Wallonie

Odyssée 2068 : pour le renouveau de la Wallonie

5 Minute(s) de lecture

L’Union Wallonne des Entreprises a présenté ce 29 novembre les résultats et perspectives d’Odyssée 2068, une démarche qui a démarré en 2018 lorsque l’organisation a fêté ses 50 ans. Plutôt que de regarder vers le passé, l’UWE a décidé, à cette occasion, de se lancer dans un vaste projet prospectif destiné à donner une vision d’une nouvelle Wallonie souhaitable, ambitieuse, crédible et réalisable, avec plusieurs trajectoires possibles pour l’atteindre. Le processus, encadré par l’Institut Destrée et soutenu par 34 entreprises sponsors, a mobilisé de nombreux acteurs, dans le but non pas de se limiter à la définition d’une vision lointaine, mais d’identifier les balises qui, dès aujourd’hui, devront être posées pour aboutir aux objectifs visés.

La méthode adoptée par Odyssée 2068

L’UWE s’est appuyée sur ses partenaires, ses fédérations, ses administratrices et ses administrateurs, ses équipes. Ainsi, l’UWE a rassemblé autour de ce projet plusieurs centaines d’experts et d’acteurs de toute nature : cadres de grandes entreprises, responsables de PME, de start-up, de spin-off, professeurs et chercheurs universitaires, représentants de secteurs, hauts fonctionnaires, membres actifs d’associations, jeunes femmes et jeunes hommes à peine engagés dans la vie professionnelle, etc. Durant trois ans, et malgré les aléas qui ont marqué cette période – mais aussi à cause de l’émergence de ces chocs perturbateurs -, ces Wallonnes et ces Wallons ont collectivement coconstruit et tracé une voie nouvelle pour leur région. Ils ont travaillé sans tabou, s’exprimant librement, analysant des enjeux de long terme, ouvrant des controverses constructives, défendant des points de vue innovants, pour suivre un processus prospectif et stratégique précis et rigoureux.

Exploration rétrospective et prospective

L’ensemble des préoccupations qui touchent à l’avenir de la Wallonie ont été explorées de manière rétrospective et prospective, en identifiant des alternatives et en tentant d’anticiper des surprises porteuses ou perturbatrices. Ainsi, ont été abordés les technologies en matière énergétique, les modèles économiques parcimonieux de ressources, l’éducation, l’enseignement et la formation, l’ouverture sur le monde, la gouvernance démocratique, les usages du territoire sous les contraintes de décarbonisation, les finances publiques, le numérique et l’intelligence artificielle, l’alimentation, la santé, le bien-être, les évolutions démographiques, environnementales, sociétales, etc. Si la place de l’entreprise et l’entrepreneuriat a été interrogée dans chacune de ces investigations, tous les autres acteurs de la société ont été pris en compte et associés.

Vision de l’UWE

Dans sa vision de la Wallonie du futur, l’UWE affirme que l’entreprise, sous ses différentes formes, et l’esprit d’entreprendre qui fonde le dynamisme commun, seront au cœur du renouveau de la Wallonie. Ils constituent en effet des instruments uniques de création de valeur permettant la recherche du bien-être collectif. Cette entreprise sera plus soucieuse de l’innovation, plus respectueuse de la biosphère, plus responsable sur le plan sociétal, et donc plus concurrentielle dans le monde à venir.

Olivier de Wasseige, administrateur délégué de l’UWE : « Au-delà de nos difficultés, nous avons tant d’atouts. Nous avons un territoire bien placé au cœur de l’Europe, où il reste de l’espace pour faire face au besoin de développement économique et de croissance démographique, avec une densité impressionnante de moyens multimodaux. Nous avons des entreprises performantes, des leaders mondiaux ; et des entrepreneurs extraordinaires ! Nous avons des collaborateurs de très bon niveau et reconnus comme tels ; d’excellents centres de recherche et universités… Nous avons tout pour réussir ! Il reste à le concrétiser, à y croire. Et notre projet Odyssée nous conforte dans cette idée qu’il y a en Wallonie toutes les ressources dont nous avons besoin et dont nous pouvons être fiers ! »

Pierre Mottet, Président de l’UWE : « Des pistes magnifiques s’ouvrent aux entreprises : contribuer positivement à la Société en développant des produits et services environnementalement et socialement vertueux, afin notamment de prendre soin de la santé et du bien-être des personnes, de préserver et restaurer nos lieux de vie. La vision de l’UWE, dont la réalisation se concrétisera notamment via ce projet Odyssée, est donc aujourd’hui : “Pour une Wallonie harmonieuse, prospère ; ensemble, durablement“. »

Chiffres clés Odyssée 2068

  • 800 participants et 50 ateliers et réunions
  • 120 macro-enjeux de long terme
  • 4 finalités pour une Wallonie du futur :
    • Une région qui fédère et responsabilise l’ensemble de ses acteurs vers la création de valeurs économiques et sociétales, de manière durable ;
    • Une région innovante, leader dans la recherche et l’innovation dans des domaines technologiques ciblés ;
    • Une région attractive, forte de ses talents, prospère et harmonieuse, économiquement et socialement autonome, véritable référence internationale ;
    • Une région qui respecte l’environnement pour préserver une planète accueillante pour les générations actuelles et futures.
  • 4 axes stratégiques pour une Wallonie du futur :
    • Emploi et formation : s’éduquer et évoluer tout au long de la vie ;
    • Gouvernance démocratique : déployer l’action collective ;
    • Environnement, climat et société : redéfinir les objectifs et leurs mesures ;
    • Innovation et investissement : atteindre les masses critiques en R&D et leur valorisation industrielle.
  • 20 impulsions permettant d’opérationnaliser ces ambitions, atteindre ces finalités et répondre aux enjeux de long terme identifiés.

Quatre membres du Comité des Jeunes de l’UWE s’expriment sur les enjeux des 4 axes stratégiques pour une Wallonie du futur :

Allison Vanderplancke, CEO de Maniet Luxus“Pour moi, il est important de revoir le programme de formation pour l’adapter aux besoins actuels et futurs des entreprises wallonnes. Il faut plus de synergie entre les formations et les entreprises car c’est ensemble que l’on peut définir les besoins d’aujourd’hui et demain. »

Marina Evaristo, fondatrice de Kotplanet.be“ Ma vision pour la Wallonie en 2068, ce serait une Wallonie qui avance pas à pas, avec des projets concrets et en tenant compte des opinions des jeunes au quotidien. »

Olivier Dufrasne, président d’Ecosteryl : « En 2068, la Wallonie, je la vois comme terre d’innovation, de talents. L’environnement, la planète, le climat sont au centre des préoccupations et les entreprises seront et sont déjà actrices de l’innovation. »


Axel Boitel, CEO de Gantrex
, nouveau président CCIBW : « Dans un monde aussi globalisé, il est absolument indispensable de continuer à investir massivement dans l’innovation de manière à pouvoir développer et mettre sur le marché toute une série de produits et de services à très haute valeur ajoutée. Je pense que la très haute valeur ajoutée, c’est l’avenir de la Wallonie. »

Prochaines étapes

Le projet Odyssée va poursuivre ses travaux et continuer à s’appuyer sur la richesse des contenus produits et sur l’intelligence collective pour faire des propositions concrètes, notamment via des Position Papers – comme celui récemment consacré au périmètre pour l’action publique en Wallonie – dans une optique à la fois constructive et positive. 

L’action de court et de moyen termes de l’UWE sera donc directement influencée par les résultats du projet Odyssée et guidée par la vision long terme, issue de celui-ci et validée par le CA de l’UWE comme devenant la vision de l’UWE sur le devenir souhaitable de la Wallonie. Un rapport sera prochainement disponible afin de prendre connaissance de l’ensemble des actions à mettre en œuvre.

Retrouvez le film et toutes les informations 
sur le site web d’Odyssée 2068

3814 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Un outil méthodologique, en ligne, pour la réinsertion professionnelle de personnes en situation de handicap

3 Minute(s) de lecture
Financé par le Fonds Social Européen, Ergojob est un projet qui vise à promouvoir l’adaptation des situations de travail des personnes en…
Wallonie

L’hydrogène bientôt davantage accessible pour les camions

1 Minute(s) de lecture
Air Liquide et TotalEnergies ont annoncé leur décision de créer une coentreprise détenue à parts égales pour développer un réseau de stations…
Wallonie

Augmentation de 7,9% du coût salarial par heure prestée en 2022

3 Minute(s) de lecture
À la veille de l’indexation des salaires historiquement élevée de fin janvier, les employeurs belges paient désormais 38,5€ par heure prestée (contre…