des prix pétroliers et gaziers devrait se traduire par une croissance du PIB de 3,6 %. Le Qatar est par ailleurs le principal exportateur mondial de GNL et son gouvernement entend investir massivement dans les énergies renouvelables, comme le solaire. De plus, l’organisation de la Coupe du monde de football en 2022 crée des opportunités pour les secteurs non énergétiques, comme le tourisme et l’hôtellerie-restauration.

Taïwan : une forte position en tant que fournisseur international de micro‑électronique 

En Asie, Taïwan se trouve en excellente position. Ce pays profite lui aussi d’un climat politique stable et d’une forte croissance de son PIB en 2022 (+3 %). Les perspectives pour les entreprises y sont positives, soutenues par une infrastructure de qualité, des capacités de production avancées et un grand pouvoir d’innovation, principalement dans le secteur technologique.

Taïwan est un important producteur d’applications informatiques et un leader mondial de la production de produits électroniques semi-finis. Alors que la pénurie mondiale de puces électroniques est appelée à se maintenir cette année, les perspectives de croissance de ce secteur sont des plus favorables. Parmi les autres secteurs prometteurs, il y a celui des services de technologie de pointe, notamment en raison de la numérisation accélérée de la société. Atradius s’attend à ce que le marché de l’e‑commerce connaisse à Taïwan une croissance annuelle de 9 % jusqu’en 2024, ce qui ouvre de nombreuses opportunités aux fournisseurs de services de transport, de stockage et logistiques.

Photo – Pixabay – hsiung36 

3662 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Les PME européennes, peu nombreuses, qui protègent leurs innovations en tirent de nombreux bénéfices...

4 Minute(s) de lecture
Seule une petite entreprise sur 10 dans l’UE détient des droits de propriété intellectuelle, selon une nouvelle enquête de l’EUIPO, Office de…
Wallonie

La collection "Je veux savoir" (l'entreprise et l'emploi) de l'UWE : les dernières éditions consultables en format digital...

2 Minute(s) de lecture
La collection « Je veux savoir ! », créée par l’Union Wallonne des Entreprises, fait peau neuve ! Poursuivant le processus de digitalisation de…
Wallonie

Le Forem développe des "SmartCorners" pour lutter contre la fracture numérique des demandeurs d'emploi

2 Minute(s) de lecture
Aujourd’hui, la digitalisation bouleverse tous les secteurs. Manquer de compétences numériques s’avère être un frein à l’insertion sur le marché de l’emploi….