Wallonie

Les langues et le marché de l’emploi : une étude du Forem

1 Minute(s) de lecture

La connaissance de plusieurs langues est un atout indéniable dans le monde du travail. Ne serait-ce qu’en informatique, où les différents langages de programmation (javascript, PHP, CSS, etc.) sont basés sur l’anglais. Mais la connaissance d’une autre langue que le français est-elle une nécessité pour pouvoir être embauché en Wallonie ?

Selon une étude du Forem réalisée en 2016, pas forcément. 80% des offres d’emploi qui lui sont connues ne demandent qu’une connaissance du français. Mais ces chiffres varient en fonction du niveau d’études, du secteur d’activités et du métier.

Les langues sont surtout utiles pour ceux ayant un diplôme du supérieur (35,7% des offres d’emploi.) Pour ce qui est des  secteurs, ce sont les industries de pointe, les activités financières et les organismes extraterritoriaux qui sont majoritairement concernés.  Quant aux métiers les plus exigeants en connaissances linguistiques, ce sont : les cadres (plus de 40%), les métiers de l’informatique, le personnel d’hôtellerie (environ 60%) et les métiers liés à la formation continue et à la communication.

Chez les demandeurs d’emploi, moins de 40% ont des connaissances dans les langues demandées (principalement le néerlandais, puis l’anglais et enfin l’allemand.) Le Forem propose différents services pour aider ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences linguistiques  : évaluation et coaching concernant le niveau de langue, modules et formations pratiques, immersion en écoles ou entreprises et une mobilité interrégionale (le Forem encourage les demandeurs d’emploi wallons à cherche un travail en Flandre.)

Un dernier critère influent est la situation géographique. Dans les provinces du Brabant Wallon, de Liège et du Luxembourg, la connaissance de plusieurs langues est plus souvent demandée. La proximité avec des régions comme Bruxelles ou des pays comme l’Allemagne peut expliquer ce phénomène.

Notons que ces informations ne concernent que les offres gérées par le Forem, elles ne sont donc pas un reflet exhaustif de l’évolution de la demande des entreprises sur l’ensemble du marché de l’emploi wallon.

Les compétences linguistiques des demandeurs d’emploi:

Demandeurs d’emploi ayant des connaissances dans l’une des trois langues (NL – EN – DE) selon le niveau d’études et les provinces :

Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Un partenariat pour accélérer le déploiement des bornes de recharge électrique

2 Minute(s) de lecture
Ethias, Wallonie Entreprendre et Gridlink s’associent pour investir conjointement 24 millions d’euros dans Sparki, une start-up belge spécialisée dans les bornes de…
Wallonie

Intérim manager un jour, intérim manager toujours

3 Minute(s) de lecture
L’idée préconçue selon laquelle l’intérim management ne constituerait pas un emploi fixe et offrirait moins de sécurité d’emploi n’est plus d’actualité. Telle…
Wallonie

"Construis ton avenir" : découvrir les métiers de la construction...

2 Minute(s) de lecture
Embuild Wallonie, le Forem et Constructiv lancent le projet « Construis ton avenir » qui vise à immerger 300 chercheurs d’emploi dans…