Wallonie no image

Publié le 08-07-2014 | CP.

Philippe Suinen, nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie de Wallonie

La Chambre de commerce et d’industrie de Wallonie (CCIW) est un organe stratégique qui rassemble toutes les chambres de commerce à l’échelle du territoire wallon.

Les CCI couvrant l’ensemble du territoire de Wallonie sont des «institutions» distinctes.

Au-delà du caractère géographique que chacun connaît et qui n’est pas sans conséquences sur le core business de chaque chambre prise individuellement, précisons que les CCI ont toutes développé des spécificités propres et occupent, toutes à leur manière, le terrain de l’accompagnement des entreprises, tous secteurs et toutes tailles confondus. Cela sous-tend, chacun l’aura compris, qu’une transversalité des métiers caractérise le réseau, générant une maîtrise reconnue quant à certaines compétences et conférant aux chambres le respect des milieux économiques, la reconnaissance des instances politiques et l’adhésion de milliers d’entreprises.

Philippe Suinen, choisi le 2 juillet dernier comme président, succède donc à Jean-Pierre Hermant, président sortant, qui fut un homme de dialogue dont on retiendra essentiellement le travail acharné sur le positionnement fort du triumvirat wallon de la représentation des entreprises, rapprochant Union wallonne des entreprises, UCM et chambres de commerce.

Le nouvel homme fort des CCI est évidemment bien connu pour son long et fructueux parcours professionnel, qui l’a notamment vu passer de la direction de cabinets ministériels à la direction de l’APEFE, Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger, pour terminer sa carrière de la plus belle des façons à la tête de l’Agence wallonne à l’Exportation (AWEx).

En acceptant la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie de Wallonie, Philippe SUINEN signe en tout cas un geste fort car chacun connaît – et reconnaît – à la fois ses qualités professionnelles, son engagement à la cause des entreprises, mais aussi son affirmation sans équivoque quant à l’identité wallonne.

«Nos entreprises doivent profiter de leur enracinement local pour rayonner au plus loin, et même jusqu’à l’international», s’est d’ailleurs immédiatement exclamé le nouveau président wallon des chambres de commerce, n’hésitant pas à rappeler que l’une des principales valeurs ajoutées des chambres est sans nul doute à trouver dans le réseau mondial dont elles font partie. «Dans chaque recoin du monde, nous avons un partenaire naturel, un homologue, qui œuvre comme nous sur l’espace géographique qu’il connaît, au seul profit des entreprises».

Ceci nous conduit à affirmer qu’en sus des fédérations et des organes de toutes sortes qui bataillent en amont et en aval de l’activité économique dans son ensemble, que ce soit en Wallonie, en Belgique ou à l’étranger, les chambres de commerce et d’industrie cultivent toutes des relations de proximité privilégiées avec les entreprises, usant à la fois de leurs savoir-faire et compétences, de leurs réseaux et de leur expérience au profit d’une dynamique de développement.

Philippe SUINEN, le nouveau président wallon, ne s’en cache pas, il compte s’appuyer sur chacun, et aller aussi vers les organes frères de Bruxelles et du nord du pays, que nous côtoyons régulièrement au sein de la Fédération nationale des chambres de commerce, au bénéfice de nos outils, de nos structures, de nos patrons. «La Wallonie montre des signes de reprise, notre rôle est de faire en sorte qu’elle aille encore mieux demain. Ceci tout particulièrement en nous exprimant et en agissant tous azimuts et tout le temps pour les entreprises, selon leur point de vue».


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑