Liège-Verviers

John Cockerill conçoit la plus grande chaudière de récupération de chaleur au monde pour la centrale de Flémalle

2 Minute(s) de lecture

La centrale électrique des Awirs à Flémalle sera remplacée d’ici 2025 par une nouvelle centrale thermique à cycle combiné de 875 MW. Son opérateur, ENGIE, a confié à John Cockerill la conception et la fourniture de la chaudière de récupération de chaleur. Il s’agira de la plus grande et de l’une des plus performantes chaudières de ce type jamais installées au monde.

La nouvelle centrale à cycle combiné gaz-vapeur de Flémalle sera mise en service mi-2025. Le site, qui a accueilli à partir des années 1970 la plus grande centrale thermique de Wallonie, est en phase de déconstruction. Il sera revalorisé pour y construire une centrale électrique flambant neuve.

D’une capacité de 875 MW, elle pourra fournir de l’électricité à près de 700.000 ménages. Elle atteindra un rendement supérieur à 63%, l’un des plus élevés au monde pour une centrale à cycle combiné gaz/vapeur, et ce grâce à l’intervention de la chaudière John Cockerill, qui produira à elle seule un tiers de l’énergie de la centrale.

ENGIE a choisi ce type d’équipement pour produire de manière responsable et réduire largement les émissions d’oxydes d’azote. En effet, la chaudière John Cockerill récupère la chaleur perdue par la turbine à gaz, la transforme en vapeur et l’injecte ensuite dans une turbine à vapeur afin de générer de l’électricité. Un catalyseur intégré permet de réduire les émissions d’oxydes d’azote de 86%. Véritable mastodonte, cette chaudière sera la plus grande et la plus performante jamais conçue par John Cockerill.

« Dans le contexte actuel de transition énergétique, les centrales électriques gaz/vapeur constituent un élément essentiel des mix énergétiques nationaux » précise Eric Absil, Président de John Cockerill Energy Solutions. « Conçue pour faciliter de fréquents démarrages et changements de régime, la nouvelle centrale de Flémalle apportera en outre toute la flexibilité nécessaire pour s’adapter aux importantes fluctuations de production nécessitées par le côté intermittent des énergies renouvelables. Chez John Cockerill, nous sommes fiers de contribuer à ce projet majeur qui contribuera à assurer à la Belgique une sécurité d’approvisionnement énergétique. »

De son côté, Gilian Deblauwe, Managing Director Thermal Cluster North Europe, ajoute qu’ENGIE a décidé d’aller au-delà de ses obligations en réduisant encore davantage les émissions d’azote grâce à des investissements et des optimisations techniques. « Nous sommes convaincus que la centrale de Flémalle, qui représente un investissement de 500 millions d’euros, sera l’une des meilleures références mondiales en termes de rendement et de contrôle des émissions. Ce projet repose sur l’expertise de plusieurs entreprises belges et européennes ».

(illustration ENGIE)

3814 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Horus Software double son nombre d’utilisateurs et se lance sur le marché flamand

2 Minute(s) de lecture
Horus Software, la start-up liégeoise qui a développé un logiciel et une application de comptabilité basés sur l’Intelligence Artificielle, a franchi la…
Liège-Verviers

Le groupe Eloy réhabilitera durablement la friche Holcim à Haccourt

2 Minute(s) de lecture
Un nouveau site industriel de 16 ha destiné aux entreprises pionnières de la construction circulaire et bas carbone : voilà le projet porté…
Liège-Verviers

Une énorme commande indienne booste le pôle hydrogène de John Cockerill

2 Minute(s) de lecture
Greenko Group, le leader indien des énergies renouvelables, et John Cockerill, un leader dans le domaine des électrolyseurs alcalins de grande capacité,…