Brabant wallon

HOMME2MAINS : reconversion pétaradante

2 Minute(s) de lecture

A 9 ans, il reçoit sa première moto ; à 11, sa première voiture, une VW Coccinelle qui trainait dans le terrain d’amis de ses parents. « Mon amour de la mécanique a commencé là », s’exclame Julien Wary. Alors, il met les mains dans le cambouis en se perfectionnant dans cette matière puis se lance dans un graduat en marketing à La Louvière…

Il tient ensuite son propre magasin de motos, puis devient commercial pour des Revues de Motos, avant d’ouvrir une parenthèse de quelques mois pour intervenir dans la construction de sa maison et d’embrayer avec des responsabilités commerciales et marketing dans une PME. « L’un des éléments déclencheurs de mon changement d’activité fut la grande lassitude d’avoir travaillé plusieurs mois sur un dossier… qui n’a jamais abouti », explique celui qui peut enfin mener aujourd’hui les projets jusqu’à leur terme, en toute autonomie.

En avril 2015, il intègre une couveuse d’entreprise. Très manuel depuis tellement d’années et aidé d’un « flair marketing » qu’il appuie d’une étude de marché, il détecte une demande bien insistante. « J’ai fait des p’tits boulots mon métier », lance le Pont-à-Cellois. Le trentenaire précise que, dans l’absolu, il intervient pour une journée, chez ses clients, après avoir fait le tour de tous les petits dysfonctionnements de la maison qui peuvent pourrir leur vie. « Oui, c’est vrai, Homme2mains répond à des frustrations du quotidien ; je pense, par exemple, à cette personne dont la porte frottait le sol depuis 3 ans » illustre le trentenaire qui est aussi appelé notamment pour des problèmes de chasse d’eau, des joints de silicone, de petits entretiens de jardins…

« Ma clientèle, ce sont des seniors, des isolés, mais pas seulement. En fait, je rencontre des gens différents tous les jours et je fais des choses différentes tous les jours. J’adore cela. Le bouche à oreille fonctionne d’ailleurs très bien ».

Formules d’abonnement

Le « gentleman bricoleur », ainsi qu’il se qualifie, prévoit toujours une pré-visite avant l’intervention, pour l’optimiser. « De la sorte, j’ai fait mon diagnostic et j’ai déjà sous la main le matériel et les pièces nécessaires pour la réparation. Si vous êtes né avec deux mains gauches, je suis disponible, plaisante-t-il en précisant qu’il a imaginé une formule d’abonnement. « Elle commence à partir de 25 euros par mois ». Evidemment, elles permettent à ceux qui en bénéficient d’obtenir plus rapidement et à moindre coût horaire les services de Julien. « J’ai aussi un service d’urgence, ajoute-t-il avant d’énumérer encore quelques services qu’il peut rendre aux particuliers et entreprises : monter des armoires, rafraichir une façade, nettoyer des chantiers, placer un bardage, vider un grenier, se rendre au parc à conteneurs…

Impression

Photo J.Wary : © Françoise Jacobs /Colors of Life

 Homme2mains – Rue des Bouchers, 24 à 6230 Obaix – Tél : 0477/80.55.77 – Internet : www.homme2mains.be

209 posts

À propos de l’auteur
Rédactrice en chef (Brabant wallon - Hainaut - Wallonie picarde)
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

Story Camp : les porteurs de projet de l'édition 2021

4 Minute(s) de lecture
Après 9 semaines d’incubation au sein du Story Camp, le programme d’accélération pour start-up de CAP Innove, les porteurs de projet de l’aventure sont prêts à…
Brabant wallon

Congrès mondial des CCI (Dubaï) sous la thématique « Generation Next : Chambers 4.0 »

1 Minute(s) de lecture
La Directrice de la CCIBW et son Président y assistent… Alors que bat son plein l’Expo universelle à Dubaï, qui a débuté ce…
Brabant wallon

Un jobday organisé par le Forem pour le TEC...

2 Minute(s) de lecture
> Le TEC recherche 36 nouveaux conducteurs de bus en Brabant wallon > Plus particulièrement concernés : les dépôts de Chastre, Baulers,…