Brabant wallonHainautLiège-VerviersNamur

La SCAM se donne les moyens d’ouvrir une nouvelle ère pour l’agriculture wallonne

2 Minute(s) de lecture

La Société Coopérative Agricole de la Meuse (SCAM), acteur clé de l’agriculture wallonne depuis près de 70 ans, annonce le lancement d’une grande levée de fonds. Destinée aux coopérateurs actuels, aux clients et aux sympathisants du monde agricole, cette initiative vise à consolider les bases solides de la coopérative et à préparer l’avenir.
Basée à Seilles (Andenne), la SCAM s’appuie sur un réseau de 44 dépôts répartis dans toutes les provinces de Wallonie.

172 emplois directs

Fondée en 1956 par Jean Mailleux et un groupe d’agriculteurs visionnaires, la SCAM a su évoluer et diversifier ses activités au fil des décennies. Aujourd’hui, avec le soutien de 2200 coopérateurs, elle est devenue un acteur économique incontournable pour plus de 4000 exploitations agricoles en Wallonie. « La SCAM, c’est un réel partenaire pour nous, agriculteurs » souligne Adrien Paquet, président du Conseil représentatif de la SCAM et agriculteur à Yvoir. « Elle met des techniciens à notre disposition pour optimiser le suivi phyto-technique de nos cultures et des nutritionnistes pour optimiser les rations alimentaires de nos animaux. »

En diversifiant ses métiers et infrastructures, la SCAM génère 172 emplois directs et contribue ainsi de manière significative à l’économie locale. Elle se démarque par son engagement envers des pratiques agricoles novatrices telles que l’agriculture de conservation des sols, l’agriculture biologique, l’implantation de haies et la viticulture. Ces initiatives visent à accompagner ses coopérateurs et clients dans leur transition vers une agriculture toujours plus durable.

Annuellement, la SCAM gère la réception de 350 000 à 400 000 tonnes de céréales, la commercialisation de plus de 150 000 tonnes d’engrais, et opère la plus grande usine d’aliments de la région, produisant 200 000 tonnes par an. Ces activités génèrent un chiffre d’affaires d’environ 250 millions d’euros, marquant son impact significatif dans le secteur agricole wallon.

Renforcer la coopération pour un avenir durable

Reposant sur des principes de coopération et d’entraide, la SCAM se démarque également grâce à un modèle créé par et pour les agriculteurs. Cette nouvelle phase de financement marque un tournant stratégique visant à renforcer l’autonomie financière de la coopérative tout en offrant à ses membres des avantages significatifs et un rôle prépondérant dans la gouvernance de l’organisation.

« Cette levée de fonds est une étape cruciale pour notre coopérative. Elle nous permettra de renforcer notre indépendance et de continuer à offrir des solutions innovantes aux agriculteurs wallons, » déclare Christophe Kersteens, directeur financier de la SCAM. « Ensemble, ouvrons une nouvelle page de notre histoire et faisons de l’agriculture wallonne un modèle de réussite et de durabilité. »

« L’objectif de la coopérative est clair : tout euro gagné par la SCAM est réinvesti pour les agriculteurs ou distribué aux coopérateurs et non à des grands groupes financiers » ajoute Fabrice Flamend, président de l’organe d’administration de la SCAM et agriculteur à Eghezée.
Investir dans la SCAM, conclut-on du côté de la coopérative, c’est choisir de soutenir une vision durable de l’agriculture, où chaque coopérateur contribue directement à l’amélioration et à l’innovation des pratiques agricoles.

(Photo Pexels/Pixabay)

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

SERIE D’ÉTÉ - Une salle d’escalade pour vivre sa passion et la transmettre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Une activité sportive pour une planète plus propre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…
Liège-Verviers

La chocolaterie Galler se «belgicise» davantage

3 Minute(s) de lecture
Galler, la chocolaterie basée à Vaux-sous-Chèvremont, vient d’annoncer une augmentation de capital significative de 12,6 millions d’euros. « Bien que la nationalité d’une…