Wallonie

L’importance de la chimie illustrée par une reproduction de la célèbre photo de la conférence Solvay…

3 Minute(s) de lecture

34 professeurs et scientifiques renommés en chimie, dont deux lauréats du prix Nobel, trois Belges et 21 doctorants prometteurs venus de toute l’Europe, ont reproduit aujourd’hui la photo emblématique de la conférence Solvay de 1927 à l’hôtel Métropole de Bruxelles. Cette photographie célèbre dans le monde entier, où figurent notamment Marie Curie et Albert Einstein, illustre le leadership scientifique de l’époque et le rôle central qu’y a joué la Belgique. La reconstitution de la photo s’inscrit dans le cadre du 50e anniversaire de la fédération européenne de la chimie Cefic et constitue un hommage au pouvoir d’innovation de la chimie et de la science.

Le progrès scientifique a toujours été la force motrice de la recherche perpétuelle d’une meilleure qualité de vie, de meilleurs soins de santé et d’une protection optimale de l’environnement. La recherche scientifique, associée à l’expertise industrielle, sera également décisive pour relever les défis du futur et contribuer aux ambitions du Green Deal européen. Pour renforcer cette alliance entre la science et l’industrie, la fédération européenne de la chimie Cefic a réuni des professeurs et des étudiants provenant de toute l’Europe ainsi que 25 CEO et Chief Technology Officers (CTO) des plus grandes entreprises chimiques européennes.

Parmi ceux-ci, deux lauréats du prix Nobel – le Français Jean-Marie Lehn (Université de Strasbourg) et le Néerlandais Ben Feringa (Rijksuniversiteit Groningen) – et trois professeurs belges : Annemie Bogaerts (UAntwerpen), Kevin van Geem (UGent) et Steven De Feyter (KU Leuven). Les scientifiques présents ont été sélectionnés sur base de leurs recherches et de leurs publications scientifiques liées à la chimie.

Chaque pays européen pouvait également convier un étudiant prometteur. Roy Aerts, détenteur d’un master en chimie et doctorant à l’université d’Anvers, y a représenté la Belgique. Il a été nommé à l’issue d’une procédure de sélection par la KVCV (Société royale flamande de chimie) et essenscia, la fédération belge de la chimie et des sciences de la vie.

Roy Aerts, doctorant en chimie à l’Université d’Anvers : « Je continue à être fasciné par le fait que nous, chimistes, pouvons étudier le monde au niveau moléculaire, même si nous ne pouvons pas en faire l’expérience directe. Et plus impressionnant encore, c’est que nous pouvons analyser, manipuler et prévoir le comportement des molécules de manière très précise pour améliorer notre qualité de vie. L’imagination et l’intuition jouent un rôle crucial à cet égard. Si l’on combine cela avec un état d’esprit ouvert au possible, je suis sûr que la chimie trouvera des solutions créatives aux grands défis sociétaux auxquels nous sommes confrontés.»

Dr. Martin Brudermüller, président du Cefic et CEO de BASF: « Je suis ravi d’être entouré aujourd’hui de jeunes chercheurs très talentueux et des meilleurs chimistes du monde. La jeune génération déterminera l’avenir de l’innovation dans le domaine de la chimie en Europe et, par conséquent, le succès du Green Deal européen. L’innovation est dans notre sang : l’industrie chimique européenne est le deuxième investisseur mondial dans la recherche et l’innovation chimique, avec plus de 9 milliards d’euros consacrés à la recherche chaque année. La connexion entre la génération actuelle et la prochaine génération de scientifiques est extrêmement importante pour l’avenir de l’Europe. »

Yves Verschueren, administrateur délégué d’essenscia et président du National Associations Board du Cefic : « Notre pays a une forte tradition de scientifiques et d’entrepreneurs dans les domaines de la chimie, des matières plastiques et de la pharmacie. Pensez à Ernest Solvay, Lieven Gevaert, Leo Baekeland ou Paul Janssen. Aujourd’hui encore, l’industrie chimique et pharmaceutique belge figure parmi les leaders mondiaux. Et ce, grâce à la collaboration axée sur l’innovation qui existe entre les entreprises, les universités et les centres de recherche. Nous devons continuer à nous appuyer sur cet héritage historique et sur notre industrie de haute technologie pour que les avancées scientifiques trouvent plus rapidement des applications industrielles qui nous mettent sur la voie d’un avenir durable. »

Les conférences Solvay, organisées pour la première fois en 1911 par l’entrepreneur belge Ernest Solvay, sont considérées comme des références en matière de science. Ces conférences, qui se sont tenues à Bruxelles, ont abordé des questions majeures tant en physique qu’en chimie. La cinquième conférence d’octobre 1927 est sans doute la plus célèbre. Elle a réuni les principaux physiciens du monde pour discuter de la théorie quantique. Parmi eux, des célébrités telles que Niels Bohr, Marie Curie, Albert Einstein et Max Planck. 17 des 29 personnes présentes étaient des lauréats du prix Nobel ou le seront devenues plus tard. 
3652 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Le Forem développe des "SmartCorners" pour lutter contre la fracture numérique des demandeurs d'emploi

2 Minute(s) de lecture
Aujourd’hui, la digitalisation bouleverse tous les secteurs. Manquer de compétences numériques s’avère être un frein à l’insertion sur le marché de l’emploi….
Wallonie

Le secteur du commerce adopte des mesures d'économie d'énergie sans précédent

1 Minute(s) de lecture
« Nous souhaitons agir sans plus attendre. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de prendre nous-mêmes des initiatives pour réaliser les…
Wallonie

CBC Banque : évolution du réseau de distribution avec des "agences hybrides" et "centres retail"...

3 Minute(s) de lecture
A mi-parcours de son Plan Expansion 2.0 qui prévoit notamment l’acquisition de 100.000 nouveaux clients entre 2019 et fin 2025 ​ et malgré un…