Liège-Verviers

La Wallonie rachète les 282 ha de friches d’ArcelorMittal en région liégeoise

2 Minute(s) de lecture

Une étape importante vient d’être franchie dans le processus de reconversion industrielle de la région liégeoise : la Wallonie, au travers de Wallonie Entreprendre (WE), a en effet concrétisé le rachat des anciennes friches industrielles d’ArcelorMittal.
En l’occurrence, WE acquiert seul le site de Chertal (186 ha) au travers de la société ad hoc créée, SORECHER. Les sites de la Cokerie d’Ougrée (32 ha) et du Haut Fourneau B (32 ha) de Seraing s’inscrivent dans un PPP (partenariat public-privé) respectivement avec Ecoterres à hauteur de 51% dans le partenariat (Groupe DEME) et le promoteur européen MG Real Estate à hauteur de 75% moins une part dans le partenariat. Concernant le site du Haut Fourneau 6 (32 ha) de Seraing, les discussions se poursuivent avec le consortium REVEL constitué des entreprises Martens Democom (Groupe Wanty), Oxytec (Groupe Oxytec) et Envisan (Groupe Jan De Nul); à défaut d’accord, WE se portera acquéreur du site d’ici la fin de l’année 2024.

Un Master plan pour un redéploiement de qualité

Le rachat des friches liégeoises intervient aujourd’hui, mais le travail de reconversion a démarré pour le gouvernement wallon et ses partenaires il y a plusieurs mois avec la sélection d’une équipe pluridisciplinaire emmenée par le bureau urbaniste et paysager Agence TER. L’objectif était d’établir un Master plan pour ces sites, c’est-à-dire une feuille de route à long terme pour leur redéploiement. Concrètement, il ne s’agissait pas de figer un avenir, mais d’étudier les sites, de déterminer leurs forces pour projeter un idéal et fixer un cadre dans lequel les projets de reconversion devaient être menés.

Le financement du projet

La reconversion de friches représente un coût élevé. Les opérations de réhabilitation de fonciers déjà artificialisés génèrent le plus souvent des dépenses supplémentaires de démantèlement, de dépollution ou de restructuration lourde entraînant également des délais plus longs, ainsi que des risques financiers plus importants que le développement d’un projet similaire sur un terrain vierge.

ArcelorMittal assume le financement des opérations d’assainissement dont il est responsable (principe du « pollueur-payeur »).

Dans ce dossier, tout a été élaboré afin que l’opération présente in fine une rentabilité et que les coûts soient compensés par les recettes générées en fin de reconversion. Une mobilisation financière temporaire est toutefois nécessaire pour financer les opérations qui doivent intervenir avant la mise à disposition des parcelles (via une cession, une location, un démembrement, …). Dans ce cadre, le gouvernement wallon a prévu une enveloppe de 80 millions d’euros dans le Plan de Relance de la Wallonie pour financer la reconversion future de ces terrains et leur rééquipement.
L’opérationnalisation de ces reconversions se fera à travers des sociétés de projets constituées spécifiquement et qui réuniront les parties prenantes.

La suite des opérations

La reconversion de ces quatre grands terrains va donc se poursuivre dans les meilleures conditions. Les sites acquis font déjà l’objet d’opérations de démantèlement qui devraient s’étendre jusqu’à 2027.

L’objectif est que dès que les opérations de démantèlement auront pu être terminées, des études complémentaires de sol (en-dessous des bâtiments toujours existants aujourd’hui) puissent avoir lieu le plus rapidement possible afin de planifier les travaux d’assainissement. En parallèle, les projets de redéploiement vont être affinés, précisés et présentés aux parties prenantes préalablement à l’introduction des demandes de permis. Il y aura encore un grand nombre d’étapes à franchir et celles-ci s’étaleront sur plusieurs années. L’acquisition des sites constitue toutefois une étape majeure dans ce processus.

(Photo Wallonie Entreprendre)

4371 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…
Liège-Verviers

Les Ateliers de la Meuse relancés grâce à Alfeor et à la Wallonie

2 Minute(s) de lecture
C’est un nouveau départ pour les Ateliers de la Meuse à Sclessin: après la faillite prononcée le 30 octobre dernier, ce spécialiste belge…