Liège-Verviers

Myocène franchit un pas déterminant dans son développement en faveur des sportifs

1 Minute(s) de lecture

La jeune entreprise liégeoise Myocène, qui a mis au point le premier dispositif au monde de mesures objectives de la fatigue musculaire, vient d’obtenir une validation scientifique pour sa fiabilité et sa cohérence.
Le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LiBM), leader mondial dans le domaine de la fatigue musculaire, a réalisé une étude qui conclut que ce dispositif est un outil valide pour évaluer la fatigue de longue durée et qu’il peut à ce titre être utilisé dans le monitoring de cette fatigue chez des sportifs.

La société avait présenté cette première mondiale il y a juste un an. Le dispositif avait déjà été testé par John John Dohmen, champion olympique et élu meilleur joueur de hockey au monde, et par le skieur Armand Marchant.
L’appareil permet en effet de mesurer objectivement en deux minutes le niveau de fatigue des muscles pour permettre une meilleure gestion des entrainements des sportifs de haut niveau.

Au cours de l’année écoulée, d’autres athlètes de haut niveau et des clubs sportifs  l’ont aussi utilisé.
Mais une validation scientifique restait nécessaire.

 « Il s’agit d’une avancée majeure dans le développement du Myocene, puisque cette étude confirme que notre dispositif est un outil fiable et efficace » se réjouit Jean-Yves Mignolet, CEO de Myocene, à la tête d’une équipe d’une dizaine de personnes.

« Ce type de mesure de la fatigue était jusque-là réservé aux laboratoires de sciences du sport » ajoute le Professeur Guillaume Millet, membre du LiBM. « C’est la première fois qu’un appareil portable, simple d’utilisation et rapide était testé. Cela ouvre la porte à une utilisation à large échelle dans le monde sportif. Nos prochains travaux s’attacheront à démontrer comment, grâce à cet outil innovant, il est possible de mesurer la fatigue régulièrement et de façon objective chez les athlètes qui s’entrainent fréquemment. Suivre la fatigue est essentiel pour adapter les charges d’entrainement des sportifs ».

L’entreprise liégeoise, incubée par WSL, se voit désormais ouvrir de nouvelles perspectives, avec notamment un processus de levée de fonds pour asseoir la commercialisation sur les marchés internationaux.

(Photo Myocène)

111 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Horus Software double son nombre d’utilisateurs et se lance sur le marché flamand

2 Minute(s) de lecture
Horus Software, la start-up liégeoise qui a développé un logiciel et une application de comptabilité basés sur l’Intelligence Artificielle, a franchi la…
Liège-Verviers

Le groupe Eloy réhabilitera durablement la friche Holcim à Haccourt

2 Minute(s) de lecture
Un nouveau site industriel de 16 ha destiné aux entreprises pionnières de la construction circulaire et bas carbone : voilà le projet porté…
Liège-Verviers

Une énorme commande indienne booste le pôle hydrogène de John Cockerill

2 Minute(s) de lecture
Greenko Group, le leader indien des énergies renouvelables, et John Cockerill, un leader dans le domaine des électrolyseurs alcalins de grande capacité,…