Wallonie

Publié le 03-12-2020 | CP.

Les Entreprises de Travail Adapté : des entreprises résilientes et au service de la société durant la crise 

En cette journée internationale des personnes handicapées, l’Eweta, la Fédération Wallonne des Entreprises de Travail Adapté, tenait à mettre en lumière le travail de l’ensemble des ETA durant la crise sanitaire. Des entreprises sociales, qui engagent plus de 10.000 personnes (dont 8.500 sont porteuses d’un handicap) et qui se sont impliquées tout au long de la crise dans la lutte contre le coronavirus.

Des entreprises résilientes et réactives pendant la crise 

Présentes aux quatre coins de la Wallonie ainsi qu’en Communauté germanophone, ces 55 entreprises particulières ont bien évidemment toutes été touchées par la crise (arrêt de certaines activités, baisse de commande, chômage temporaire, …). Mais elles ont toutes également trouvé la force de rebondir, de rester optimistes et se sont engagées dans la lutte contre le coronavirus. Près de 75% des Entreprises de Travail Adapté ont ainsi réalisé des activités essentielles tout en continuant d’assurer leur mission sociale. 

Gaëtane Convent, directrice de l’Eweta : « Il faut savoir que les ETA sont de véritables équilibristes : d’un côté, leur mission sociale prioritaire est de fournir un emploi de qualité à des personnes fragilisées sur le marché de l’emploi ordinaire en leur offrant les mêmes droits qu’à n’importe quel travailleur. De l’autre côté, les emplois en entreprises de travail adapté ne peuvent se maintenir sans une nécessaire performance économique. La crise de la COVID-19 n’a fait que renforcer la volonté des ETA d’offrir à leurs travailleurs un environnement sécurisé et malgré les difficultés que nos entreprises peuvent rencontrer actuellement, l’équilibre continue de se maintenir. » 

Si cet équilibre prévaut toujours au sein des Entreprises de Travail Adapté, c’est qu’elles ont pu compter justement sur l’engagement des travailleurs malgré la crise. « On ne peut que féliciter nos travailleurs pour le travail fourni malgré les difficultés liées à la distanciation et au port des équipements de protection individuels. Un suivi incroyable a également été réalisé par les travailleurs sociaux du secteur en cette période où certains travailleurs en avaient besoin. Les actions permanentes et de proximité des encadrants ont par ailleurs permis une bonne application des gestes barrières par un public qui présente parfois des difficultés de compréhension de certaines mesures » dit Stéphane Emmanuelidis, Président de l’Eweta. 

Des entreprises locales et non délocalisables 

En cette période particulière, deux constats ont vu le jour : 

Lors de la fermeture des frontières, nous nous sommes rendu compte à quel point notre pays était dépendant des autres pour se fournir en matières premières et réaliser ce dont nous avions besoin pour faire face à cette crise. 

Et par ailleurs, de plus en plus de voix appellent à consommer local afin de soutenir les entreprises belges ainsi qu’à une relocalisation de certaines activités. 

« Le recours aux Entreprises de Travail Adapté, entreprises locales et non délocalisables offre cette possibilité et permet en plus de cela, de soutenir l’emploi de personnes qui, en raison de leur handicap, ne parviennent pas à trouver un emploi dans les entreprises ordinaires. » selon Stéphane Emmanuelidis, Président de l’Eweta. 

Alors qu’ont réalisé les ETA pendant la crise ? Zoom sur quelques initiatives 

Activités essentielles 

Sans mettre les travailleurs en danger, les Entreprises de Travail Adapté ont dès le départ été actives en tant que fournisseurs de services essentiels. En effet, beaucoup d’ETA réalisent déjà du conditionnement alimentaire, pharmaceutique ou médical mais également de la blanchisserie pour les maisons de repos par exemple. D’autres ont tout naturellement développé de nouvelles activités afin de pouvoir elles aussi s’impliquer dans la lutte contre la COVID-19 et ont notamment monté des unités de confection des masques en tissu, de plaques de plexiglass ou encore de production de gel hydroalcoolique. 

Production de masques 

Depuis mars 2020, au moins 20 Entreprises de Travail Adapté wallonnes ont ainsi réalisé des masques en tissu. 

Pour Stéphane Emmanuelidis, président de l’Eweta : « Ce qu’il est important de noter, c’est qu’avant de commercialiser des masques en tissu, nos ETA ont fait en sorte d’équiper les travailleurs de masques en tissu dès le début de la crise. Une Task Force a en effet vu le jour au sein de notre fédération afin d’être sûrs de pouvoir fournir à tous les travailleurs du secteur des protections buccales. Début mai 2020, plus de 15.000 masques réalisés dans nos entreprises ont ainsi été distribués aux travailleurs du secteur ». 

Répondant à un marché public de l’AVIQ, une Entreprise de Travail Adapté namuroise, a également développé des masques en tissu avec une fenêtre transparente afin de pouvoir permettre la lecture labiale aux personnes malentendantes ou sourdes. En plus de cette commande de 10.000 pièces, l’entreprise est fortement sollicitée par des écoles, des universités ou encore des pharmacies pour la production de ces masques. 

Réalisation de surblouses réutilisables pour le personnel soignant 

A l’initiative de l’Eweta, une association d’ETA s’est également constituée pour répondre au marché public initié par l’AVIQ quant aux besoins urgents du personnel soignant. Le but ? Confectionner 60.000 blouses sur une période d’un an. Cette coalition originale est constituée de cinq ETA réparties sur le territoire wallon. 

Les tâches ont été réparties entre les différents partenaires de manière à mettre en place une ligne de production efficace utilisant les compétences spécifiques et les ressources disponibles de chacun. 

Centres de Tracing 

« C’est incontestablement un des grands enjeux pour sortir de cette crise et nous sommes fiers que les Entreprises de Travail Adapté puissent s’impliquer dans la mise en place de ce suivi » dit Gaëtane Convent, Directrice de l’Eweta. 

En effet, certaines entreprises de Travail Adapté ont mis à profit leur expérience dans le domaine du call center afin de devenir centre de tracing et aider ainsi les autorités à freiner la propagation du virus. 

Encore une fois, et parce qu’ensemble on est plus fort, plusieurs ETA ont collaboré pour répondre positivement à ce projet. 

Webshop Handymade 

En juin dernier, les Fédérations régionales des Entreprises de Travail Adapté (Eweta pour la Wallonie – FEBRAP pour Bruxelles – Groep Maatwerk pour la Flandre) se sont associées afin de pouvoir offrir un nouveau canal de vente pour les Entreprises de Travail Adapté belges : Handymade, le premier webshop de produits réalisés par des personnes en situation de handicap est né. 

« Depuis son lancement il y a 6 mois, nous avons reçu près de 500 commandes. Pour le moment 12 ETA réparties dans tout le pays y proposent leurs produits mais d’autres sont en train de réaliser les démarches pour rejoindre l’aventure Handymade, ce qui permettra d’étoffer encore notre catalogue de produits » dit Marie Tuczynski, chargée du projet Handymade au sein de l’Eweta. 

Ce webshop a donc permis aux ETA de développer leurs ventes sur internet à l’heure où les consommateurs ne pouvaient plus se déplacer dans certains commerces non-essentiels. 

Un nouveau site en construction … pour répondre aux demandes de relocalisation 

Au vu des nombreux appels à la relocalisation de certaines activités en Belgique, l’Eweta a décidé de créer un annuaire reprenant toutes les activités des ETA wallonnes et germanophones afin que les start-ups, particuliers ou entreprises puissent trouver facilement une entreprise de travail adapté avec laquelle collaborer. 

Gaëtane Convent, directrice de l’Eweta : « L’idée de proposer un annuaire de toutes les activités des ETA nous trottait déjà dans la tête depuis un petit moment, mais depuis la médiatisation de certaines des productions de nos entreprises, nous recevons de plus en plus de demandes d’entrepreneurs désireux de faire appel à une ETA dans leur chaine de production. Nous avons donc décidé de mettre un coup d’accélérateur sur ce projet et notre nouveau site devrait sortir tout début 2021. ». 

Cette cartographie permettra à toute personne désireuse de faire de la confection textile, de la menuiserie, ou une des 300 autres activités référencées sur le site, de trouver une entreprise locale, sociale et non délocalisable pour répondre à ses besoins. 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑