Wallonie

Les employés souvent malades durant leurs vacances…

3 Minute(s) de lecture

Plus de la moitié des employés (52%) ont déjà été malades pendant leurs vacances. Depuis cette année, ils peuvent récupérer ultérieurement ces jours de maladie comme des jours de congé, une bonne mesure selon quatre employés sur cinq (82%) d’après une enquête de Protime, spécialiste de la gestion du temps et du personnel, menée auprès de 1.000 employés belges francophones (l’enquête a été réalisée entre le 4 et le 18 mars 2024 par l’agence iVOX pour le compte de Protime).

À partir de cette année, celles et ceux qui tombent malades pendant leurs vacances peuvent convertir ces journées en congés de maladie et les prendre plus tard. Mais plusieurs conditions doivent être respectées. Il faut par exemple informer son employeur au cours des deux jours qui suivent la visite chez le médecin. Il est également nécessaire de lui remettre un certificat médical et de l’informer de votre souhait de prendre ces jours de congé plus tard. ​

Pour plus de quatre employés sur cinq (82%), cette loi est une bonne chose. Ce n’est guère surprenant: 52% d’entre eux sont déjà tombés malades durant leurs jours de congé. Rien que l’année dernière, cela a concerné plus d’un quart des employés (27%). Davantage de femmes (33%) que d’hommes (21%) indiquent avoir été malades un ou plusieurs jours durant leurs vacances de l’année dernière.

Lode Godderis, professeur de médecine du travail à la KU Leuven, explique cette différence: “Les femmes exercent plus souvent des métiers de soins et de contact que les hommes. Ce sont des emplois avec des risques professionnels différents. En outre, elles prennent traditionnellement plus de responsabilités dans la vie privée, comme la garde des enfants, et elles assument encore et toujours davantage de tâches ménagères par rapport aux hommes. Malgré les avancées réalisées en matière d’égalité des genres et la position de la Belgique dans le top 10 mondial des pays pour la réduction de l’écart entre les sexes, des différences persistent.”

Différences entre les générations…

Le rôle que joue notre âge est encore plus notable: alors que 33% des membres de la génération Z sont tombés malades pendant leurs congés, le pourcentage atteint 32% chez les milléniaux, 20% pour la génération X et ‘seulement’ 10% chez les baby-boomers.

Différences selon la génération; malades pendant les vacances

  • Génération Z (nés après 1997): 33%
  • Milléniaux ou génération Y (nés entre 1981 et 1996): 32%
  • Génération X (nés entre 1965 et 1980): 20%
  • Baby-boomers (nés entre 1946 et 1964): 10%

“Cela s’explique par le fait que les jeunes sont plus souvent touchés par de brèves maladies que les employés plus âgés. Quand ces derniers se font porter malades, c’est pour une plus longue durée. Plusieurs facteurs entrent en cause: les jeunes prêtent souvent moins d’attention à leur santé, ce qui les rend plus susceptibles d’attraper un rhume, une grippe ou une autre maladie infectieuse (raisons des courtes absences). Parallèlement, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle chez les jeunes est plus erratique que chez les employés plus âgés. Les jeunes n’ont pas encore la stabilité d’un travailleur plus âgé”,​ indique Lode Godderis.

Alors que 11% se sont sentis mieux après un ou deux jours, les ‘malades de vacances’ ont, en moyenne, fait une croix sur cinq jours de congé en 2023. Dans la grande majorité des cas, ils ont perdu ces jours, mais 14% d’entre eux ont néanmoins été autorisés par leur patron à les (re)prendre ultérieurement, même si ce n’était pas encore une obligation légale à l’époque.

Syndrome de la maladie des vacances

Les vacances arrivent enfin et c’est alors que vous tombez malade. Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense et il y a une explication à cela.

“Nous tombons plus facilement malades lorsque nous nous relâchons,” déclare Lode Godderis. “Lorsque nous travaillons, notre corps est sous tension, ce qui le maintient en alerte. Notre système immunitaire est lui aussi en éveil. Lorsque nous prenons des congés, nous sommes plus apaisés et les troubles émergent plus rapidement. Cela s’appelle le Leisure Sickness Syndrome ou le syndrome de la maladie des vacances.”

4404 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Plus de la moitié des entreprises belges roulent en véhicule d’occasion

2 Minute(s) de lecture
Les entreprises belges intègrent de plus en plus des véhicules d’occasion dans leur parc automobile, selon un sondage réalisé auprès de 300…
Wallonie

Impact de l'IA : près d'un tiers des Belges craignent de perdre leur emploi...

2 Minute(s) de lecture
75 % des Belges s’attendent à ce que des emplois disparaissent en raison de l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle. 30 % d’entre…
Wallonie

Absence au travail pour exercer une fonction politique : que dit la loi ?

2 Minute(s) de lecture
À l’issue des élections du 9 juin 2024, de nombreux travailleurs se retrouvent peut-être dans la position de devoir jongler entre leur…