Wallonie

L’optimisme des entreprises exportatrices est à la hausse

2 Minute(s) de lecture

Avec la participation de 1.000 entreprises issues d’une vingtaine de secteurs et un profil de répondants occupant majoritairement une fonction de direction, le Baromètre des exportateurs 2024 organisé par Credendo et Trends-Tendances livre une nouvelle image de la manière dont les entreprises conçoivent l’environnement international et son impact sur leurs exportations.

« Les entreprises semblent s’adapter malgré l’augmentation des tensions géopolitiques, thème de ce neuvième Baromètre des exportateurs » déclare Nabil Jijakli, Deputy CEO de Credendo. L’indice de confiance est passé de 5,9 en 2023 à 6,1 cette année, soit le deuxième meilleur résultat (6,3 en 2017) depuis le lancement du Baromètre. « Cela témoigne de la grande résilience et de la capacité d’adaptation des entreprises belges face aux crises de ces dernières années. »

Les prix de l’énergie et des matières premières affectent toujours les ventes à l’étranger de sept entreprises exportatrices sur dix. Ce qui reste élevé, mais témoigne d’une baisse par rapport aux années précédentes (80 % en 2023). La guerre en Ukraine (de 69 % en 2023 à 64 % en 2024) et les problèmes d’approvisionnement (de 59 % à 53 %) se tassent également. À l’inverse, les tensions géopolitiques (conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, conflit armé au Proche-Orient, etc.) sont davantage citées (de 44 % en 2023 à 54 % en 2024 %), signe que les entreprises sont affectées par les conflits dans le monde.

Les freins

Lorsqu’on évoque les freins rencontrés par les entreprises belges dans leurs activités d’exportation, l’augmentation des coûts de production est citée en premier (49 % contre 33 % en 2023), conséquence sans doute de la forte indexation des salaires en 2023 et des coûts de l’énergie. Le deuxième frein le plus cité est celui des formalités administratives (30 %), ce qui s’assimile parfois à un protectionnisme déguisé via l’édification de barrières non tarifaires.
Le troisième frein le plus cité est sans surprise la recrudescence des risques politiques (26 %). Ceux-ci n’avaient été davantage cités qu’en 2016 lors du vote en faveur du Brexit au Royaume-Uni. Enfin, notons la très forte hausse des risques de non paiement (25 %), dont les entreprises peuvent se prémunir.

Plus de la moitié de la population mondiale a été ou sera appelée aux urnes en 2024. Clairement, les répondants au Baromètre des exportateurs seront attentifs aux résultats des élections américaines : 88 % estiment qu’une victoire de Donald Trump aurait pour conséquence d’accroître les tensions géopolitiques dans le monde. Plus largement, huit répondants sur dix s’inquiètent de la montée du populisme dans le monde et en Europe. Une large majorité d’entreprises espère ainsi une amélioration des termes du commerce avec les États-Unis – à la suite de mesures à relents protectionnistes incluses dans l’Inflation Reduction Act – et la Chine.

Recours accru aux couvertures

En moyenne, chaque entreprise exportatrice a déclaré 1,5 mauvaise expérience en 2024, confirmant la baisse observée depuis 2022 (1,8). Dans le détail, l’origine de ces dommages demeure largement stable, les factures non payées étant toujours en tête des problèmes à 43 %. La proportion dépasse même les 60 % parmi les entreprises très actives à l’exportation.

Sans surprise, les risques politiques au sens large (guerres, révolutions, impossibilité de transférer les devises, catastrophes naturelles, etc.) continuent de progresser à 33 % contre 27 % en 2023 et 16 % en 2021. Heureusement, de plus en plus d’entreprises se protègent contre les risques liés aux exportations. La part d’entreprises ne prenant pas de couverture (22 %) a chuté d’un tiers depuis 2021 (33 %). Afin de se prémunir contre le risque de non-paiement, qui concerne quatre entreprises sur dix, le paiement à l’avance à 100 % demeure la protection la plus citée (33 %), les garanties bancaires (27 %) arrivent en deuxième position, juste devant l’assurance-crédit (25 %), qui est également de plus en plus plébiscitée.

(Photo Pixabay)

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Déclaration de politique régionale de la Wallonie : AKT salue un projet enthousiasmant et mobilisateur !

1 Minute(s) de lecture
La Déclaration de politique régionale de la Wallonie (DPR) présentée par les présidents du MR et des Engagés illustre une volonté claire…
Wallonie

Baromètre de l’économie circulaire : la Région wallonne a besoin des entreprises

2 Minute(s) de lecture
La Région wallonne lance une seconde édition de son baromètre de l’économie circulaire afin d’évaluer les connaissances et pratiques des entreprises wallonnes…
Wallonie

Booming Belgium : racontez votre réussite entrepreneuriale et inspirez les autres !

1 Minute(s) de lecture
Le 27 mai 2024, le SPF Economie a lancé la toute nouvelle plateforme Booming Belgium; les PME et les travailleurs indépendants peuvent…