Namur

RVC (Namur) annonce sont entrée en Bourse imminente

3 Minute(s) de lecture

Créée en 1981, pour la gestion des outils informatiques propres à la tutelle du logement social Bruxellois, RVC est reprise par Christian Van Parys en 2009. Ingénieur civil de formation, Christian Van Parys a conduit son parcours professionnel dans le développement technico commercial à la grande exportation ( Europe, sie, Amérique du Sud ….), en France et en Belgique – Nord et Sud. Une mission de consultance de 6 ans à Paris l’a aussi conduit à moderniser une grande organisation commerciale (plus de 150 personnes) pour la conduire à doubler son chiffre d’affaires avec deux fois moins de coûts.

En reprenant RVC, en 2009 , Christian Van Parys insuffle trois lignes stratégiques pour le développement de RVC

  • –  la dématérialisation des processus administratifs,
  • –  les technologies mobiles
  • –  la maîtrise des consommations dans les bâtiments et processus industriels.

EN 2011 RVC reprend les sources du logiciel Powerges, ERP spécialisé pour installateurs et société de maintenance des installations techniques dans les bâtiments – chauffage et sanitaire, panneaux solaires… En y intégrant les technologies mobiles, c’est tout le processus administratif de gestion des attestations règlementaires qui se trouve simplifié à l’extrême – de l’appel d’un client, jusqu’à l’envoi de la facture en comptabilité….. plus un seul papier. Le technicien recoît ses missions directement sur sa tablette, il renvoie sa fiche de travail via internet avec les données d’attestations règlementaires (techniques et TVA) , les attestations sont immédiatement formées selon les exigences régionales et classées numériquement. La facture suit en deux clics.Dès son lancement officiel en Janvier 2014, c’est une énorme surprise. Le marché est vierge de toute solution techniquement précise et intégrée, permettant l’édition des attestations ‘sans papier’ pour les métiers techniques du bâtiment.

Le marché tire RVC et Powerges vers le haut… Les administrations wallonnes, flamandes et bruxelloises légiférant en la matière, n’arrêtent pas de produire de nouvelles certifications. RVC les intègre au fur et à mesure. A partir d’une tablette, les techniciens peuvent désormais, en fonction de leurs propres agréments courir toute attestations concernant :

  • les chaudières gaz et mazout ( 7 à 9 attestations différentes)
  • les panneaux solaires, les installations de climatisation et les installations frigorifiques y incluant la traçabilité des fluides frigorigènes… fort complexes mais totalement dématérialisée dans Powerges.

De nouveaux projets sont définis par le marché :

  • intégrer les interventions des techniciens sur tablette Powerges dans des ERP généralistes existants – 2 projets en cours de développement
  • intégrer tout type d’installations techniques, demandant des attestations de tous type. RVC développe un outil générique permettant à l’utilisateur de définir son propre modèle de données ( simple) et de contrôles. – 2 commandes en cours….
  • attestations françaises et luxembourgeoises disponibles …… la clé pour entrer sur un marché

Sur le plan de la gestion des consommations, Chritian Van Parys comprend très vite que le problème n’est pas dans les outils informatiques de gestion, mais dans l’accès aux données utiles en matières de gestion. Il manque des technologies ( IoT). Christian Van Parys, déterminé lance diverses action de R&D :

  • en 2014 lancement d’un plan Marchal, qualifié “one of the best in class” par le jury international
  • en 2015 le dépôt d’un projet au niveau européen avec 13 partenaires internationaux rassemblés par RVC.

Dès lors aujourd’hui, tant les technologies de captures de données temps réels et la méthodologie nécessaire au lancement d’un projet au niveau d’un gestionnaire immobilier public ou privé sont au point. Déjà des opérateurs importants en électricité, gaz et eau sont au rendez vous proposé par RVC pour des tests. Ce sont des 100 000 de capteurs et systèmes de relève que le marché attend. page3image15456 page3image15616

page4image968

Pourquoi une augmentation de capital?

“Grâce aux missions AWEX, nous avons pu nous rendre compte du marché hors Belgique et surtout la France, explique l’entreprise. Le marché Belge représente 7 000 professionnels, des dizaines d’éditeurs d’ERP, des gestionnaires immobiliers publics et privés au nombre de plusieurs milliers Nous n’accédons encore qu’à 3%. Notre objectif est d’atteindre plus de 10 à 20 % dans 5 ans. Notre intention est de mettre en oeuvre les moyens commerciaux et techniques pour négocier ce marché, tant que les solutions concurrentes sont encore relativement “pauvres”. Ceci nécessite la mise en oeuvre de moyens importants et durablement. RVC doit s’équiper de moyens dignes du marché qui s’ouvrent devant elle grand comme un Océan. De grands groupes français nous ont démontré la validité de notre approche et l’absence de solutions intégrées. J’ai donc bien l’intention d’obtenir la reconnaissance des marchés de capitaux et donc de nous inviter sur une nouvelle croissance très importante.”

4403 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallonLiège-VerviersNamur

D’Ariane à Maia Consulting, le cabinet de conseil en marketing spécialisé est boosté par l’IA

2 Minute(s) de lecture
À l’aube de son 4ème anniversaire, le cabinet de conseil en marketing spécialisé pour les PME B2B innovantes Ariane Consulting est devenu…
Liège-VerviersNamur

Les jeunes actifs ne sont pas forcément moins fidèles à leur employeur

3 Minute(s) de lecture
CBC Banque et Assurance a dévoilé les résultats de son 3e Observatoire (*) portant sur ‘Les jeunes et l’attractivité du monde du…
Namur

Building Culture construit des ponts entre les acteurs immobiliers

1 Minute(s) de lecture
L’histoire remonte à la période Covid. « J’étais monté à la Citadelle de Namur avec mon frère » se souvient Baptiste Falmagne, étudiant-entrepreneur….