Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture

Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300 entreprises belges par l’Arval Mobility Observatory. Les voitures d’occasion ont le vent en poupe au sein des petites entreprises tandis que les grandes entreprises optent plus souvent pour des camionnettes d’occasion. « 55 % des entreprises optent désormais pour des véhicules d’occasion pour leur flotte automobile, et un tiers des entreprises belges déclarent vouloir intégrer des voitures d’occasion dans leur flotte au cours de ces trois prochaines années » explique Yves Ceurstemont, Head of Arval Mobility Observatory Belgium.

Les véhicules d’entreprise sont le moteur du marché automobile en Belgique, mais tous ces véhicules mis en circulation par les entreprises ne sont pas nécessairement des véhicules neufs. Dans le cadre d’un sondage réalisé auprès de quelque 6 000 entreprises européennes dans 20 pays, dont 300 entreprises belges, il semblerait donc que de plus en plus d’entreprises optent pour des voitures d’occasion pour leur flotte automobile. Avec 55 % des entreprises belges qui utilisent au moins un véhicule d’occasion, notre pays se hisse dans le classement des 5 pays européens qui intègrent le plus souvent des véhicules d’occasion dans leur flotte.

« Pour les entreprises belges » poursuit Yves Ceurstemont, « ces voitures d’occasion constituent une solution financièrement avantageuse pour leur flotte, mais aussi une alternative rapide et efficace pour les profils techniques comme les installateurs ou les nouveaux commerciaux qui peuvent ainsi se rendre très vite au quotidien chez leurs clients. »

Les petites entreprises optent pour des voitures d’occasion

Selon le sondage, les entreprises belges de très petite taille optent désormais plus souvent pour une voiture d’occasion que les grandes entreprises. Dans les petites entreprises, il s’agit de quatre véhicules sur dix contre à peine 23 % dans les grandes entreprises. Par ailleurs, la volonté d’intégrer des voitures d’occasion dans leur flotte dans les trois ans est également plus affirmée dans les petites entreprises de maximum 10 employés. Pas moins de cinq petites entreprises sur six n’utilisant pas encore de voiture d’occasion déclarent vouloir le faire bientôt.

Pour les camionnettes, le constat est inverse puisque ces véhicules d’occasion sont largement représentés au sein de la flotte des grandes entreprises (plus de 500 employés). Près d’une entreprise sur deux (48 %) compte des camionnettes d’occasion dans sa flotte, et plus de trois entreprises sur cinq qui n’en comptent pas encore déclarent qu’elles en auront d’ici trois ans. Parmi les entreprises de très petite taille, le recours à ce type de véhicule est moindre : seulement trois entreprises sur dix. Néanmoins, une entreprise sur deux envisage d’intégrer une camionnette d’occasion dans sa flotte.

« Les entreprises optent pour des véhicules d’occasion spécifiques en fonction de leurs besoins » souligne Yves Ceurstemont. « Une petite startup qui fournit des services à d’autres entreprises, par exemple, optera davantage pour une voiture d’occasion. Par contre, les grandes entreprises qui emploient du personnel technique souvent en déplacement vont plutôt choisir des camionnettes d’occasion immédiatement disponibles à moindre coût. Le choix d’intégrer des véhicules d’occasion dans la flotte de l’entreprise est toujours guidé par l’efficacité et la réduction des coûts, tant de la part de l’entreprise que de la part de l’utilisateur final. »

(Photo Florian Pircher / Pixabay)

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Déclaration de politique régionale de la Wallonie : AKT salue un projet enthousiasmant et mobilisateur !

1 Minute(s) de lecture
La Déclaration de politique régionale de la Wallonie (DPR) présentée par les présidents du MR et des Engagés illustre une volonté claire…
Wallonie

Baromètre de l’économie circulaire : la Région wallonne a besoin des entreprises

2 Minute(s) de lecture
La Région wallonne lance une seconde édition de son baromètre de l’économie circulaire afin d’évaluer les connaissances et pratiques des entreprises wallonnes…
Wallonie

L'optimisme des entreprises exportatrices est à la hausse

2 Minute(s) de lecture
Avec la participation de 1.000 entreprises issues d’une vingtaine de secteurs et un profil de répondants occupant majoritairement une fonction de direction,…