Liège-Verviers

Rehal-It quand la réalité virtuelle aide des patients atteints de troubles cognitifs

2 Minute(s) de lecture

Voilà une spin-off qui sort des sentiers battus. Alliant les neurosciences à la réalité virtuelle, Rehal-It a pour objectif de rendre accessible les nouvelles technologies aux professionnels de la santé afin qu’ils puissent en faire profiter leurs patients atteints de troubles cognitifs. Un logiciel reconstitue un lieu où les personnes rejouent des situations de leur quotidien.

Issue d’une collaboration entre diverses entreprises et l’ULB, et financée par la Wallonie et ses programmes First Spin-Off, Rehal-It est actuellement incubée au WSL. Sous la houlette de Sébastien Serlet, neuropsychologue, collaborateur scientifique à l’ULB, une équipe composée de chercheurs en neurosciences de l’hôpital Erasme et de spécialistes de game design, a mis au point et développé une plateforme logicielle. Dénommé R.O.G.E.R. (Realistic Observation In Game and Experiences in Rehabilitation), ce Serious Game thérapeutique a pour objectif de proposer, en réalité virtuelle, un environnement proche de la vie quotidienne d’un patient atteint de troubles cognitifs afin de tester sa manière de réagir à différentes mises en situation. « Ces scénarios sont établis par des neuroscientifiques et des neuropsychologues à l’aide d’un éditeur générique et ergonomique, explique Sébastien Serlet, responsable du projet, futur CEO de Rehal-It. Leur utilisation est simplifiée afin de rester le plus proche possible de la réalité de terrain, mais également de celle du patient, de son environnement et de ses activités quotidiennes. » L’objectif est de mettre à disposition des professionnels de la santé ce nouvel outil de diagnostic et de rééducation. « La réalité virtuelle présente différents avantages. Le patient voit augmenter la qualité de son expérience, ce qui favorise son implication pendant la rééducation. L’immersion permet de personnaliser les situations aux besoins de chaque patient et rend l’expérience attractive. Enfin, et contrairement à une situation impliquant des interactions avec des objets réels, les informations récoltées peuvent être enregistrées en vue d’analyses ultérieures, ce qui permet de suivre l’évolution du patient. »

Pour hôpitaux, maisons de repos…

Le logiciel aide à appréhender différents troubles développementaux, repérés aux stades précoces ou lors de périodes d’apprentissages scolaires importants. « Il concerne aussi les troubles acquis, apparaissant suite à une lésion cérébrale résultant d’accidents vasculaires cérébraux, de traumatismes crâniens. Et aussi les pathologies neurologiques comme la sclérose en plaques, les maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Ce logiciel s’utilise sans casque de réalité virtuelle, ceux-ci ne convenant pas à tous. » Actuellement, le logiciel est en phase d’évolution afin de passer à une version commercialisable après une phase de tests et de vérifications des normes et législations qui correspondent aux données des patients. Destiné à la pratique de certaines thérapies, il s’adressera aux psychologues, neuropsychologues, ergothérapeutes, logopèdes… Il pourra également être utilisé dans des structures spécifiques comme les hôpitaux, maisons de repos, centres de revalidation, cliniques gériatriques, écoles d’enseignement spécialisé, centres de recherches d’universités… Il devrait être commercialisé fin 2021 début 2022.

Rehal-It : WSL –  quai Banning, 6, 4000 Liège, Sébastien Serlet, sebastien.serlet@rehal-it.com, www.rehal-it.com

147 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

La distillerie Radermacher sort une première édition limitée

1 Minute(s) de lecture
Etablie à Raeren, la distillerie Radermacher est l’une des plus anciennes distilleries de Belgique. Fondée en 1836, elle est dirigée par la…
Liège-Verviers

“ELOIS”, l’instrument hyperspectral compact d’AMOS, embarquera bientôt à bord d’un microsatellite

2 Minute(s) de lecture
La société liégeoise AMOS, spécialisée dans le design et la fabrication d’instruments optiques à hautes performances, vient de signer un contrat avec…
Liège-Verviers

Cowboy (Bruxelles), eFarmz (Bruxelles), Elysia (Angleur), Netaxis (Bruxelles) et Urbantz (Bruxelles) finalistes de la « Scale-up de l’Année »

2 Minute(s) de lecture
EY organise, en collaboration avec L’Echo et BNP Paribas Fortis, la 9e édition de l’élection de la « Scale-up de l’Année ». Ce prix , qui récompense l’entreprise…