Wallonie

La validation des compétences, ça roule ! Comment ?

2 Minute(s) de lecture

A l’heure où l’Europe encourage les systèmes de reconnaissance des compétences, quels sont les acquis, les enjeux, et les perspectives de la validation des compétences en Belgique francophone ?

Ces questions étaient au programme de la journée « La validation des compétences, ça roule ! Comment ? », organisée ce 19 avril, à Namur, par le Consortium de validation des compétences, en présence de la Ministre de l’Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, et du représentant de la Ministre de l’Enseignement de Promotion sociale, Isabelle Simonis.

La validation des compétences s’adresse à toute personne de plus de 18 ans, ayant une expérience professionnelle mais pas de diplôme ou de certificat correspondant. Pour ce faire, la personne peut passer une épreuve de validation des compétences qui sera évaluée par un jury de professionnels dans un Centre agréé. En cas de réussite, un Titre de compétence est délivré. Ce Titre est un document officiel (reconnu par les gouvernements francophones) qui atteste de la maîtrise d’une partie de métier.

Depuis le lancement du dispositif en 2003, plus de 25.000 Titres ont été délivrés dans 36 métiers et via 47 Centres de validation des compétences à Bruxelles et en Wallonie. Un peu plus de 60% des personnes ayant décroché un Titre étaient des chercheurs d’emploi peu qualifiés.

L’avis des candidats et des patrons
Le Titre de compétence joue un rôle particulier dans le parcours professionnel d’une personne. Preuve officielle de la compétence, renforcement de l’estime de soi, reprise d’une formation avec dispense, mise à l’emploi, sont quelques-uns des effets du Titre de compétence. Ainsi pour Adamou, ouvrier polyvalent dans le secteur tertiaire, « de nombreuses personnes ont des compétences qu’ils n’arrivent pas à valoriser sur le marché de l’emploi. La validation donne l’opportunité de le faire et d’avancer dans la vie. Cela vous donne des ailes. » Amadou a ainsi validé ses compétences dans le Centre validation des compétences EPS de Liège pour reprendre une formation à l’IFAPME avec dispense.
Les chefs d’entreprise voient aussi un avantage au dispositif. Damien Taillard, patron de deux boulangeries dans la région de Liège, a engagé un ouvrier boulanger-pâtissier grâce à son Titre de compétence. Quant à Séverine Flahaux, accompagnatrice sociale chez Natise (entreprise de Titre Service d’insertion à Namur), elle perçoit le Titre de compétence comme un outil de référence lors d’un recrutement, mais aussi un élément important pour l’estime de la personne dans un parcours d’insertion. Elle estime par ailleurs que les Titres de compétence obtenus par ses employés améliorent l’image de l’entreprise auprès de ses clients.

Quelques perspectives
Dans le cadre du Fonds social européen, du Plan Marshall et du Plan 2025, divers projets sont en cours tels que le développement d’une nouvelle approche par dossier (Le candidat doit prouver par des exemples concrets et illustrés des situations de travail). Par ailleurs, l’optimalisation du service au public est une priorité, avec une mise en œuvre d’un maximum d’unités de compétences, l’élargissement de l’offre à de nouveaux métiers – notamment les métiers d’avenir ou en évolution – mais aussi une plus grande intégration du dispositif de Validation des compétences dans les outils d’identification des compétences et les parcours des individus (reprise en formation, modules de renforcement, …). Grâce aux nombreuses collaborations avec les secteurs professionnels, plusieurs nouveaux métiers seront proposés en 2016 à Bruxelles et/ou en Wallonie tels que tuteur en entreprise, esthéticien(ne), barman/barmaid, garçon/serveuse restaurant, premier chef de rang, …

 

3045 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

PRIX CAÏUS 2021 : appel à candidatures

3 Minute(s) de lecture
Attentive à encourager le développement de partenariats en faveur de la culture et du patrimoine, Prométhéa organise depuis 1989 les Prix Caïus….
Wallonie

St’art lance l’Appel à projets « Rayonnement Wallonie » – 2ème édition

1 Minute(s) de lecture
« Financer, à travers des bourses, les acteurs des industries créatives qui contribuent par leur action, leur savoir-faire, leur projet, au rayonnement…
Wallonie

Une transmission réussie, cela se prépare - Etape 3 : la réalisation d’une due diligence

1 Minute(s) de lecture
Lors des deux précédents articles (1 et 2) de notre série sur la transmission d’entreprise, nous avons abordé les étapes du processus…