Wallonie

Publié le 27-07-2017 | CP.

Spatial : ambitieux partenariat entre le Grand-Duché du Luxembourg et la Wallonie

La Wallonie vient de signer un ambitieux partenariat avec le Grand-Duché du Luxembourg dans le cadre du programme d’observation de la terre de l’Agence spatiale européenne (ESA), COPERNICUS.
Ce programme repose sur des satellites qui génèrent une quantité très importante de données d’observation (radar et optiques) de notre planète.
Le Grand-Duché qui se positionne de plus en plus comme la plateforme du spatial et du digital en Europe, a soumis sa candidature à l’ESA pour organiser ces données dans le cadre d’un segment collaboratif au sol. Dans ce contexte, le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Economie du Grand-Duché du Luxembourg, Étienne SCHNEIDER, et le Vice-Président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Economie, Jean-Claude MARCOURT, ont décidé de lier les savoir-faire luxembourgeois et wallon dans les domaines spatial, industriel et de la recherche pour amplifier ce segment qui
reposera, grâce au partenariat engrangé, sur les satellites SENTINEL 1 (données radar) et SENTINEL 2 (données optiques).
Concrètement, ce partenariat permettra un accès facilité et ordonné aux données recueillies par les satellites SENTINEL. Ces données ont une importance de premier plan dans l’observation de la terre et donc, dans l’anticipation et la prévision. Elles intéressent des pans entiers de l’industrie et des services ainsi que les universités et les centres de recherche.

Avec son centre spatial, l’Université de Liège sera un acteur clé de ce partenariat. En parallèle, un consortium industriel est constitué autour de plusieurs sociétés dont SPACEBEL.   Pour le Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Economie, Jean-Claude MARCOURT, qui travaille depuis deux années à la réussite de ce projet collaboratif, il était indispensable de capitaliser sur le savoir-faire wallon dans ce domaine. Il ajoute :  » Il y a une cohérence à investir conjointement avec notre voisin. La proximité du Centre GALAXIA à Transinne – où s’installent les infrastructures logistiques de GALILEO – de la frontière grand-ducale a été un des éléments de ce partenariat, mais pas le seul. Notre secteur spatial industriel, concentré dans le pôle de compétitivité SKYWIN, en est un autre. Sur le plan de la recherche et de l’innovation, les activités du centre spatial de Liège et le développement du Big Data en Wallonie avec CENAERO notamment sont également des atouts décisifs. » Et le Ministre MARCOURT de conclure : « la Wallonie est devenue une région de référence au niveau international dans le secteur aérospatial. Elle le démontre encore aujourd’hui et renforce, avec ce nouvel accord, sa position dans le domaine. »

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑