Liège-Verviers

La marque de bijoux MYA-BAY se lance dans l’aventure retail

2 Minute(s) de lecture
La créatrice Sophie Johnen ouvre ses propres magasins.

L’entreprise MYA-BAY franchit un nouveau cap dans son développement avec l’ouverture de ses propres points de vente à Anvers et bientôt à Grenoble. Cette marque de bijoux implantée à Oupeye a été créée il y a 12 ans par Sophie Johnen, alors associé à Bruno Collard.
Cette diplômée de HEC avait précédemment vécu en Inde et à Londres avant de s’installer aux Pays-Bas, puis en Belgique. Autodidacte, elle a appris le dessin et s’est passionnée pour les arts, les voyages et la joaillerie.

Elle a donc mis sur le marché une marque de bijoux qualitative, tendance, à prix accessible et portable par toutes les morphologies.  Concrètement, cela se traduit par des bracelets avec une fermeture à 3 crans, des colliers et des bagues ajustables.  

Au départ, Sophie Johnen s’associe donc avec Bruno Collard qui deviendra co-actionnaire et qui l’aidera, dans les premières années, à structurer la société donnant le cadre nécessaire à la commercialisation de ses créations. Ils optent pour une stratégie commerciale classique et forment rapidement un solide réseau de revendeurs indépendants, en Belgique puis en France, ou de grandes enseignes comme dans les Galeries Lafayette ainsi que dans d’autres pays européens.  

Le succès fulgurant rencontré dès les deux premières années d’activité confirme que MYA-BAY avait une place à prendre, sur un marché pourtant déjà concurrentiel.  L’Allemagne, le Royaume-Uni, Singapour, Hong-Kong, les Emirats Arabe Unis, le Qatar…: la conquête du monde a commencé dès le lancement de la marque, pour ne jamais s’arrêter. MYA-BAY compte aujourd’hui plus de 500 boutiques dans 26 pays différents.

Evolution du positionnement

Le développement de la marque va alors de pair avec une évolution au sein de la structure de la société. En 2016, plusieurs investisseurs présentant des compétences et connaissances diverses font leur entrée dans l’actionnariat de la société. Outre leurs apports financiers, ils apportent à la marque leurs expériences et un soutien stratégique. Forte de son succès, MYA-BAY traverse la crise sanitaire de 2020 sans faiblir, et en ressort plus forte. En effet, le comportement d’achat des clients finaux a considérablement évolué, poussant la marque à ajuster son positionnement digital et à investir dans l’avenir.  

Se pose alors naturellement la question du retail : est-il pertinent d’ouvrir son propre réseau de magasins en 2024, alors qu’on connaît les fragilités du secteur et la modification profonde des comportements mais aussi des attentes des clients finaux ?  

Pour Sophie Johnen, la réponse est clairement « oui »…parce que l’expérience humaine ne sera jamais égalée par un e-shop, et parce que la notion de service est pour elle une priorité !  « De plus » ajoute-t-elle, « pour assurer une stratégie long terme , il est important de créer une grande marque reconnaissable et désirable. Cela passe nécessairement par une offre dans trois grands canaux de distributions : des revendeurs multimarques, la vente en ligne et des boutiques en propre. »

Début 2024, Sophie Johnen fait une proposition de rachat des 75% de la société qui n’était plus dans ses mains ; une proposition acceptée par l’ensemble des actionnaires et actée officiellement en avril dernier. Sophie Johnen est donc maintenant seule maître à bord, prête à créer son propre réseau de distribution via des points de vente physiques. La toute première boutique MYA-BAY a ouvert ses portes le 7 mai à Anvers.  L’ouverture d’une deuxième boutique est planifiée pour début juin, à Grenoble cette fois, pour pénétrer le territoire français, second marché historique de la marque.  

(Photo MYA-BAY)

211 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Le VentureLab met ‘La Génération Transition’ en marche

2 Minute(s) de lecture
Le VentureLab, à Liège, lance un nouveau programme cet été : ‘Génération Transition’ s’adresse aux jeunes qui ont envie d’entreprendre pour la transition…
Liège-Verviers

L’ULiège déploie de nouveaux équipements pour les utilisateurs du vélo

2 Minute(s) de lecture
C’est ce jeudi que les nouveaux parkings vélos sécurisés de l’Université de Liège sont inaugurés au Sart Tilman pour répondre aux besoins…
Liège-Verviers

Les Ateliers de la Meuse relancés grâce à Alfeor et à la Wallonie

2 Minute(s) de lecture
C’est un nouveau départ pour les Ateliers de la Meuse à Sclessin: après la faillite prononcée le 30 octobre dernier, ce spécialiste belge…